SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
    TEKA Plantin sur L’affaire du préservatif et Be…
    thierry sur Secrétaire général à la CGT… c…
    avant-gardiste sur Vocabulaire politiquement corr…
    Wasp sur Pourquoi la pénurie de logemen…
    Coin coin sur L’effet Hutchinson
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Le patrimoine alimentaire mondial est menacé par la standardisation

Posted by spqr sur lundi, 21 septembre, 2009

Cuisine africaine

Les populations autochtones vivant dans les forêts tropicales ou les déserts de glace possèdent une gamme très riche d’aliments sains et nutritifs qui disparaissent cependant à grande vitesse en raison de la standardisation des modes de vie, selon une publication de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et du Centre pour la nutrition et l’environnement des populations autochtones (CINE) de l’Université canadienne McGill.

Cette publication de l’ONU intitulée Indigenous People’s Food Systems et disponible en anglais « illustre toute la richesse des savoirs des communautés autochtones vivant dans les écosystèmes les plus variés et le foisonnement de leurs ressources vivrières », estime Barbara Burlingame, experte de la FAO en matière de besoins nutritionnels.

A mesure que les habitats sauvages reculent sous les pressions économiques et que la mondialisation standardise les modes de vie, ces aliments indigènes disparaissent à grande vitesse – et par là même, les régimes alimentaires qui garantissaient une bonne santé.

Néanmoins, au sein de la communauté Karen de Sanephong (Thaïlande), près de la frontière birmane, les chercheurs de l’ouvrage ont découvert que 661 habitants ont encore le choix entre 387 espèces vivrières, dont la courge cireuse, le fruit du jacquier et le champignon appelé « oreille de Judas ».

La cuisine locale affiche de nombreux mets de choix, comme la grenouille taureau et l’athérure africain, variété de porc-épic. La nature a été plus que généreuse avec les Karens, qui jouissent de 208 variétés de légumes et 62 types de fruits différents.

Même dans une zone aride et sujette à la sécheresse comme le territoire des Masaï au Kenya, 35 différentes espèces d’herbes, de légumes à feuilles et de fruits sauvages sont documentées, tandis que dans le Grand nord canadien, les Inuits de la Terre de Baffin tirent du milieu naturel 79 aliments différents, dont la viande de caribou et le phoque annelé.

En comparaison, les régimes des pays occidentaux industrialisés sont beaucoup plus restreints puisqu’ils dépendent essentiellement de quatre grandes cultures commerciales – le blé, le riz, le maïs et le soja – souvent consommées sous forme d’aliments transformés ou de viande, par le biais de l’alimentation animale.

Les estimations de la FAO selon lesquelles les trois quarts de la diversité génétique des cultures agricoles auraient disparu au cours du dernier siècle sont encore plus alarmantes.

Les aliments traditionnels sont généralement savoureux et contiennent fréquemment des niveaux très élevés de micronutriments.

A Mand, un hameau de l’ile micronésienne de Pohnpei, Utin Llap, une des 26 variétés locales de bananes renferme d’énormes quantités de bêtacarotène, plus efficace contre les carences en Vitamine A que n’importe quelle préparation pharmaceutique.

Sur les 12 groupes autochtones faisant l’objet de l’étude, le pourcentage d’apports alimentaires énergétiques chez les adultes obtenus d’aliments traditionnels variait entre 93% pour les Awajun du Pérou, où l’obésité est quasiment inexistante, et 27% pour les 500 villageois de Mand qui souffrent désormais d’une série de problèmes de santé liés à l’alimentation.

D’après Mme Burlingame, “la désaffection des sources de nourriture traditionnelles au profit de mets commerciaux tout préparés s’accompagne souvent d’une augmentation des désordres alimentaires tels que l’obésité, le diabète et l’hypertension”.

La conservation de ces ressources est par conséquent fondamentale, non seulement au profit des populations autochtones concernées, mais aussi pour sauvegarder un réservoir important de biodiversité pour l’humanité.

La première chose à faire, selon Mme Burlingame, est d’intensifier les recherches pour mieux comprendre l’importance nutritionnelle de ces aliments.

Les communautés autochtones sont fières de leurs aliments locaux lorsqu’elles ont conscience de leur unicité et de leurs vertus. Il faut les aider à trouver de nouveaux débouchés, localement et à plus grande échelle, à la fois pour leur production vivrière et pour les plantes médicinales dont elles regorgent.

On est peut-être déjà en train d’observer des signes de cette réorientation. Chez les Inuit, qui se sont découvert une passion pour la pizza surgelée, les spaghettis et les boissons gazeuses, il y a dix ans, 31% des apports énergétiques venaient d’aliments traditionnels, alors qu’en 2006, ce chiffre était passé à 41%, ce qui montre un retour à la tradition.

ONU


Source : Centre d’actualités de l’ONU, Trésors alimentaires en péril


Découvert sur : Contre Info


Découpage en paragraphes par spqr. Les passages en gras ou en italique le sont par spqr. Les liens sont ajoutés par spqr.

Additif par spqr :

notesNotes :


Publié par spqr le 21 Septembre 2009

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire, cliquez sur “commentaire(s)” ; l’e-mail est facultatif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :