SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
    TEKA Plantin sur L’affaire du préservatif et Be…
    thierry sur Secrétaire général à la CGT… c…
    avant-gardiste sur Vocabulaire politiquement corr…
    Wasp sur Pourquoi la pénurie de logemen…
    Coin coin sur L’effet Hutchinson
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Assaut contre la famille en Afrique

Posted by spqr sur jeudi, 17 décembre, 2009

Y compris par le vocabulaire employé, selon le cardinal Turkson

Voici un des sujets abordés lors du Synode des évèques d’Afrique :

Le rapporteur du synode dénonce les attaques dont la famille est l’objet en Afrique : « Cet assaut mené contre le mariage et la famille est promu et soutenu par des groupes qui produisent rapidement un lexique destiné à remplacer les concepts traditionnels et les termes relatifs au mariage et à la famille par des concepts nouveaux », a expliqué l’archevêque de Cape Coast, le cardinal Turkson. 

Le cardinal Turkson a rappelé que la première assemblée spéciale pour l’Afrique du synode des évêques s’est achevée le 7 mai 1994 et s’était tenue sur le thème : « L’Église en Afrique et sa mission évangélisatrice vers l’an 2000 : ‘Vous serez mes témoins’ (Ac 1, 8) », Celle-ci a fait l’objet de l’exhortation apostolique post-synodale « Ecclesia in Africa », que le pape Jean-Paul II a présentée dans plusieurs pays d’Afrique en 1995. 

Le passage de la première assemblée spéciale pour l’Afrique à la seconde assemblée spéciale pour l’Afrique a fait l’objet de la première partie de l’exposé du cardinal ghanéen. 

Il a constaté une nouvelle impulsion à la pastorale du continent dans deux directions : espérance renouvelée et priorités pastorales. 

L’Eglise en Afrique a fait l’expérience d’une nouvelle « espérance dans le Christ ressuscité, comme nouvel élan pour vivre son ‘programme’ et sa mission évangélisatrice ». 

Un « nouveau paradigme » a été mis en lumière : « L’Église en tant que Famille de Dieu, permettant de donner une perspective et un système de valeur pour vivre son ‘programme’ et en particulier de sous-entendre l’unité et la communion entre tous malgré les différences ». 

Des « priorités pastorales » ont été établies : « L’évangélisation comme Proclamation, l’évangélisation comme Inculturation, l’évangélisation comme Dialogue, l’évangélisation comme Justice et Paix et l’évangélisation comme Communication, pour guider la réalisation de son ‘programme’ et de sa mission dans une Afrique caractérisée par un mélange de misères humaines déplorables et par de rapides héroïsmes provenant tant de l’intérieur que de l’extérieur de l’Église «  

« Quinze ans après la première assemblée spéciale, nous devons être fortement ancrés dans le premier synode, mais également conscients et impatients d’explorer, ce qui est plus important, les ‘nouvelles données ecclésiales et sociales du continent’, données qui affectent désormais la mission de l’Église sur place et requièrent que l’Église africaine, tout en se reconnaissant comme ‘témoin du Christ’ et ‘famille de Dieu’, se reconnaisse également comme ‘sel de la terre, lumière du monde’ et ‘servante de la réconciliation, de la justice et de la paix’ », a fait observer le cardinal Trukson. 

Il a aussi souligné les « nouvelles données ecclésiales et sociales pour le continent », notamment les encycliques de Benoît XVI ainsi que ses homélies et ses discours au cours de son récent voyage apostolique en Afrique (Cameroun et Angola) qui constituent « des catéchèses d’une inestimable valeur pour l’Église en Afrique », et les séminaires organisés à Rome. 

Il a cité également « la croissance exceptionnelle de l’Église en Afrique », le rôle du synode africain et le « symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM) ». 

Du point de vue social, le cardinal Turkson a renvoyé aux « lieux critiques de la vie des sociétés africaines », mentionnés dans l’Instrument de travail des pères du synode (l’Instrumentum laboris). 

Il a signalé les « nouveaux défis pour l’Église », et notamment pour la famille en Afrique : « Si l’importance croissante donnée à la place et au rôle des femmes dans la société constitue une heureuse évolution, l’avènement au niveau mondial de styles de vie, de valeurs, d’attitudes et d’associations, etc. qui déstabilisent la société, est inquiétant. Ceci attaque les piliers fondamentaux de la société (le mariage et la famille), diminue son capital humain (migrations, diffusion des drogues et commerce des armes) et met en danger la vie sur la planète »

Et d’expliquer : « Le mariage et la famille ont été soumis à des pressions étranges et terribles afin de redéfinir leur natures et leurs fonctions au sein de la société moderne. Les mariages traditionnels, qui fondent des familles, sont mis en danger par une proposition croissante d’unions et de relations alternatives, dépourvues du concept d’engagement définitif, à caractère non hétérosexuel et n’ayant pas vocation à la procréation ».  

Il a fait observer que ces positions « disposent d’ores et déjà de partisans à l’intérieur de l’Église dans certaines parties du continent ».  

« Cet assaut mené contre le mariage et la famille est promu et soutenu par des groupes qui produisent rapidement un lexique destiné à remplacer les concepts traditionnels et les termes relatifs au mariage et à la famille par des concepts nouveaux », a expliqué l’archevêque de Cape Coast. 

Il a dévoilé que « l’objectif est d’établir une nouvelle éthique globale à propos du mariage, de la famille, de la sexualité humaine et des thèmes liés à l’avortement, à la contraception, aux aspects de l’ingénierie génétique, etc »

Mais l’archevêque a aussi mentionné le trafic de drogues et le trafic d’armes en faisant observer que « le trafic d’armes à petite et grande échelle est étroitement lié au trafic de drogues et à l’aventurisme politique ».  

Il a également abordé la question de l’environnement et des changements climatiques : « Les nappes de pollution qui recouvrent de temps en temps la plus grande partie de l’Afrique de l’est, et la diminution des précipitations, la sécheresse et la famine sont généralement considérées comme un effet d’El Niño, mais elles montrent combien les conditions climatiques du continent sont généralement dures et combien les équilibres écologiques précaires dans certaines régions d’Afrique peuvent être affectés par les ‘changements climatiques’ observés sur la planète ».  

Pourtant l’exposé du cardinal Turkson s’est voulu positif en soulignant que « le continent et l’Église sur le continent africain ne sont pas encore sortis de leurs peines », mais qu’ils « peuvent déjà se réjouir pudiquement de leurs réalisations et des performances positives, et commencer à démentir les généralisations stéréotypées concernant les conflits, la famine, la corruption et le mauvais gouvernement ».  

« L’Afrique a été chargée pendant trop longtemps par les médias de tout ce qui était répugnant pour le genre humain et il est temps de ‘passer à la vitesse supérieure’ et de dire la vérité sur l’Afrique avec amour, en favorisant le développement du continent, ce qui portera au bien-être du monde entier » a déclaré le cardinal Turkson 

« Les pays du G8 et les pays du monde entier doivent aimer l’Afrique en vérité! », a-t-il ajouté. 

La deuxième partie de l’intervention du cardinal Turkson a concerné « l’appartenance à la ‘Famille de Dieu (évangélisateurs)’ » et le « devenir ‘Serviteurs’ (ministres-diakonoi) de réconciliation, de Justice et de Paix ». 

La troisième partie a concerné  le témoignage à rendre au Christ, pour être, « sel de la terre et lumière du monde ». 

Le cardinal Turkson a conclu : «  Dans ce synode, la terre et le monde, pour lesquels les catholiques sur le continent et ses îles doivent être le ‘sel’ et la ‘lumière’, en tant que serviteurs de la réconciliation, de la justice et de la paix, sont l’Afrique d’aujourd’hui, comme cela a été décrit dans l’Instrumentum laboris et esquissé ci-dessus. C’est là que Jésus Christ, après s’être révélé à travers les Écritures en tant que notre réconciliation, notre justice et notre paix, appelle maintenant ses disciples en Afrique et ses îles, et les charge de se déployer comme sel et lumière, afin de bâtir l’Église en Afrique comme une véritable famille de Dieu, à travers les ministères de la réconciliation, de la justice et de la paix, exercés dans l’amour, tout comme leur maître ». 

Anita S. Bourdin


Source : ZENIT.org

Les passages mis en gras, surlignés et en italiques le sont par spqr


Additif par spqr :

– cet article ne s’applique pas seulement à l’Afrique mais également au reste du monde, particulièrement à l’Europe (de Brest à Vladivostok), l’Amérique du Nord et l’Australie.

– soyez certains que les groupes auxquels il est fait allusion dans l’aricle et qui militent pour la destruction de la famille, le mariage homosexuel, la réduction de la natalité – pour certains peuples mais par pour d’autres, remarquez-le – le font pour des intérêts inavouables mais pas pour votre bien ni celui de l’humanité en général.

Publié par spqr le 17 Décembre 2009

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire, cliquez sur “commentaire(s)” ; l’e-mail est facultatif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s