SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
    TEKA Plantin sur L’affaire du préservatif et Be…
    thierry sur Secrétaire général à la CGT… c…
    avant-gardiste sur Vocabulaire politiquement corr…
    Wasp sur Pourquoi la pénurie de logemen…
    Coin coin sur L’effet Hutchinson
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Islam : Nous sommes tous condamnés au dialogue

Posted by spqr sur jeudi, 3 septembre, 2009


Centre Oasis
Réunion de travail islamo-chrétienne au Centre Oasis

Réunion de travail islamo-chrétienne au Centre Oasis


Islam : Nous sommes tous condamnés au dialogue, affirme le card. Tauran

« Chrétiens et musulmans, nous sommes tous condamnés au dialogue », a affirmé le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, lors de la réunion du Comité scientifique de la Fondation internationale ‘Oasis‘ à Venise, les 22 et 23 juin 2009.

« L’islam fait peur. Pour beaucoup, il se réduit au fanatisme, à la guerre sainte (Jihâd), au terrorisme, à la polygamie, au prosélytisme », a expliqué le cardinal Tauran, mais « il ne faut pas en avoir peur » « parce que ce que nous rencontrons n’est pas un système religieux mais des hommes et des femmes qui partagent avec nous le même destin » comme « compagnons d’humanité. Nous voici tous ‘condamnés’ au dialogue ! »

Selon le cardinal français, il y a plusieurs éléments de divergence entre christianisme et islam : « le rapport avec l’Ecriture ; le concept de révélation ; la figure de Jésus ; la Trinité ; l’usage de la raison ; la prière ».

Toutefois, il y a beaucoup en commun : « l’unicité de Dieu ; le caractère sacré de la vie ; la nécessité de transmettre des valeurs morales aux jeunes générations ; l’enseignement de la religion dans l’éducation », a-t-il ajouté. « C’est sur ces bases que le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux invite les Eglises locales à pratiquer le dialogue ».

« Notre dialogue avec l’islam est le plus structuré », a aussi affirmé le cardinal. Il a notamment évoqué la réunion interreligieuse qui s’est déroulée en Jordanie, du 18 au 20 mai, sur religions et sociétés civiles, qui a permis « aux participants chrétiens et musulmans d’affirmer que la liberté religieuse ne peut s’exercer de manière adéquate que dans une société démocratique », a-t-il relevé.

Selon le prélat, « dans nos relations, un climat de plus grande confiance s’est affirmé. On peut percevoir auprès de nos interlocuteurs un désir de fournir une image plus positive de l’islam » et « nous sommes tous persuadés que les religions doivent être des facteurs de paix dans le monde et se mettre au service du bien commun ».

Dans son discours, le cardinal Tauran a toutefois relevé les « graves difficultés » qui subsistent : « les responsables musulmans les plus éclairés n’arrivent pas à faire admettre à leurs coreligionnaires le principe de la liberté de changer de religion selon sa conscience ; aucun signe positif de la part de l’Arabie Saoudite n’a été donné en ce qui concerne la possibilité d’obtenir un lieu pour la célébration de la messe dominicale pour les près de 2 millions de chrétiens résidant dans le pays ».

« La difficulté principale est que si nous trouvons parmi nos interlocuteurs un climat de disponibilité, nous ne réussissons pas à le faire descendre à la base », a-t-il souligné. « Au niveau des masses, il y a souvent encore de la méfiance et de l’hostilité ».

« Il n’y a qu’un avenir possible : l’avenir partagé », a-t-il lancé. « Il se construit en famille, à l’école, à l’église, à la mosquée. J’insiste surtout sur l’école parce que c’est là que l’on construit réellement l’avenir ».

Marine Soreau


Source : ZENIT.org

Les passages mis en gras, surlignés et en italiques le sont par spqr


Additif par spqr :

notesNotes :

Publié par spqr le 03 Septembre 2009

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire, cliquez sur “commentaire(s)” ; l’e-mail est facultatif.

11 Réponses to “Islam : Nous sommes tous condamnés au dialogue”

  1. Bonne nouvelle, nous sommes tous condamnés à en finir avec la schizophrénie.
    Combattre la schizophrénie.
    Faire de la prévention par l’explicatif sur ce qu’est le contenu des hallucinations.

    Folie et spiritualité, le couple inséparable.
    Croyances, religions, sectes, prophètes, prophéties et délires mystiques, pour en terminer avec cette fausse dualité et faire de la prévention à tous les jeunes sur ce qu’est le contenu de la schizophrénie.

    Dieu a dit ; mais a qui l’a-t-il dit ?
    – Dr Philippe Rouby : « Quand le ciel s’ouvre et que Dieu m´appelle par mon nom… c’est que la psychose a pris le dessus ».
    – Antoine Lesur – Psychiatre : La schizophrénie, la comprendre pour mieux la vivre :
    « La désorganisation que cause la maladie s’accompagne d’interrogations incessantes sur sa propre identité, sur les valeurs morales (le Bien, le Mal, Dieu et le Diable), sur la sexualité etc…
    Perdus sans repères, les schizophrènes peuvent être attirés par l’ésotérisme, la magie, voire les sectes à la recherche d’un absolu en fait inaccessible.»
    – Thomas Szasz – Psychiatre américain (né en 1920) avait bien pressenti cette relation :
    « Je pense que nous découvrirons les causes chimiques de la schizophrénie que lorsque nous découvrirons les causes chimiques des religions et du communisme. »
    – Jacqueline Borg en 2003 – Recherche et neurosciences – Sérotonine et religiosité :
    « Parmi les 25 aspects de la personnalité des volontaires évalués, la religiosité se révèle l’unique paramètre corrélé avec le taux de sérotonine… »
    – Le laboratoire Lilly est clair sur la notice de son antipsychotique, l’un des plus utilisés :
    « Zyprexa est utilisé pour traiter une maladie qui s’accompagne de symptômes tels que entendre, voir et sentir des choses qui n’existent pas, avoir des croyances erronées…».
    – Imagerie cérébrale :
    Elle montre que les zones activées lors de la prière ou de la méditation, ainsi que durant les rêves en phase de sommeil paradoxal, sont identiques à l’activation soutenue du psychotique.

    Ni Dieu, ni Diable, ni Prophètes, qu’une maladie psychiatrique qui sévit depuis la nuit des temps…
    Il n’y a pas d’écrits, ni de livres dits « Saints » ; que des élucubrations de schizophrènes en délirants mystiques inhérents à leurs perceptions hallucinatoires. Il n’y a point de religions dites « éclairées » ; que des illuminés défendant des thèses psychiatriques hors d’âge et où les femmes sont reléguées dans leurs fantasmes intangibles de pouvoir.

    Vous ne pouvez être croyant(e) sans avoir cette réponse.
    Quelles différences faites-vous entre les relations dites «mystiques» venant de l’au-delà : contacts prophétiques, apparitions, voix intérieures d’avec les manifestations hallucinatoires psychotiques, quelles soient visuelles, auditives, de sensations intérieures… ?
    Vous ne pouvez les définir alors demandez de l’explicatif à vos chefs religieux.
    Et je met quiconque au défi de pouvoir citer une autre maladie faite de symptômes extériorisés en concordance avec d’hypothétiques relations avec l’au-delà. Alors une seule solution possible : ou bien Dieu existe et cette maladie n’a pas de sens ou inversement ; les religions ne sont que des croyances alors que la maladie est une réalité.
    Des religieux et religions sont conscients de cette fausse dualité, alors pour eux la schizophrénie n’existe pas, c’est l’œuvre du Diable et les exorcismes perdurent de par le monde ; jusqu’au bout de la connerie inhumaine.

    La schizo n’a pas de limites, c’est vivre dans l’irréalité.
    – Dr Edouard Zarifian dans son livre « Les jardiniers de la folie » : « On doute de la réalité, on ne doute jamais de son délire ».
    – Pascal Boyer – Chercheur au CNRS – Et l’homme créa les dieux :
    « La religion est une épidémie mentale qui conduit les gens à développer des concepts religieux assez semblables.»

    Croire n’est pas le choix de sa liberté, c’est son addiction de soumission aux dictats de son fonctionnement sérotoninien. La philosophie « Dieusiène » n’est qu’une masturbation du cerveau donnant un aspect d’intelligence aux culs-bénits et aux barbus de tout poil ; le socle de la manipulation mentale des populations.

    Malades schizophrènes et parents assujettis.
    Pouvons-nous alors combattre ce que la société cultive ? Prendre conscience de ce qu’est la dimension de l’irréalité dans toute sa démesure ; et le premier débat à faire sur ce thème est avec soi-même.
    Une maladie ça ne se vénère pas, ça se combat : c’est un problème de santé mentale.
    En France, chaque année, plus de 1000 jeunes mettent fin à leurs jours par déni de maladie liée à cette incompréhension portée par les religions ; pensez-y chaque soir en vous couchant. Il est temps de faire de la prévention aux jeunes en expliquant ce qu’est l’hallucination plus vraie que réalité et sans équivoque sur cette fausse dualité croyances/psychoses.

    Signes distinctifs religieux : l’aliénation religieuse en obéissance à la schizophrénie.
    Oui à leurs visibilités, au moins les schizophrènes seront étiquetés, repérables ; car de cette maladie il faut en parler.

    Sortons de l’omerta qui règne sur cette maladie psychique ; nous ne sommes plus les dégâts collatéraux des croyances et des religions, ni ses béquilles ; que chacun en prenne conscience.
    Bien longtemps la terre fut plate, puis un jour elle est devenue ronde : où en êtes vous avec la schizophrénie ?
    La schizo, cette maladie que l’on vous a appris à ne pas comprendre.
    Croire en l’irréalité est une fonction cérébrale; son excès est schizophrénique; sa souffrance est la maladie psychique.
    La vie de nos enfants vaut mieux que ce monde illusoire.
    Merci de m’avoir lu ; cette maladie est l’affaire de tous, alors parlons-en.
    L’essentiel : http://champion20.monsite.orange.fr
    Cordialement à vous.

  2. spqr said

    1. Votre post avaient été mis en spam et il aurait du y rester car vous êtes hors sujet : l’article ne porte ni sur l’existence de Dieu ni sur les religions en général et encore moins sur la schizophrénie mais sur le dialogue islamo-chrétien. Si nous l’avons sorti des spams, c’est pour pouvoir le réfuter.
      
    2. Ainsi, pour vous, les croyants, les prêtres, les imams, les rabbins, les pratiquants d’une religion sont des schizophrènes. Ce la fait une bonne partie de l’Humanité, cela fait même la majorité de l’Humanité. Vous allez devoir construire beaucoup d’asiles🙂
      
    Corrélation sérotonine – religiosité, corrélation antipsychotique Zyprexa – prière,méditation, rêves : une corrélation ne signifie pas relation de cause à effet ; si vous pensez le contraire, vous ne savez pas ce qu’est une corrélation.
      
    Votre phrase : « Alors une seule solution possible : ou bien Dieu existe et cette maladie n’a pas de sens ou inversement ; les religions ne sont que des croyances alors que la maladie est une réalité. » est effrayante ; pour vous, comme écrit au début, tous ceux que j’ai listé sont des malades schizophrènes.
      
    Que des schizophrènes puissent aussi être des croyants, les prêtres, les imams, etc. c’est possible et même probable, mais vous affirmez catégoriquement que l’inverse aussi est vrai, sans aucune démonstration ni preuve. Savez-vous ce qu’est une équivalence logique ?
      
    « Des religieux et religions sont conscients de cette fausse dualité, alors pour eux la schizophrénie n’existe pas… » : il y a eu une époque, en effet, où certaines gens niaient que la schizophrénie soit une maladie, mais ces gens n’étaient ni des religieux, ni des mystiques, mais des disciples de Freud, pour eux la schizophrénie étaient due à une interaction entre le cerveau humain et l’environnement, un mal relevant de la pure psychologie et du traitement psychanalytique et non de la médecine.
    De nos jours, c’est terminé cela, et je ne connais pas de religieux niant l’existence de la maladie appelée schizophrénie.
      
    Et de là, vous passez tout naturellement au stade suivant : « Une maladie ça ne se vénère pas, ça se combat : c’est un problème de santé mentale. » et plus loin « La vie de nos enfants vaut mieux que ce monde illusoire. »
      
    Ceci nous conduit à l’URSS avec l’internement psychiatrique ( il faut protéger la société, n’est-ce pas ? ) des croyants, pratiquants, religieux ou leur envoi au Goulag, dans des camps de la mort lente où des millions d’humains ont péri.
    Du religieux, on passe naturellement à tout ce qui est dérangeant : votre raisonnement binaire n’est pas nouveau, c’était celui des dirigeants de l’URSS ;.
    En raisonnant comme vous et comme eux : les dérangés dérangent, il faut donc les interner :; comme l’inverse, selon vous est vrai aussi, les dérangeants sont dérangés : voici un moyen commode pour les traiter comme des malades, les droguer, les interner, les envoyer au Goulag où ils ne dérangeront plus.
      
    Et en généralisant, on traite de même toutes les catégories de « dérangeants » : en URSS ceux qui voulaient réformer le socialisme – donc même pas des opposants – étaient considérés comme des malades mentaux. Moyen commode de les éliminer. Moyen – l’internement dans des camps – appliqué aussi à tous les opposants.
      
    L’Histoire ne manque pourtant pas de gens d’hommes parfaitement sains de corps et d’esprit, très peu nombreux au départ, qui ont réussi à venir à bout des pires despotismes. Il est vrai que pour s’attaquer, seul(s) à un féroce despotisme, il faut être un peu fou.

  3. Deborah said

    Je signe ma visite
    à très bientot, je l’espere.
    Bisous SP
    Deborah

  4. commissaire said

    @ Champion Maurice
    Je suis vraiment impressionné avec quel aplomb vous vous considérez au dessus du 90, 95, voir même 98% du genre humain avec vos certitudes bien rationnelles.

    La majeur partie du genre humain crois, que ce soit en Dieu, Jéhovah, Bouda ou n’importe quel nom qu’on lui donnera, rare sont ceux qui se déclarent totalement et profondément athée, mais il y en a, sinon beaucoup disent, ne plus vouloir croire ou ne plus croire, mais en gardant cependant au fond d’eux une lueur d’espoir.
    Voir les citations de Dr. X ou de Prof. Y n’apporte rien à l’édifice de vos théories, car ce ne sont pas des preuves que vous amenez, mais bien des théories.

    L’histoire regorges d’éminents scientifiques plus savant les uns que les autres, qui en rapport à leur époque et à la connaissance qu’ils avaient du monde qui les entouraient ont aussi établie des théories sur le genre humain, sur la terre, ou sur l’univers, théories qui avec les connaissances que nous avons aujourd’hui paraissent stupides, farfelues voir à la limite du délire et de l’irrationnelle.

    Le problème de certains scientifiques peuplant notre monde depuis que la science existe et surtout depuis qu’elle est libre de se développer, est qu’ils se sont données pour mission de prouver par A + B que la religion n’a pas de raison d’être et que Dieu n’existe pas. Et que pour cela il vont élaborer toute sorte de théories plus imaginatives les unes que les autres et les présenter non pas comme des théories, mais comme des vérités alors qu’ils n’ont absolument rien pour prouver ce qu’ils veulent démontrer. Ils ne veulent pas croire en Dieu, mais finalement ce sont eux qui se prennent pour des dieux ou alors choisissent de croire en la science, et rien d’autre et donc c’est la science qui est devenu leur dieu ou déesse si vous la voulez au féminin…

    Si je reprend ce que vous dites, tous ce qui est de l’ordre du ressenti, voix intérieur, impressions auditives ou autres serait de la schizophrénie pur et dur, donc si je prend un exemple qui n’a rien à voir avec la religion mais qui est de l’ordre du ressenti, ce sera aussi de la schizophrénie…
    Donc prenons l’exemple d’expériences de ressentis par de vrais jumeaux, parfois même séparés dès la naissance et qui se retrouve à avoir ou à ressentir les même choses au même moment ou le fait que l’un ressente que l’autre souffre alors qu’ils sont à des endroits différents. Ce ne sont que des exemples et il est vrai que cela n’arrive pas chez tous, mais si j’en crois vos fumeuses théories, parce qu’ils ressentent cela, ils devraient être médicalisés ou simplement enfermer…BRAVO!

    Comme le dit SPQR, le communisme avait déjà agit de la sorte… cela n’a pas pour autant tué le désir de liberté de pensée, de changement et de croyances des peuples de l’ex URSS.
    Avant cela, il y a eu une période sombre du christianisme, c’est vrai c’est une religion, mais plutôt que la religion par elle-même, je dirai que c’est l’interprétation et surtout le désir profond des hommes de cette époque, qui a cru un moment pouvoir dominer les peuples par la crainte de Dieu, par l’inquisition et la torture, qui, sans pour autant avoir les compétences requises, ont voulu juger de ce qu’il était bon de croire ou de ne pas croire, d’étudier, ou non, et annihiler un élément fondamentale de la religion chrétienne et je crois également de la plupart des autres religions existant sur cette terre, à savoir le libre arbitre. C’est le cas aujourd’hui d’une certaine parti d’extrémiste islamique qui malheureusement font les mêmes erreurs que le christianisme du moyen âge.

    La liberté de croire ou de ne pas croire! Vous, vous avez décidez de choisir en toute liberté de ne pas croire, très bien, grand bien vous face.
    Mais n’essayez pas de votre côté, de faire ce que d’autre ont déjà essayé par le passé, avec vos pseudo théories ou avec d’autre moyens plus radicaux, qui est de nous supprimer cette liberté en nous interdisant de croire.

    Même si l’homme dans sa chair peut-être atteint jusqu’à en mourir, la foi de cet homme, si elle est suffisamment forte, ne pourra jamais l’être.

    Vous vous opposez aux religions parce que vous pensez peut-être qu’elles sont la raison de tous les maux sur terre, seulement si vous faites preuve d’un peu plus d’objectivité et que vous regarder vraiment le monde…TOUT le monde et pas seulement votre pré carré, que vous regardez l’histoire et toute l’histoire de l’humanité, vous verrez que vous ne faite que vous arrêter sur l’arbre qui cache la forêt, que les religions, lorsqu’elles sont vraiment pratiquées selon l’esprit et non selon la lettre, sont sources de beaucoup de bien. Et que les maux viennent plus souvent des gens, qui veulent supprimer le libre arbitre de croire des autres qu’ils ne comprenez pas et qui par leur différence les dérange, ou d’autre qui utilisent le prétexte de la religion pour accomplir leur desseins égoïste de pouvoir, sans pour autant en suivre les préceptes, qui sont la source des maux et non la religion par elle-même.

    L’économie libérale est aussi source de beaucoup de maux, il suffit de regarder ce que l’on vit en ce moment, pourtant, bien utilisée elle est source de richesse et de développement comme jamais. Pareil pour la sciences et les scientifiques. Combien de misère, de douleur et de souffrances ont été perpétrés au nom de la science? Pourtant bien utilisée elle sauve des vie, amène le confort auquel trop peuvent accéder encore aujourd’hui… à cause de l’argent et de la cupidité qu’il génère… pourtant l’argent bien utilisé fait beaucoup de bien… Il y a des centaines d’autres exemples du même genre. L’unilatéralisme et la pensée unique n’ont jamais rien résolu. Et l’éradication des religions ne résoudra rien de plus.
    L’homme mauvais à suffisamment d’autres moyens à disposition pour torturer ses pareils, alors que le bien que font les religions autour d’elles souvent sans tambours, ni trompettes, parce que se venter du bien que l’on fait n’est pas dans l’esprit des religions qui travailles sur l’humilité et l’amour de son prochain, risque de manquer à beaucoup si on venait à l’interdire.

    Maintenant sachez aussi que d’autres tout aussi grand psychiatres, psychologue, physiciens ou scientifiques savent aussi faire preuve de foi, et démontre tous les jours, à l’inverse de vous, que la religion et la foi ne sont pas incompatibles, et que le juste équilibre des deux permets de grandes choses pour l’humanité.

    Et pas besoins de citer qui ou quoique ce soit, car, la vrai foi n’est pas collective, mais individuelle et c’est une force intérieur qui apporte beaucoup de bien à ceux qui la laisse s’épanouir en eux.
    Seulement c’est comme d’expliquer le goût du sel…avez-vous déjà essayé d’expliquer le goût du sel?
    Imaginez que vous deviez le faire à quelqu’un qui ne l’a jamais gouter ou qui n’a pas le sens du goût… lorsque l’on parle du sel on dit que c’est salé mais il est impossible ou vraiment très difficile de vraiment le décrire sans que la personne soit obligée d’y goutter.

    La foi et les croyances c’est pareil, quand à l’existence de Dieu, il est vrai qu’au jours d’aujourd’hui les croyants de toutes religions confondue, ne pourront PAS PROUVER son existence, mais seulement partager avec vous leur foi, leurs expériences spirituelles et leurs témoignages, mais de votre côté, vous ne POURREZ PAS NON PLUS prouvez sa non-existence maintenant vous n’êtes pas forcé de me croire…😛

    Bien à vous! ;-P

    Commissaire

    PS: En plus tout votre com était parfaitement HORS-SUJET!!! Merci d’être venue😛

  5. L’étroite relation entre sainteté/illumination et folie.
    http://www.melancolexaltation.eu/site_bipol/folie_illum.html
    La folie de l’illumination et la pseudo-illumination de la folie.
    Conférence élabore du symposium « cingle ou illumine ? »
    Par Douwe Tiemersma – Décembre 2001
    Extraits:
    La sainteté et ses rapports avec la folie. Au cours de l’histoire, sainteté et folie ont souvent été confondues.
    Ce fait est valable pour toutes les cultures.
    Dans l’ancienne Judée, le prophète était souvent considéré comme fou, ce qui rassurait les esprits simples. Les actes de Jésus donnèrent aussi à la plupart de ses contemporains des doutes quant à son équilibre mental.
    Paul ne disait-il pas : « Nous sommes les fous de la volonté du Christ ».
    Cependant, plusieurs de ces personnes ont été sanctifiées. Ainsi, St François d’Assise qui, aux yeux de ses contemporains, se comportait souvent comme un fou.
    Il circule de nombreuses histoires à propos de « saints fous » et de « sages fous », dans la tradition du soufisme, de l’hindouisme, du bouddhisme tibétain et du bouddhisme zen.
    Il est vrai que beaucoup « d’illuminés » ont mené et mènent encore une existence discrète mais le lien avec la folie est toujours présent….
    Les frontières entre spiritualité et psychose ne sont pas distinctes.
    L’espace spirituel sur la voie psychopathologique.Celui qui est devenu psychotique ou qui tend vers une psychose, s’est, auparavant, souvent intéressé à la spiritualité. Il y a donc une certaine analogie avec celui qui s’est engagé dans la voie de la spiritualité….

    Schizophrènes et mystiques.
    Source : http://frqna.com/sante/3475-sant.html
    Est-ce que les mystiques au fil de l’histoire n’étaient-ils pas simplement des schizophrènes ?
    Quand les écritures parlent des prophètes qui entendaient les voix de Dieu, les visions prophétiques du Christ, le dialogue de Moise avec Yahve (le buisson ardent que seul lui voyait), les absences et les gesticulations de Mahomet lors de ses dialogues avec Allah, etc. etc.
    Je ne parle même pas des voix de Jeanne d’Arc et autres.
    Si quelqu’un aujourd’hui presentait ces caractéristiques, on penserait tout de suite a des symptômes schizophrènes (en effet, ce sont des symptômes positifs de la maladie, en plus du repli sur soi et du sentiment de paranoïa).
    Ayant un proche atteint de schizophrénie et qui pense sincèrement « entendre et voir Dieu », c’est assez troublant.
    Le schizophrène n’a pas d’altération de ses capacités intellectuelles, il a juste une perception altérée du monde qui l’entoure.
    Assez troublant tout ça. Qu’en pensez vous ?

    Et bien d’autres articles…dont :
    Etats psychotiques et mystiques http://www.melancolexaltation.eu/site_bipol/psychotic_mystical.html
    La folie de l’illumination http://www.melancolexaltation.eu/site_bipol/folie_illum.html

    Il n’y a pas pire atteinte à l’Homme que d’atteindre son cerveau, s’il y avait un Dieu cette maladie n’existerait pas.

    Maurice Champion père de deux fils jumeaux dans cette maladie totalement mystique depuis plus de 20 années et très anciennement enfant de choeur.
    http://champion20.monsite.orange.fr

  6. Est-ce que les mystiques au fil de l’histoire n’étaient-ils pas simplement des schizophrènes ?
    http://frqna.com/sante/3475-sant.html

    Quand les écritures parlent des prophètes qui entendaient les voix de Dieu, les visions prophétiques du Christ, le dialogue de Moise avec Yahve (le buisson ardent que seul lui voyait), les absences et les gesticulations de Mahomet lors de ses dialogues avec Allah, etc. etc.
    Je ne parle même pas des voix de Jeanne d’Arc et autres.
    Si quelqu’un aujourd’hui presentait ces caractéristiques, on penserait tout de suite a des symptômes schizophrènes (en effet, ce sont des symptômes positifs de la maladie, en plus du repli sur soi et du sentiment de paranoïa).
    Ayant un proche atteint de schizophrénie et qui pense sincèrement « entendre et voir Dieu », c’est assez troublant.
    Le schizophrène n’a pas d’altération de ses capacités intellectuelles, il a juste une perception altérée du monde qui l’entoure.
    Assez troublant tout ça. Qu’en pensez vous ?
    L’essentiel : http://champion20.monsite.orange.fr

  7. Nourriture de l´irréalité.
    La psychose, dans toutes ses diversités, ne touche pas seulement le malade qu’est le schizophrène qui a subit sa décompensation, mais tout un éventail très large de la société.
    Les croyances sont les moteurs de l´irréalité qui alimentent le sous-jacent de la psychose hallucinatoire.
    Un besoin de nourriture dite «spirituelle» qui va du simple désir de bien être à sa fragilité jusqu´aux visions erronées de la maladie psychique. Du verre vide qui a besoin d´un contenu jusqu´à celui qui est plein et déborde avec violence.
    Ceux qui sont en besoin fonctionnels et leurs mandataires alimentent les fausses interprétations de nos schizophrènes et c´est tout le drame de l´incompréhension du malade, son déni face à sa souffrance qui le positionne, bien souvent, durant de nombreuses années hors d´un traitement médical plus que nécessaire.
    Des années perdues avec sa descente aux «enfers» rendant cette maladie invincible tant le psychotique est imprégné de ses perceptions ineffaçables.

    C’est pour cela que la prévention est indispensable.
    Que les acteurs de la société civile et religieuse se mettent autour d’une table et définissent leurs différences entre les manifestations hallucinatoires psychotiques, quelles soient visuelles, auditives, de sensations intérieures d’avec les manifestations dites « spirituelles et mystiques », celles dites venant de l’au-delà que sont les contacts prophétiques, les apparitions, les voix intérieures.
    Puis les acteurs de l’éducation se doivent d’expliquer cela à tous les jeunes en les mettant en garde du contenu des symptômes de cette maladie catastrophique où 20% de nos malades mettent fin à leurs jours.

    Mais cela ne se fera jamais car vos grands chefs religieux sont bien avisés de cette fausse dualité et tentent de cadrer l’éducation sur leurs « valeurs » passéistes. Les religions n’ont pour but que d’accroître leurs pouvoirs et hégémonie en multipliant le nombre de leurs adeptes. La religion est le meilleur moyen irrationnel de galvaniser les foules, un produit sans risque car sans service après vente. Et pour les états un moyen de cadrer leurs populations par une fausse cohésion identitaire et même pour certains de soumettre leur peuple à une obéissance strict avec rétorsions approuvée par la vindicte populaire.

    Que chacun prenne sa part de responsabilité dans ses actes ; ne pas ouvrir ce débat est aussi être acteur participant aux dégâts irréversibles qui touchent nombre de personnes depuis leur jeunesse.

    La schizophrénie : http://champion20.monsite.orange.fr

    Je suis venu sur votre article car à mon sens il n’y a pas de problèmes entre tous les Hommes de ce monde, les clivages et oppositions ne se font que par les religions, certains disent « cultures différentes ».
    Mes derniers messages ont été évincés et c’est votre droit. Un droit de fermeture vers un débat qu’il est urgent de tenir.
    Cordialement à vous.

  8. commissaire said

    Tout cette multitude de mots simplement dire la rhétorique classique du grand communisme à l’époque de sa toute grande puissance…. « la religion c’est l’opium du peuple »

    C’est juste pathétique.

    Soit vous êtes un déçus de la religion, soit vous êtes de ces cartésiens, qui ne supporte pas l’idée qu’une chose puisse arrivée sans qu’il y ai une explication rationnelle à cela. Et pourtant chaque jours, malgré tout ce que vous pouvez dire, il y a des millier de choses qui se passe sans explication rationnelle à cela.

    Maintenant vous venez de confirmez ce que j’ai dit dans mon commentaire, plus haut, vous accusez les religions d’être responsable des tous les maux et des toutes les luttes entre les peuples.
    C’est bien ce qui démontre votre ignorance de celle-ci.

    La religion n’est jamais la cause des ces maux, mais c’est malheureusement la nature de l’homme que d’utiliser tout ce que la vie lui met à disposition pour dominer et maltraiter ou écraser ses semblables. La preuve étant que si la religion était source de malheurs pour les hommes, l’ex-URSS aurait du être le paradis sur terre… puisque la religions était interdite… était-ce le cas?? Si vous répondez que oui, alors permettez moi de me demande qui est le plus schizophrène…

    Dans chaque histoire de chaque religion il y a eu des guerres il est vrai, Il y a eu aussi dans l’histoire de l’homme ce que l’on peu appeler des religions et d’un autre côté des croyances païennes, Si je veux faire la distinction, c’est parce que malheureusement de votre côté vous faites comme la plupart des racistes avec les noir, les arabes ou les étrangers, vous mettez tout dans le même panier.
    Hors si ce que j’appel les croyances païennes avait pour but d’asservir et de dominer le peuple par la peur, par les sacrifices humains, par les tortures ou je ne sais quelles autres pratiques, les religions elles ont pour but d’élever et d’aider l’humain à prendre en main sa vie, à travailler pour son indépendance et sa réalisation personnelle, à voir autre chose dans l’accomplissement personnel que la simple réussite professionnelle ou sociale.

    Vous me direz qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une religion pour cela, et pourtant, le monde d’aujourd’hui à tendance à détruire tous les symboles qui constitue la société, comme les valeurs morales, dont les limites sont sans cesses repoussée plus loin, les valeur familiales, que beaucoup essayent de défendre en vain car de plus en plus de textes de lois sont votés réduisant comme peau de chagrin ce qui fait la base fondamentale de la société. Et ses valeur font partie des bases de toutes religions… le respect de l’autre, la famille, les valeurs sociales, l’indépendance, etc… et ces valeurs que toute civilisation qui se respecte utilise comme base première pour construire leur législation, que vous le vouliez ou non sont des valeurs issus de croyances ou plutôt de religions. Enlevez cela et c’est l’anarchie.

    Malgré l’histoire, malgré les écrits des grandes civilisations du passé et la récurrences qu’elles nous ont montré quand à ce qui les a menées à la déchéance, nous croyons toujours savoir mieux que les autres et être capable tout en reproduisant leurs erreurs de ne pas tomber dans les même pièges, plutôt que de s’en écarter.

    Il suffit de voir ce qui se passe en ce moment même dans le milieu bancaire, nous ne sommes même pas encore sorti de la crise et de la récession, que l’économie boursière replonge inexorablement dans les travers qui nous ont mené dans cette crise en créant de nouvelle bulle spéculative prêtes à exploser et à replonger l’économie dans le cahot et avec ça des récompenses données à ceux qui mettent l’économie mondiale sur l’échafaud qui permettrait au tiers monde de ne plus être le tiers monde, et à part quelques pseudos déclarations offusquées, personne ne semble réagir et taper le point sur la table pour dire « MAINTENANT CA SUFFIT! »

    L’homme est un loup pour l’homme, et ça avec ou sans religions. Comme je l’ai dit plus haut, la religions n’est que prétexte pour des hommes déjà mauvais à la base qui s’il n’avait pas eu ce prétexte aurait utilisé quelque chose d’autre un point c’est tout.

    Quand aux divers manifestations éventuelles, comme des réponses à des prières ou autres, sachez juste que la plupart de ces manifestations n’ont rien de spectaculaires comme vous semblez le dépeindre, dans la plupart du temps, en tout cas pour ce qui est de l’évènement en lui-même. La seule chose qui l’est pour la plupart du temps, c’est le moment ou tel ou tel évènement se produits, et c’est que qui permet aux croyants de reconnaître une manifestation divine d’un simple évènement banale de la vie courante. Vous, vous appellerez cela, un pur hasard, ou une coïncidence. Mais vous aurez beau chercher l’explication rationnelle à cela, vous ne pourrez la trouver.

    Mais de toute façon je crois que je perd mon temps, car vous semblez tellement certain d’avoir raison et que tout les autres ne sont bon qu’à enfermer, mais j’aimerai tout de même reprendre une de vos phrases et je vous cite:
    « Les croyances sont les moteurs de l´irréalité qui alimentent le sous-jacent de la psychose hallucinatoire. »

    A cela je vous donnerai la définition de la foi qui n’est pas la connaissance parfaite des choses, mais l’espérance en des choses qui ne sont pas vue, mais qui sont vraies.

    A cela j’ajouterai un exemple de loin pas religieux du tout qui est la longue croyances des hommes à une certaine époque de son histoire que la terre était plate,, qu’elle était le centre de l’univers et qu’il lui tournait autour. Une croyance déterminée et imposée comme une vérité scientifique de l’époque… puis la connaissance sur ces choses est venue, et à mit toute ou du moins partie de la lumière sur cette affaire.

    Pensez-vous réellement tout connaître de l’homme et de l’univers? Aurez-vous l’arrogance de répondre « oui »? Il y a encore beaucoup de choses que nous ignorons et entre autre sur les raisons qui font que nous avons un cortex cérébrale disproportionné par rapport à l’utilisation que nous en faisons puisque la plupart des scientifiques reconnaissent que nous en utilisons qu’à peine 10% voir entre 15 et 20% pour les plus savants d’entre nous…
    Si nous avions logiquement évolué en fonction de nos besoins… ne devrait-on pas avoir une boite crânienne plus petite? Mais bon tout ça est un autre débat et c’était juste pour illustrer le fait qu’il y a encore des tonnes de choses inconnues dans l’homme et sa nature et dans l’univers, et que ceux qui comme vous veulent réduire tout cela à de simple théories ou symptômes à la mode… plus passéiste encore que les religions elles-mêmes ferait bien de sortir de leur bulle pseudo analytique et de commencer à ouvrir les yeux sur le monde, à apprendre vraiment à le connaître, car ça n’est pas dans les revues scientifiques ou dans les recueilles freudiens ou je ne sais quel autre professeur ou docteur, que vous apprendrez à mieux connaître vos voisins, mais bien en les rencontrant et en s’intéressant à eux non pas pour les analyser, mais bien pour les découvrir… et apprendre à les apprécier AVEC leur différences.

    Commissaire

  9. Schizophrènes et mystiques.
    Source : http://frqna.com/sante/3475-sant.html
    Est-ce que les mystiques au fil de l’histoire n’étaient-ils pas simplement des schizophrènes ?
    Quand les écritures parlent des prophètes qui entendaient les voix de Dieu, les visions prophétiques du Christ, le dialogue de Moise avec Yahve (le buisson ardent que seul lui voyait), les absences et les gesticulations de Mahomet lors de ses dialogues avec Allah, etc. etc.
    Je ne parle même pas des voix de Jeanne d’Arc et autres.
    Si quelqu’un aujourd’hui présentait ces caractéristiques, on penserait tout de suite a des symptômes schizophrènes (en effet, ce sont des symptômes positifs de la maladie, en plus du repli sur soi et du sentiment de paranoïa).
    Ayant un proche atteint de schizophrénie et qui pense sincèrement « entendre et voir Dieu », c’est assez troublant.
    Le schizophrène n’a pas d’altération de ses capacités intellectuelles, il a juste une perception altérée du monde qui l’entoure.
    Assez troublant tout ça. Qu’en pensez vous ?

    Et bien d’autres articles…dont :
    Etats psychotiques et mystiques http://www.melancolexaltation.eu/site_bipol/psychotic_mystical.html
    La folie de l’illumination http://www.melancolexaltation.eu/site_bipol/folie_illum.html

    Il n’y a pas pire atteinte à l’Homme que d’atteindre son cerveau, s’il y avait un Dieu cette maladie n’existerait pas.

    Maurice Champion père de deux fils jumeaux dans cette maladie totalement mystique depuis plus de 20 années et très anciennement enfant de choeur.
    http://champion20.monsite.orange.fr

  10. spqr said

    @Champion Maurice
      
    Vos commentaires du 15 à 23h, du 17 à 7h19 et du 18 à 11h28 ont été sortis des spams et non censurés comme vous l’écrivez à la fin de votre post du 18 à 0h14, seul auquel Commissaire a répondu le 18 à 2h15 puisque les autres n’étaient pas encore libérés.

  11. spqr said

    J’ai peu de choses à ajouter par rapport à ce qu’a écrit Commissaire, qui a bien fait le tour de la question.
      
    2/3 choses sur votre post du 18 à 0h14 (Post 7) :
    « Les croyances sont les moteurs de l’irréalité qui alimentent le sous-jacent de la psychose hallucinatoire.
    Un besoin de nourriture dite «spirituelle» qui va du simple désir de bien être à sa fragilité jusqu´aux visions erronées de la maladie psychique. Du verre vide qui a besoin d´un contenu jusqu´à celui qui est plein et déborde avec violence. »

      
    Et si je vous disais, rien que pour lire votre réponse, rien que pour voir : «  »Les croyances sont les moteurs d’une réalité que l’homme contemporain ne perçoit pas.
    Un besoin d’expliquer ce que nous ne sommes pas capables d’expliquer de nos jours. De remplir un vide que rien de rationnel ne peut combler. »❓ ❓ ❓
      
    « Que les acteurs de la société civile et religieuse se mettent autour d’une table et définissent leurs différences entre les manifestations hallucinatoires psychotiques … »
    Il y a longtemps que l’Eglise Catholique romaine – pour ne parler que de celle-ci – est très prudente devant les cas de miracles, d’apparitions ou de manifestations que l’on disaient autrefois divines. Il est probable que ce qui était considéré comme tel dans les siècles passés ne le serait plus de nos jours.
      
    « Puis les acteurs de l’éducation se doivent d’expliquer cela à tous les jeunes en les mettant en garde … »
    Etes-vous sûr que ce soit le rôle des « acteurs de l’éducation » ? Sauf dans certains régimes comme les régimes communistes ou nazis.
    Et que faites-vous des acteurs de l’éducation qui sont eux-mêmes religieux et/ou croyants et/ou pratiquants d’une religion ??
    D’abord une expertise psy pour déterminer si par hasard « ils n’en seraient pas » et si oui, que faites-vous ? Vous les virez, les envoyez en hôpital psychiatrique ou en camp de « rééducation » ou plus expéditif encore ??? (selon le régime du pays où vous êtes) :-
      
    « Je suis venu sur votre article car à mon sens il n’y a pas de problèmes entre tous les Hommes de ce monde, les clivages et oppositions ne se font que par les religions, certains disent « cultures différentes ». »
    Une perle😀 C’est méconnaître l’Histoire que d’écrire cela, les conflits entre les hommes ou les pays n’ont généralement pas eu comme motif la religion ou la culture, mais la défense d’intérêts (financiers ou autres), la conquête de ressources ou de territoires (l’homme est un prédateur, y compris envers ses semblables), parfois des questions d’amour-propre aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s