SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
    TEKA Plantin sur L’affaire du préservatif et Be…
    thierry sur Secrétaire général à la CGT… c…
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Parabole sur la progressivité de l’impôt et l’émigration

Posted by Daisy sur lundi, 15 septembre, 2008

AlinePar Aline :
 

Supposons que, chaque jour, 10 potes sortent prendre quelques bières et que leur addition se monte à 100 €.
S’ils payaient leur addition de la manière dont les français payent leurs impôts, la répartition ressemblerait à ça :

* Les quatre premiers (les plus pauvres) ne paieraient rien.
* Le cinquième paierait 1 €.
* Le sixième paierait 3 €.
* Le septième paierait 7 €.
* Le huitième paierait 12 €.
* Le neuvième paierait 18 €.

* Le dixième homme (le plus riche) paierait 59 €.

C’est ce qu’ils décident de faire et sont ravis de cet arrangement jusqu’au jour où le barman leur dit : « Puisque vous êtes tous de si bons clients, je vais réduire le coût de votre addition quotidienne de 20 € ; cela vous fera -20%. »1


Le groupe décide de prolonger l’arrangement initial. Cela ne changerait rien pour les quatre premiers mais pour les six autres, les clients “payants”, comment s’assurer que chacun bénéficie équitablement de cette réduction ?

Ils calculent que 20 € divisé par six revient à 3,33 €. Mais cela reviendrait à payer le cinquième et le sixième pour boire leurs bières ce que tous trouvent vraiment trop absurde…

Comme ils n’arrivent pas à se mettre d’accord, le barman leur propose de réduire lui-même l’addition de chacun afin que tous y gagnent :

* Les quatre premiers continuent à ne rien payer.
* Le cinquième, qui ne payait qu’un euro, rejoint les quatre premiers et ne paye plus rien (économie de 100 %).
* Le sixième paye désormais 2 € au lieu de 3 € (économie de 33 %).
* Le septième paye 5 € au lieu de 7 € (-28 %).
* Le huitième paye 9 € au lieu de 12 € (-25%).
* Le neuvième paye 14 € au lieu de 18 € (-22%).

* Le dixième paye 49 € au lieu de 59 € (-16%).

Ainsi chacun s’en tire mieux qu’avant (et oui, ils ne payent plus que 79 € en tout , encore un euro de moins même : pas de ma faute si le barman est généreux).

Mais, une fois en dehors du bar, ils commencent à comparer leurs épargnes respectives :

« J’ai seulement obtenu un euro d’économie sur les 20, alors que le n°10 en a obtenu 10 ! », se plaint le n°6.
« Ouais, c’est exact », hurle le n°5. « Moi aussi je n’économise qu’un euro ! Il est totalement injuste que le n°10 obtienne 10 fois plus que moi ! »

« Ils ont raison », tonne le n°7. « Pourquoi devrait-il récupérer 10 € quand j’en récupère seulement 2 ! Ce sont toujours les riches qui profitent ! »

« Attendez une minute !!! » ajoutent les quatre premiers à l’unisson. « Nous, nous n’avons rien obtenu du tout ! Le système exploite les pauvres ! »

Les neuf mécontents entourent le dixième et lui cassent la figure.
La nuit suivante, le dixième homme ne vient pas au bar.

Quand vient l’heure de payer, les autres découvrent qu’ils n’ont pas assez d’argent entre eux pour payer ne serait-ce que la moitié de l’addition !

Pour ceux qui ont compris, aucune explication est nécessaire. Pour ceux qui n’ont toujours pas compris, aucune explication n’est possible.

Aline

Addendum par Daisy :

 
notesNotes :

1. 20 € sur 100 € : il s’agit donc de l’abattement forfaitaire de 20%.
Depuis 2007, cet abattement existe toujours mais ne vient plus en déduction du revenu imposable et n’apparaît plus sur l’avis d’imposition car il est intégré dans le barème de l’impôt sur le revenu.
Les revenus qui ne bénéficiaient pas de l’abattement de 20% avant 2007 ont été ajustés par une hausse forfaitaire de 25% de leur revenu imposable sur l’avis d’imposition pour compenser la baisse des taux de l’impôt sur le revenu due à l’intégration de l’abattement de 20% dans le barème commun à tous.
Le raisonnement d’Aline est donc toujours valable

Publié par Daisy le 15 Septembre 2008.

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire, cliquez sur “commentaire(s)” ; l’e-mail est facultatif.

20 Réponses to “Parabole sur la progressivité de l’impôt et l’émigration”

  1. J’ai compris, et je vous félicite de cette petite trouvaille, qui nous permet de saisir par une image simple et percutante la réalité!

    Belle découverte pour moi que ce site!

  2. Commissaire said

    Bravo Aline,

    Je connaissais déjà le texte et était à sa recherche depuis un certain temps déjà et suis heureux de le retrouver ici. C’est tout simplement tellement vrai…
    Si seulement les « pauvres », les « exploités », les « camarades » pouvaient seulement comprendre à quel point, sous couvert de discours pseudo sociaux ils se font juste encore plus enterrer dans leur misère par la politique soi-disant sociale de la gauche. j’étais parti pour un de mes développement « a rallonge » habituel, mais ce texte se suffit amplement à lui-même… 😛

  3. […] Parabole sur la progressivité de l’impôt en France […]

  4. marie said

    Bravo Daisy. Effectivement c’est plus facile à comprendre ainsi.

  5. stella said

    Une petite démonstration vaut mieux qu’un long discours : ce qui se conçoit bien s’énonce clairement etc…
    Merci et à bientôt.
    J’ai remis Besancenot à l’honneur (si je puis dire) sur mon Blog, afin qu’on le connaisse mieux !!!

  6. juliette03 said

    Moi qui d’habitude ne comprend rien aux calculs, là, j’ai tout compris..

    Si les « pauvres » comprenaient qu’ils ont besoin « des riches », ça irait mieux…Nous n’avons pas trouvé sur notre feuille d’impôts que nous payiions moins d’impôts..Une belle fumisterie cet abattement..Les classes moyennes seront tjrs les + flouées…C’est vrai qu’avec une PETITE paye de facteur, c’est très, très dur de s’en sortir..

    Vous jouez à 4 mains maintenant ?

  7. Skandal said

    Une petite paye de facteur… si on rajoute à cela les horaires de travaille plutôt légère (comparées au miennes) et la sécurité de l’emploie plus toute les autres petits avantages des fonctionnaires, cette paye n’est pas si petite.

    Alors oui, je gagne très très bien ma vie, mais je fais 35h en trois jours et je peux me faire lourder à peu près n’importe quand. Mais je ne me pleins pas, j’ai fais ce choix en toutes connaissance de cause.

    Alors arrêter de vous plaindre de vos « petit » salaire que vous avez choisis, si vous êtes pas contente changer de travaille !!!

  8. stella said

    Besancenot n’a pas que sa « petite » paie de facteur. L’article que j’ai mis en ligne à ce sujet est très clair.
    On ne peut pas avoir de petits horaires et de gros salaires. Bien gagner sa vie nécessite de se donner à fond, de ne pas compter ses heures, d’avoir de l’ambition et une volonté à toute épreuve.
    Alors pour cela, il faut savoir prendre des risques (être facteur n’en est pas un), avoir les dents longues et parfois rayer le parquet. Au finish ça paye, mais c’est mérité.

  9. stéphane said

    Maintenant c’est pire, le cafetier prend 1,1 % sur les économies de ceux qui sont restés pour donner au plus pauvre.

    Le truc serait de faire travailler le plus pauvre, mais le cafetier préfère employer un serveur au noir.

    C’est vraiment le bordel ! 😉

  10. Fabber said

    @ Skandal
    « si on rajoute à cela les horaires de travaille plutôt légère (comparées au miennes) et la sécurité de l’emploie plus toute les autres petits avantages des fonctionnaires… »

    Incroyable ça, en tant que fonctionnaire, j’avais des petits aventages en plus et je n’en savais rien, quel con quand même… Mais les quels au fait ? Skandal n’hésite pas à m’informer, je suis un fonctionnaire nanti mais ignorant… Qu’est ce que ça peut bien-être ? Les 100 francs de primes que j’ai touché en 1989 ?

  11. Fabber said

    Vous êtes tous en plein delire… cette parabole est une arnaque binaire et simpliste. Une blague niveau collège ^^
    Pourquoi ? Parce qu’elle n’évoque que l’impot sur le revenu, impot direct qui ne constitue qu’une part des prelevements.
    Vous semblez ignorer ou faire semblant d’igorer qu’il existe des impots indirects que payent de la même façon le milliardaire et le smicard : TVA, taxe flotante sur les carburants, taxe privatisée sur les autoroutes, taxe sur les cigarettes… etc..
    Si l’on prend ça en compte, les facteurs et les ouvriers que vous maiprisez tant, travaillent AUSSIplus de la moitié du temps pour l’état.

  12. Fabber said

    @ Stéphane

    « Le truc serait de faire travailler le plus pauvre, mais le cafetier préfère employer un serveur au noir »

    Quelle logique ! Pourquoi, le type employé au black, ne fait pas partie des plus pauvres ?
    Mais dans ton histoire l’état se fait gruger deux fois : en payant le chomage à ce type et en ne percevant pas les charges sociales…

    Au fait pour tous les acros de ce site : les fonctionnaires et les salariés en général payent AUSSI des impots ! Et même, faute de niches et de conseillers fiscaux, ils payent plein pot. Ils peuvent pas se tirer avec leur formidable magot dans des paradis fiscaux ^^

  13. Fabber said

    Mais j’en ai pas fini avec cette ridicule fable pour gamins de maternelle : dans l’histoire, vous êtes vraiment certain que le pauvre n°10 n’a pas un solide matelas d’action dans le bistrot ? Que les numéros 1, 2, et 3 qui ne payent pas un pot, ou d’impots, ne sont pas respectivement : – sa vieille tante en maison de retraite, – son fils qui ne veut rien foutre, – le type, justement Stéphane, qu’il emploie au black le dimanche…

    Ensuite s’il a pu s’enrichir, bien sur, il ne le doit en rien à une société où l’économie est régulée, les infrastructures solides, la sécurité à peu près assurée, la justice parfois rendue, la main d’oeuvre qualifiée, le courrier livré dans les delais, les soins de santé prodigués…

    …Il ne doit rien à tout celà, il s’est fait tout seul le mec, sur son île !?!? Il a jamais mis les pieds dans une école publique ni foulé le bitum de sa rue… il plane en lévitation transandentale et attire à lui les biftons par la pureté de sa pensée désincarnée mdr.

    Rien compris les mecs… ça vous a jamais traversé l’esprit une seconde que les paradis fiscaux étaient des états parasites ???
    Ils n’investissent rien dans l’éducation, la defense, les infrastructures… mais récoltent la manne des ingrats individualistes et satisfaits qui ne pense pas faire partie d’un peuple ou d’un nation en dehors de celle de leur compte en banque…

  14. Fabber said

    Je connais ce site depuis 24 heures et il me donne honte d’avoir été de droite pendant 30 ans depuis mon enfance. D’avoir milité d’avoir siégé pour défendre les interets de petits esprits d’épicier poujadistes comme vous.

    Si vous trouvez anormal de payer des impots en fonction de vos moyens, je n’ai qu’une chose à vous dire, cassez vous aux Caïmens, vous ne payerez plus rien… mais ne revenez pas profiter des aventages, faire éduquer vos enfants et soigner vos cancers en France. Ne venez pas ensuite pleurer après son armée pour qu’elle vienne vous protéger dans vos exils au frais des petits contribuables.

    Sachez juste que les vraies classes moyennes, payent aussi et que souvent il ne leur reste plus rien pour se chauffer… Un jour cette réalité vous ratrappera…

    Si vous adorez tant le marché, appliquez vous ce conseil qu’on donnait jadis aux staliniens : les cocos à Moscou… Vous êtes les nouveaux staliniens de l’orthodoxie néolibérale, alors les bobos et les bobofs à Chicago ! Mais quand vos actions se casse la geule, pourquoi le peuple doit payer ?

    Si vous preferez le culte du fric aux valeurs de la République, alors appliquez l’adage de votre idole (Aimez là, ou quittez là) et cessez de croire que le monde a besoin de vous. Allez garer ailleurs vos chars à boeufs de 4X4. Allez polluer d’autres rivages avec vos idées à courtes vues. Emigrez !

    Mais franchement, chiche !?!? Faites -le au lieu d’en parler tellement…

  15. commissaire said

    Alors nous voici en présence de la caricature type du fonctionnaire de gauche. Désolé Fabber, mais si nous on a rien compris, de ton côté apprend à regarder du bon côté de la lorgnette. Parce qu’à t’entendre, il n’y a que les fonctionnaires qui travaillent dans ce pays! Et que tout ceux qui ne sont pas pauvres et fonctionnaires sont forcément de riches fraudeurs du fisc.
    Remet l’église au milieu du village mon cher, la parabole de ne fait aucune allusion aux fonctionnaires, seul un échange de coms sur le métier de postier en fait mention. Ensuite lorsque tu parles des autres taxes qui sont les mêmes pour tous, il est clair que le paquet de cigarette ne va pas coûter plus cher pour celui qui gagne 100’000€/an par rapport à celui qui n’en gagne que 10’000. Mais rappel-toi aussi qu’il y a un certain commerce, commerce que personnellement je ne fréquente pas puisque je ne fait pas parti de ces nantis, mais qui permet également de faire tourner le pays et qui permet également de faire travailler du monde, c’est le commerce de luxe ou haute gamme, et lorsque nous de notre côté nous payons ~20€ pour un facture de 100€ eux vont en payer 2’000 pour un facture de 10’000.
    Bien sûr le rapport et le poids de la facture de 100€ pour celui qui gagne 10’000/an n’est pas le même que le poids de la facture de 10’000 pour celui qui en gagne 100’000, mais il n’empêche que par leur dépenses fastueuses, leurs achats de luxe, que ce soit en voiture, en maison voir même en yacht renflouent plus vite les caisses de l’état que par la consommation bien malheureusement limitée des plus modestes.
    La France est bien le seul pays au monde où tout le monde, ou devrais-je préciser (à gauche), veut devenir riche mais a honte de l’avouer, la preuve avec les Hollande ou les Besancenot, et non pas par le résultat de leurs efforts mais seulement en appauvrissant ceux qui le sont déjà.
    Réveillez-vous ça fait maintenant quelque années que l’histoire a démontré que l’utopie communiste ou socialiste (qui n’est que du communisme dilué) ne fonctionne pas et ne pourra jamais fonctionner. Pourquoi ? Et là attention je vais vous flinguer le moral, mais tout simplement parce que l’homme est ce qu’il est et que dès qu’il a un temps soit peu de pouvoir, il s’en sert pour dominer et pour son propre profit. Et à gauche autant qu’ailleurs !!!
    Il faudrait un monde parfait avec des leader parfait entouré d’équipiers parfaits et de citoyens parfaits pour que le socialisme puisse fonctionner, et à ce moment là, puisque ce monde serait parfait il n’y aurait plus de raison de faire du socialisme puisque « tout le monde y est beau, tout le monde il est gentil »
    Je crois malheureusement que celui qui vit dans une île au milieu de nulle part c’est celui qui croit aux bobards des leaders socialistes qui n’ont de cesse de dépenser l’argent qu’ils n’ont pas… mais bon sans rancune, le salarié de classe moyenne, sans sécurité de l’emploi et encore plus aujourd’hui avec les problèmes économiques mondiaux, que je suis, qui travaille entre 40 et 50 heures minimum /semaine payé au mois et non à l’heure, va continuer à payer ses impôts pour financer les aides de ceux qui n’en travaillent que 35, voire de ceux qui préfèrent toucher le chômage et les aides plutôt que de retrouver du travail. Tu vois, ceux à qui on paye la bière tout les jours mais qui trouvent injuste que l’on réduise la charge de ceux qui payent déjà 80% de la facture… 😛

  16. Fabber said

    @ commissaire

    – D’abord je ne suis pas de gauche. Dorenavant, je ne ne serai plus non plus de droite puisque de plus en plus ça semble synonime d’ultra-libéral et d’atlantiste.

    Tu dis qu’à m’entendre, il n’y aurait que les fonctionnaires qui travailleraint dans ce pays! Et que tout ceux qui ne sont pas pauvres et fonctionnaires seraient forcément de riches fraudeurs du fisc : je n’ai rien dit qui ressemble de près ou de loin à ça.

    (maintenant si tous les riches ne sont pas des frodeurs du fisc, en revanche, la plupart des frodeurs sont des riches ^^)

    En revanche, à la lecture de l’article et de l’ensemble des posts, j’ai pu effictevement retrouver dans plusieurs d’entre eux (plusieurs et non un seul) la petite musique d’une vieille chanson dont les paroles disent que les fonctionnaires ne foutent rien et que les riches payent trop d’impot… (Y a aussi plein d’autres couplets : les profs et les instits sont tous de gauche, ils embrigadent nos enfants ; les chomeurs sont tous des faignants ; les politiciens sont tous pourris… (sur les infirmières et les pompiers, y z’ont pas osé^^)

    Lorsque j’étais militant aux jeunes RPR, il y a 24 ans et bien avant de me douter que je serai un jour enseignant, cette petite musique commençait déjà à m’agacer. Celà dit à l’époque, elle était démodée et quasiment confinée au café du commerce. Le cliché du fonctionnaire de gauche était rangé dans un poussiereux rayon des accessoirs inutilisés. Cette rangaine n’était pas l’hymne de la droite mais seulement celui de quelques raleurs.

    Depuis une dizaine d’année, la naissance de l’UMP et la monté de Sarko, le tube semble devoir redevenir à la mode et son air est sur pas mal de lèvres. Les jeunes militants UMP dont le lait sort encore des oreilles n’ont rien connu d’autre que ce 78 tours remixé.

    Pourquoi ?

    A qui profite la division des français en deux catégories, les fonctionnaires et les autres, victimes des « monstrueux aventages » des premiers, à qui ?

    A mon humble avis, celà tend à faire passer l’idée de la privatisation de ce qui reste de nos services publiques !

    Après le téléphone et les autoroutes qui devaient soit disant nous couter moins cher avec le privé, c’est le tour de la poste… et demain ?

    L’éducation, la santé, la securité, la justice… la gouvernance ?!
    (soit des bons éducatifs à faire valoir sur le marché de la connaissance, des points de vie à utiliser, des milices privées, des cabinets d’arbitrage… et puis après on votera pour les cabinets comptables de Veolia ou de Total, à la tête du pays….

    Le démentellement de l’Etat en somme.

    La liquidation des biens de la nation, la mise en pré-retraite de la Rébublique… le suicide de la France…

    Si vous êtes les artisans volontaires de ce suicide de l’état-nation au profit des multinationales, je ne ne serrai pas le seul gaulliste que vous trouverez sur votre chemin.

    Si vous êtes dupes, il est peut-être tant d’ouvrir les yeux et de reconsiderer les cibles d’une colère que je peux tout à fait comprendre par ailleurs.

    Pourquoi cette logique binaire avec la gauche comme cible ? Quelle gauche d’abord ? Vous l’avez vu où la gauche ? Moi je vois que des bobos parisiens qui essayent de faire croire à d’autres bobos parisiens qu’ils parlent au nom du peuple.
    Qui croit les « bobards des leaders socialistes » dans ce pays ? Personne ! Sinon ça se saurait.
    Il n’y a pas de leaders socialistes, juste des figurants libéraux-atlantistes-mondialistes en paquet rose, vous devriez les remercier, c’est quand même Lionel Jospin, le premier ministre qui a le plus privatisé et le plus suivi l’OTAN là où il ne fallait pas…

    Quant à l’industrie du luxe, mon cher commissaire, je n’ai strictement rien contre… (à part bien sur quand des 4X4 se garent devant mon garage ou mes fenêtres en jettant l’obsucrité dans ma modeste chaumière ; étrangement, je n’ai jamais vu un conducteur de deudeuche se garer devant mon garage tandis que des types qui croient avoir des droits particuliers parce qu’ils peuvent se payer un 4X4, j’en vois presque tous les jours… – Chacun son vécu et j’ai bien le droit à quelques mesquineries moi aussi après tout, vous êtes tellement nombreux à raller contre les grêvistes qui vous pourrissent soit disant la vie… Ils font pourtant pas grêve tous les jours… les 4X4 eux font jamais grêve c’est certain…-)

    L’industrie du luxe, je m’en fous un peu à vrai dire, et même si j’étais riche, même très riche, je ne risquerai pas d’en devenir le client. Si j’avais un crédit illimité, je ne me priverais certes pas de plaisirs simples mais le gling gling non merci, franchement.

    De toute façon, pour répondre : moi en tout cas, je n’ai pas envie de devenir riche… juste de m’en sortir et à part ça, il y a tellement de choses plus interessantes à faire dans la vie que de compter son fric et de se pavaner en homme sandwich avec des marques, même des marques de luxe.

    Je trouve ça non seulement superficiel, endoctrinant, mais aussi rebarbatif, c’est là un avis tout à fait personnel, mais je me demande souvent comment on peut s’interesser à la mode… par exemple.

    Maintenant, c’est le droit de chacun… ne me fait pas dire le contraire et si ça crée de l’activité et des emplois, si ça valorise des talents, tant mieux…

    Celà étant dit, la fable de l’industrie du luxe qui ferait vivre à elle seule le pays, c’est une sacrée blague. Il ne faut pas surestimer les volumes, ni negliger les niches fiscales (je parle de niches et pas de fraude au passage).

    La France a vocation a rester une puissance industrielle, agricole, tertiaire… diversifiée… capable de produire les biens et les services qui sont necessaires à sa population et surment pas à se cantoner à une destination pour touristes fortunés qui viendraient des Emirats ou d’ailleurs faire leurs petites amplettes, ce qui serait exactement le contraire de l’indépendance.

    Il faut efectivement remettre l’église au milieu du village, et placer la lorgnette dans le bon sens, je suis tout à fait d’accord…

  17. commissaire said

    @Fabber

    Tu vois, si on calme le jeux et que l’on cesse de lancer à tous va des stéréotype tellement classique qu’il tournent tous seuls on peu arriver à des points d’accord.

    Petite précision en ce qui me concerne…moi aussi j’en ai strictement rien à battre de la mode…a part maltraiter psychologiquement des jeunes ados pour qu’elle soient toujours plus mince voir toujours plus maigre et leur faire porter des trucs qui sortiraient de la poubelle qu’ils ne seraient pas aussi moche, mais bon c’est mon avis personnel.

    je te suis lorsque tu dis (maintenant si tous les riches ne sont pas des fraudeurs du fisc, en revanche, la plupart des fraudeurs sont des riches ^^) mais il ne faut pas oublier aussi qu’il y a des trafiquants aux aides de l’état et si ceux là payent peut-être leurs impôts, il y a pas mal de perte dans les caisse à cause de ceux qui profite du système et en abuse.

    Je n’ai pas non plus envie d’être riche…malgré le fait que je fantasme parfois sur ce que je pourrai faire si je gagnais à l’euromillion. Mais comme pour pouvoir gagner il faut jouer et que je ne joue pas… 😛
    Comme je le dis toujours, je travail pour vivre et je vie pas pour travailler.

    J’avoue avoir des inclinations de droite sans pour autant être ni militant ni membre d’un quelconque parti, en ce qui me concerne, ce que j’appelle « la gauche » ou « les gens de gauche » ce sont ceux qui pense que pour faire changer les choses, il faut juste encore et toujours augmenter les taxes et les impôts des plus riches, il faut dézinguer tout les patrons parce qu’ils exploitent le peuple.

    Comme tu le dis, il y a des gens qui n’ont pour priorité que de pouvoir s’assoir sur le plus haut siège du pays, et peu importe les moyens utilisé du moment où le publique n’y voit que du feu et ce qu’il soit à gauche ou à droite.

    Maintenant il y a des politiciens plus modestes et plus intelligents que ne visent pas forcément aussi haut, mais qui savent comment tirer les ficelles depuis les coulisses et ceux-là son bien plus dangereux je crois. Effectivement…diviser pour mieux régner est un slogan que l’on connais bien et que les français devraient se rappeler plus souvent.

    Lors de la révolution, les gens se sont battus pour l’égalité, l’arrêt des privilèges et aussi pour rendre le pouvoir au peuple, hors que voyons-nous aujourd’hui?

    D’un côté des gens qui ne pensent qu’aux profits à tel point qu’ils sont en train de faire s’écrouler tout ce château de sable qu’est l’économie boursière, et de l’autre des gens qui sans pour autant le reconnaître regret l’époque des seigneurs ayant tout pouvoir sur ses gens et allant chercher la taxe toujours plus lourde, tout en disant garantir la protection à son peuple et en leur laissant en retour 3 quignons de pain et un sac de blé pour passer l’hiver. Les uns à droite, les autres à gauche…même si on les entendra jurer comme fer que ça n’est pas vrai.

    Je ne vais pas refaire tout le topo, mais je suis double national et en plus de la France je suis également originaire d’un pays qui pratique la démocratie directe à savoir la Suisse…oui oui « j’ai huit’s’conde pour vous dire…BOUM ».
    Je ne dis pas que le principe de la démocratie directe est l’idéal, mais je crois tout de même que c’est la plus démocratique.
    Les suisses vont aux urnes plusieurs fois par année et pas seulement pour élire des ministres ou des parlementaires, mais également pour voter des textes de loi…temps sur le plan local que national et ils ont un plus grand respect du résultat des urnes que ne l’on aujourd’hui les français qui à peine la défaites consommée font tous ce qu’ils peuvent non pas pour empêcher le pouvoir en place de faire des bêtises, mais uniquement pour l’empêcher de mener à bien son programme. Qu’il soit ou non juste et pertinent.

    On en a eu un bel exemple avec la bagarre des municipales ou la gauche c’est mise à fanfaronner d’avoir réussi son coup de déstabilisation des électeurs à peine quelque mois après l’investiture du nouveau président.

    Je suis un partisan d’accepter toutes les bonnes idées qu’elles viennent de droite ou de gauche et cependant je ne suis pas centriste, parce que si j’ai un instant cru que M. Bayrou pouvais faire la différence, j’ai fini par découvrir un homme tristement aigri de ses échecs et surtout revanchard vis à vis de Sarkozi. Que l’on aime ou pas M. Sarkozi je ne veux pas élir un homme qui veut juste prendre sa revanche sur un advairsaire. C’est juste petit et puéril.

    Maintenant, le monde va droit dans le mur si il continu comme ça, et la solution ne viendra pas des politiques qui sont tous plus ou moin dépendants de groupes de pression.

    Je pense que déjà si le peuple de France arrête de s’entre déchirer pour des bêtises, cessent d’écouter ces politiques qui ne voit qu’en nous des voix électrices et non des êtres humains. Si plutôt que de dire sans arrêt aux autres ce qu’ils font de faux on commence à se mettre à table dans le but de trouver un compromis et non dans le but de faire céder ceux d’en face…déjà là il y aurai un changement magistral dans notre quotidien. Accepter que les autres puissent avoir raison, enlever les oeillères partisannes, et commencer à dialoguer et pas débattre. Dans débattre il y a le mot battre et qui signifie qu’il y aura toujours un perdant. Dans dialogue il y a la notion d’échange et c’est ce qu’il faudrai commencer à faire si l’on veut vraiment que ça change.

  18. Daisy said

    @Fabber
      
    « ultra-libéral »,
    « artisans volontaires de ce suicide de l’état-nation au profit des multinationales ».

    Qu’est-ce qui vous croire que c’est ce que nous sommes ? Où avez-vous lu cela ?
      
    « … à la lecture de l’article et de l’ensemble des posts, j’ai pu effictevement retrouver dans plusieurs d’entre eux (plusieurs et non un seul) la petite musique d’une vieille chanson dont les paroles disent » :
    « les fonctionnaires ne foutent rien »,
    « les profs et les instits sont tous de gauche »,
    « les chomeurs sont tous des faignants »,
    « les politiciens sont tous pourris ».

    Où avez-vous lu cela sur notre blog ? Ou bien vous avez de l’imagination, ou bien vous confondez avec un autre blog.
      
    « Qui croit les “bobards des leaders socialistes” dans ce pays ? Personne ! Sinon ça se saurait. »
    Oui, cela se sait puisque 30% des français continuent de voter à gauche ; on l’a encore vu avec leur poussée aux municipales et cantonales. Donc beaucoup croient aux bobards de la gauche.
      
    « Ils font pourtant pas grêve tous les jours…  »
    Peut-être mais la France a le record du monde des jours de grève.
      
    « La France a vocation a rester une puissance industrielle, agricole, tertiaire… diversifiée… capable de produire les biens et les services qui sont necessaires à sa population et surment pas à se cantoner à une destination pour touristes fortunés qui viendraient des Emirats ou d’ailleurs faire leurs petites amplettes, ce qui serait exactement le contraire de l’indépendance. »
    C’est justement un des objectifs de ce blog !

  19. Mu said

    n°18: « Où avez-vous lu cela sur notre blog ? Ou bien vous avez de l’imagination, ou bien vous confondez avec un autre blog. »

    Ici, par exemple:

    n°7: « Alors arrêter de vous plaindre de vos “petit” salaire que vous avez choisis, si vous êtes pas contente changer de travaille !!! »

  20. Anonyme said

    Parabole sur la progressivite de l’impot et l’emigration.. He-he-he 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s