SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
    TEKA Plantin sur L’affaire du préservatif et Be…
    thierry sur Secrétaire général à la CGT… c…
    avant-gardiste sur Vocabulaire politiquement corr…
    Wasp sur Pourquoi la pénurie de logemen…
    Coin coin sur L’effet Hutchinson
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

L’idéologie inhumaine qui engendra les Laogai chinois

Posted by spqr sur jeudi, 17 septembre, 2009


Laogai chinois

Les camps de concentration d'Hitler et les goulags de Staline et de ses successeurs ont été remplacés par les laogaï chinois. La plupart des gens qui y sont étaient des défenseurs de la démocratie et des droits de l'homme et ont été accusés d'être des opposants au régime. Le but est de mouler ces personnes dans la forme que le régime communiste a voulue. Dans ce but, les prisonniers sont forcés de travailler 10 à 16 heures par jour dans les plus horribles conditions et sont humiliés et torturés.


Harry Wu raconte les crimes du régime chinois

Il a été condamné à perpétuité parce qu’il était catholique et qu’il avait osé critiquer l’intervention militaire soviétique en Hongrie mais l’injustice de la condamnation et 19 années de camp de travail forcé (Laogai) ne l’ont pas fait fléchir.

Dimanche 23 août 2009, au Meeting de Rimini (Italie), Harry Wu, président de la Laogai Research Foundation, a raconté son histoire et a expliqué la cruauté de l’idéologie communiste qui gouverne la Chine.

Wu a dénoncé la politique d’avortements forcés et de stérilisation, l’utilisation des camps de travaux forcés, le commerce d’organes des condamnés à mort et des détenus, la persécution contre la religion catholique et les autres religions.

Au cours de la conférence de presse de présentation du Meeting, Wu Nongda, devenu Harry Wu quand il a obtenu la citoyenneté américaine, a précisé qu’en République populaire de Chine, « le catholicisme est encore illégal ».

« Tous les temples et les églises » – a-t-il ajouté – « sont propriété du gouvernement. La religion d’Etat est le communisme. C’est le gouvernement qui nomme les évêques et qui, d’ici peu, cherchera aussi à nommer le pape ».

Wu est né à Shanghai en 1937 dans une famille aisée. En 1949, le parti communiste prend le pouvoir, instaurant une dictature qui dure aujourd’hui depuis 60 ans.

A l’âge de 12 ans, Wu devient catholique, « mais je ne me rendais pas compte que c’était un problème », a-t-il commenté.

A 20 ans, il avait une petite amie et était devenu capitaine de l’équipe de base-ball. Sa vie changea quand il décida d’organiser une conférence sur le communisme et qu’il se hasarda à poser une question sur les événements en Hongrie, quand les soviétiques réprimèrent militairement la révolte populaire.

En 1960, à peine diplômé et dans l’attente d’un emploi, il fut arrêté par la police qui lui fit signer un document « en cachant avec la main le haut de la feuille ». Il fut arrêté et transporté dans des camps de travail sans connaître les motifs de son accusation.

Ce furent les gardes des camps de travail qui lui communiquèrent qu’il était condamné à perpétuité.

Le monde s’écroula autour de lui et à plusieurs reprises, il pensa qu’il valait peut-être mieux se laisser mourir, comme le faisaient de nombreux détenus dans les camps de travail.

Pendant 19 ans, Wu fut détenu dans 12 camps différents, sans aucune visite d’ami, de parent ou de connaissance. En 1976, Mao Tse Dong meurt et trois ans plus tard, Wu est relâché.

Il s’enfuit aux Etats-Unis. Pendant plusieurs années, il vécut sans réussir à raconter ce qui lui était arrivé. Puis le Sénat américain lui commanda un travail de recherche sur les camps chinois connus sous le nom de Laogai, abréviation du chinois laodong gaizao, qui signifie ‘réforme par le travail’.

Et ainsi, en plus de raconter son histoire, il découvre qu’il existe 1000 camps de prisonniers où des millions de condamnés travaillent gratuitement par tour de 12 heures, produisant des marchandises ensuite distribuées sur les marchés du monde entier. [1]

Des chiffres et des témoignages parlent de 50 millions de victimes dans les camps de travail.

Dans les Laogai, les condamnés sont aussi « rééduqués », a expliqué Wu, dans le sens où « les membres du Parti veulent rééduquer tout un peuple à son idéologie ».
Parmi les nombreux crimes du régime, Wu a raconté le massacre d’enfants. En Chine, en effet, toutes les femmes sont soumises à la politique de l’enfant unique.

La politique de planification familiale chinoise prive les citoyens de la plus fondamentale des libertés : la liberté de procréer. Les mesures punitives prévues pour les transgresseurs sont terribles et prévoient des stérilisations et des avortements forcés, des passages à tabac, des destructions d’habitations, des licenciements.

L’utilisation utilitariste des citoyens par le régime chinois en arrive aussi à la production et au commerce d’organes.

Rien qu’en 2006, selon Wu, 30 000 opérations de transplantations d’organes ont eu lieu en Chine. « 95 % de ces organes – a-t-il révélé – proviennent de personnes condamnées à mort ». La Chine est le pays comptant le plus grand nombre d’exécutions au monde.

Vingt ans après la révolte de Tien An Men, Harry Wu parcourt le monde pour faire connaître les crimes de la dictature chinoise.

Parmi ses livres publiés en français figurent : Le goulag chinois (Dagorno,1966), Vents amers (Bleu de Chine, 1994), Retour au laogai (Belfond, 1996), Danse pas avec la Chine (Indigène, 2000).

Antonio Gaspari


Source : ZENIT.org

Les passages mis en gras, surlignés et en italiques le sont par spqr


Additif par spqr :

notesNotes :

[1] Noël approche ; avez-vous pensé à vos jouets, peluches, piles électriques, gadgets électroniques, appareils électroniques divers marqués « Made in PRC » pour ne pas trop montrer qu’ils sont fabriqués en Chine communiste (RPC = République Populaire de Chine, PRC = People’s Republic of China) ? Regardez avant d’acheter et vous verrez souvent cette inscription !

Publié par spqr le 17 Septembre 2009

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire, cliquez sur “commentaire(s)” ; l’e-mail est facultatif.

Une Réponse to “L’idéologie inhumaine qui engendra les Laogai chinois”

  1. […] a causé plus de 100 millions de morts au XXe siècle (chiffre minimum bien établi : lisez ce lien et celui-ci), c’est qu’on est pour. De plus, il est en quasi voie de disparition. A la […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s