SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
    TEKA Plantin sur L’affaire du préservatif et Be…
    thierry sur Secrétaire général à la CGT… c…
    avant-gardiste sur Vocabulaire politiquement corr…
    Wasp sur Pourquoi la pénurie de logemen…
    Coin coin sur L’effet Hutchinson
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Lettre à la France

Posted by spqr sur dimanche, 28 mars, 2010

Par Bamba Gueye Lindor :
 

Pauvre France. Ma belle France. Toi, que j’ai épousée dès l’âge de 20 ans, cela fait déjà 40 ans. Ma première épouse fût le Sénégal. Polygamie oblige, moi j’ai le droit d’avoir plusieurs épouses mais je me suis arrêté à deux. Ma première femme, je l’ai laissée par la force des circonstances de la vie mais je ne l’ai pas oubliée et n’oublierai jamais.

Toi, ma belle France, tu m’as donné les trois quarts de tout ce qu’un humain peut posséder dans sa courte vie. Je t’ai sillonnée de long en large, j’ai cru en toi et t’ai défendue bec et ongles. Je t’aimerai toujours, quelques soient les circonstances, la loyauté l’exige. Mais je suis triste aujourd’hui en te voyant te raidir, tu te courbes de souffrance, sous-France due a un comportement méprisant de tes enfants.

Aujourd’hui la majorité de ces enfants, plus de 7 sur 10, a démissionné de son devoir et laissent le pays à une bande qui ne cherche que son intérêt matériel, personnel, sans vergogne. Ces bandits à col blanc, vont vomir de paroles ce soir dès 19h, les uns, pour fêter leur victoire, les autres, pour justifier leur échec.

Chers politiciens, de l’UMP au PG, en passant par le PS, les Verts, le PC, vous devriez avoir honte. « Chers démocrates » le quorum est loin d’être atteint. Vous tous réunis, vous êtes battus à plus de sept longueurs par l’abstention du peuple français. Continuez dans cette voie, le pays sera par terre avant 2012. Vous êtes devenus des malades, vous n’entendez plus rien, vous ne voyez plus rien. Vous êtes un groupe d’arrivistes et d’aliénés petits bourgeois.

Je demande aux citoyens français, aux abstentionnistes et à tous ceux qui ne se sont jamais inscrits dans une liste, d’essayer le plus rapidement possible de se retrouver pour redonner à cette grande dame qu’est la France, toute sa beauté et son ampleur.

Je suis arrivé dans ce pays, avec une valise que m’avait préparée ma première femme. Cette valise, je l’ai toujours à côté de moi. Je n’ai rien échangé, ni vendu. Tu m’as accepté ma belle France, avec mon apport, ce qui m’a permis de te connaître, de te découvrir et de t’aimer. Ma valise était remplie à un quart, elle est aujourd’hui pratiquement pleine grâce à toi. Je n’ai jamais senti la nécessité de m’assimiler mais, comme m’a première femme me l’avait conseillé, de vivre partout sur terre en bon citoyen du monde. Je suis très bien placé pour mesurer le changement qui s’effectue dans ce pays, 40 ans dans une vie c’est énorme. Si je connais un pays sur terre, c’est la France. Je me suis toujours battu pour défendre les intérêts matériels et moraux des opprimés, depuis mes 20 ans, je n’ai cessé de militer. Je suis inquiet de l’avenir. Il est temps que les braves redressent la barre.

Parlons-nous, créons des liens, pour ma part, j’y œuvre depuis plus de 8 mois. Conjuguons nos forces, privilégions ce qui nous unit sur la base de nos valeurs communes. Les gars, notre parti est majoritaire, arrêtons ces querelles absurdes pour arriver à des jours meilleurs. Essayons aussi de tout faire pour mettre fin à cette mascarade. A tous ceux à qui j’ai parlé récemment, bougez-vous, à toi William, que j’ai eu pas plus tard que ce matin, à toi, Etienne, Lionel, Gérard, Michèle, Lesly, Bernard, Michel, ne remettons pas ce que l’on peut faire aujourd’hui à demain. Regroupons nos multitudes de collectifs en une force. A mes proches, aux associations liées aux Damnés de la Terre, aux jeunes frères et fils éparpillés dans ce pays, de Nanterre, de Mantes la Jolie, de St Denis, de Toulouse, Marseille, Montpellier, Rennes, Lyon, Paris … je vous demande de vous lever et d’arrêter cette chute. A toi, Romain, Naïma, Yaël, Mamadou, mes enfants divisés en français de souche, nègres, rebeux, développer ce que je vous ai toujours enseigné : tous ensemble. La division, ne favorise que ceux qui nous exploitent.

Je me battrai contre ces faquins de politicards toute ma vie. Ce n’est pas après tant d’années que j’abandonnerai cette lutte. Je serai votre bête noire au sens propre et figuré du terme, jusqu’à la victoire. Et cette victoire, j’ai bien l’intention de la voir vivant, même si je sais que les idées ne meurent pas et croyez moi, la relève est déjà prête.

Bamba Gueye Lindor
Directeur d’études à l’EHESS


Source : presseafricaine.info


Découpage en paragraphes par spqr. Les passages en gras ou en italique le sont par spqr. Les liens sont ajoutés par spqr.

Additif par spqr :

notesNotes :


Publié par spqr le 28 Mars 2010

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire, cliquez sur “commentaire(s)” ; l’e-mail est facultatif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s