SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
    TEKA Plantin sur L’affaire du préservatif et Be…
    thierry sur Secrétaire général à la CGT… c…
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Le drame des heures supplémentaires

Posted by spqr sur vendredi, 27 février, 2009

Denis Clerc, conseiller de la rédaction d’ « Alternatives économiques » démontre la contre-productivité du système des heures supplémentaires en France alors que le mois de janvier 2009 totalise 90 200 chômeurs nouveaux inscrits.

Par Denis Clerc :

Le nombre d’heures supplémentaires bénéficiant du dispositif d’exonération de tout prélèvement a encore augmenté ! Il y a un an, alors que la crise n’était pas là, ou pas encore, et que la croissance trimestrielle du PIB était de 0,4 %, le nombre d’heures supplémentaires déclarées au titre de ce dispositif avait atteint 144 millions.

Un an plus tard, au dernier trimestre 2008, nous en sommes à 185 millions, soit une progression de… 28 %, alors même que l’activité économique au cours de ce trimestre a diminué de 1,2 %.

A l’évidence, les entreprises n’ont pas eu besoin de ces heures supplémentaires pour faire face à un surplus d’activité, mais pour remplacer des salariés qui ne sont plus là. Soit – hypothèse favorable – parce qu’ils sont partis à la retraite ou ont démissionné et que l’entreprise ne les a pas remplacés. Soit – hypothèse défavorable – parce que leurs contrats temporaires sont arrivés à terme et n’ont pas été remplacés. Il y a une troisième hypothèse, encore plus opportuniste : l’entreprise a licencié et remplace les travailleurs manquants en accentuant la charge de travail des travailleurs restants. Dans les trois cas, cela signifie qu’un arbitrage a été effectué au détriment de l’emploi.

Or ces 40 millions d’heures supplémentaires en plus correspondent environ à 90.000 postes de travail à temps plein sur le trimestre.

Rappelons que 115.000 salariés du secteur concurrentiel ont perdu leur emploi de la fin 2007 à la fin 2008. On peut les considérer comme les victimes d’un dispositif qui, non content de coûter cher aux contribuables, commence à peser sur l’emploi de façon considérable.

Certes, les salariés effectuant des heures supplémentaires gagnent davantage l’argent, et sont donc source de stimulation de l’activité par leurs dépenses. Mais ils le sont au détriment de ceux qui, à cause des mêmes heures supplémentaires, ont perdu leur travail, lesquels consomment moins et donc contribuent à réduire l’activité économique. Si l’on prend en compte les effets d’aubaine des employeurs qui auraient de toute façon utilisé des heures supplémentaires et profitent donc de leur détaxation non pour augmenter leur production mais pour en réduire le coût, il est clair que le dispositif est devenu très sensiblement contre-productif.

Les 4 milliards d’euros qu’il coûte à la collectivité ne sont certes pas perdus pour tout le monde, mais ils pourraient être tellement mieux utilisés presque n’importe où ailleurs pour lutter contre la crise, qu’il devient quasi criminel de le maintenir. Le contribuable a mieux à faire que de payer pour supprimer des emplois, l’économie a mieux à recevoir que des subventions qui créent du chômage, l’Etat a mieux à dépenser que de creuser des déficits qui accentuent la détresse de beaucoup.

Source: Les Echos

Denis Clerc

Découvert sur le blog de Michel Collon

Additif par spqr :

notesNotes :
– Cet article ne critique pas les heures supplémentaires en elles-même, mais le recours systématique à celles-ci même lorsque l’entreprise pourrait embaucher ou employer des intérimaires ou des salariés à temps partiel.

– A l’heure où la France compte 5 millions de chômeurs réels, toutes catégories confondues, donc y compris celles non-retenues par l’ANPE pour les statistiques du nombre de demandeurs d’emploi, il est permis de s’interroger sur le bien-fondé d’avoir poussé les entreprises à recourir à des heures supplémentaires systématiques plutôt qu’à du personnel supplémentaire, même temporairement.

– Comme écrit l’auteur, il ya un effet d’aubaine et c’est en cela que la détaxation des heures supplémentaire est critiquable : elle aggrave la concurrence entre temps de travail et emploi ; voià un cas de concurrence faussée à cause d’une intervention étatique.

– J’entend déjà venir l’habituelle objection :

«  Nous ne sommes plus au XIXe siècle, la majorité des salariés ne travaillent plus à la chaine en usine, les salariés ne sont pas interchangeables, il n’est pas possible de remplacer les heures supplémentaires d’un salarié par une nouvelle personne et de le former pour quelques heures de travail, en particulier le travail des cadres, qui ne peut pas se répartir etc. etc.  »

Vous avez certainement entendu tous ce type de discours : et bien, il est faux, il y des quantités de salariés qui pourraient parfaitement être déchargés d’une partie de leur travail en excédent, y compris les cadres à qui les directions, sous prétexte qu’ils ont ordinateur, téléphone portable, PDA, messagerie, etc. font faire des tâches autrefois accomplies par des secrétaires, des dactylos et des standardistes. Plus généralement, il existe des activités simples ou fortement formalisées, des quantités de tâches élémentaires et/ou nécessitant peu de formation (selon le profil de personne pressentie) mais chronophages facilement reportables sur d’autres salariés.

– Ce recours systématique aux heures supplémentaires a des effets pervers :
. exonération de charges sociales, mais risque d’augmentation des accidents ou des maladies à cause des heures supplémentaires, et donc de dépense de Sécurité Sociale en plus,
. le surplus de consommation généré par les gains supplémentaire grâce aux heures sups est à coup sûr plus faible que la réduction de consommation due au chômage.
. dégradation du climat social, tant dans l’entreprise que pour le pays en général.
. en particulier, dégradation de la vie de famille, de la vie personnelle, de la vie sociales, d’un côté pour les salariés surchargés qui n’ont plus le temps, de l’autre côté pour les chômeurs qui n’ont plus d’argent et/ou un statut dégradé.

Publié par spqr le 27 Février 2009

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire, cliquez sur “commentaire(s)” ; l’e-mail est facultatif.

5 Réponses to “Le drame des heures supplémentaires”

  1. Mike said

    Just passing by.Btw, your website have great content!

    _________________________________
    Making Money $150 An Hour

  2. Anonyme said

    Bonjour les Amis,

    En exonérant de charges et d’impôts les heures supplémentaires, le législateur permettait aux bénéficiaires d accéder à un petit plus bien nécessaire. Le dispositif donnait aussi la possibilité aux TPE et PME de faire face à un accroissement de travail PONCTUEL.
    Il est regrettable que certains dirigeants d’entreprises détournent la mesure en l’affectant à une gestion générale au lieu de recruter.
    Ne perdons cependant pas de vue que les salariés qui effectuent des heures supplémentaires sont respectables. Ce qui l’est moins c’est l’instauration des 35 heures usine à gaz de compensations patronales. (Ce qui se passe dans les hôpitaux est assez révélateur)
    Douce soirée
    Pensées amicalement choisies
    Bernadette

  3. re,

    J’ai oublié d’indiquer mes coordonnées.
    Voilà, ouf c’est bon de sortir de l’anonymat. lol
    Bernadette

  4. marie said

    J’avoue ne rien comprendre à tout ça. J’ai essayé à de multiples reprises mais ça ne rentre pas. Bon week-end !

    Le com de Mike est un spam….

  5. Deborah said

    Je signe une visite éclair! et te souhaite un excellent weekend sp!
    Deborah

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s