SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    top wordpress blogs sur Dangereuse insuffisance de la…
    dangerous drugs sur Quand la City veut légaliser l…
    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Ossétie du Sud et Abkhazie

Posted by spqr sur dimanche, 10 août, 2008

null

En 1922, Staline, appliquant la politique du « Diviser pour régner », fit cadeau de l’Ossétie du Sud, peuplée de descendants des Alains1, à la Géorgie, avec cependant un statut de région autonome.

Après l’indépendance de la Géorgie vis-à-vis de l’URSS proclamée en 1991, l’État géorgien supprime l’autonomie accordée aux ossétes, provoquant l’exode d’une partie des ossétes vers l’Ossétie du Nord indépendante.

En 1994, après un referendum à 90%, les ossétes du Sud proclament leur indépendance.


Refusant de reconnaître les résultats du premier referendum en Ossétie du Sud, la Géorgie décide de l’attaquer ; en Février 1991, la Géorgie coupe l’approvisionnement en énergie de la capitale de l’Ossétie du Sud, Tskhinvali, ce qui provoque la mort de civils par le froid. En 1991/1992, l’armée georgienne bombarde l’Ossétie du Sud, détruisant en grande partie Tskhinvali, tuant environ 3000 ossétes et en faisant fuir de nombreux autres vers l’Ossétie du Nord. Un cessez-le-feu intervient en 1992.

En 2004, le nouveau pouvoir ultra-nationaliste arrivé au pouvoir en Géorgie se met à chercher la réannexion des régions ayant proclamé leur indépendance de la Géorgie (Ossétie du Sud et Abkhahie).

La République d’Ossétie du Sud organisa un second referendum sur son indépendance en 2006. De nouveau 90% des ossétes se prononcèrent pour l’indépendance.

La suite est plus connue de nos lecteurs puisque ce sont les événements se déroulant actuellement :

Les forces géorgiennes ont lancé une offensive dans la nuit du 7 au 8 Août 2008, profitant de l’ouverture des Jeux Olympiques d’été de 2008 à Pékin, entraînant une vive réaction de la Russie notamment après la mort de civils dont la plupart avaient la nationalité russe (la Russie a accordé la double nationalité Osséte-Russe à de nombreux ossétes). Plus de 1600 civils ossétes ont été massacrés par l’artillerie georgienne, la capitale Tskhinvali est presque entièrement détruite et plus de 30 000 civils ont fuit vers l’Ossétie du Nord.

Comme vous le savez, la Russie contre-attaque et intervient aussi aux cotés des forces abkhazes qui cherchent à libérer la région d’Abkhazie encore sous domination georgienne (vallée de Kodori).

Ce qui intéresse le peu recommandable pouvoir georgien est en effet les territoires ossétes et abkhazes et non leurs populations ; celles-ci n’ont que le droit de fuir si elles le peuvent en abandonnant tout.

Abkhazie et Ossétie du Sud sont deux petits états parfaitement démocratiques. Mais le dirigeant georgien préférerait de beaucoup conserver le cadeau fait par Staline à son pays.

C’est aussi une guerre fratricide entre européens blancs chrétiens orthodoxes ; en effet, la population civile georgienne n’a que faire de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie ; ce sont les ultra-nationalistes et chauvins au pouvoir à Tbilissi qui cherchent à agrandir leur territoire. Quant aux ossétes et aux abkhazes, ils ne demandent qu’à vivre libres et indépendants.

Ce qui est malheureux, est que l’Union Européenne, entre autres, au mépris du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et plus généralement au mépris du droit des gens, clame le « respect de l’intégrité du territoire géorgien », dans des frontières artificiellement crées par le redécoupage de Staline ne correspondant ni aux réalités du terrain, ni à l’histoire de cette région.

Elle a la même position vis-à-vis du Haut-Karabagh2, province arménienne depuis 8000 ans, peuplée d’arméniens chrétiens, « offerte » par Staline à l’Azerbaïdjan (peuplé de turcs musulmans) en 1922 et dont le sort des habitants fut particulièrement cruel : brimés, expropriés, expulsés, infériorisés, massacrés à plusieurs reprises. Rien d’étonnant à ce qu’ils aient proclamé leur indépendance en 1992 après une guerre très dure contre l’Azerbaïdjan, terminée en 1994, et le massacre des arméniens de Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan (notamment plusieurs centaines d’arméniens brûlés vifs).
Néanmoins, l’UE voudraient que les arméniens « respectent l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan » 

notesNotes :

Haut Karabagh1. En russe, l’Ossétie du Nord est appelée d’ailleurs Alania.
2. Sur le Haut-Karabagh : La revue de presse de SPQR – semaine du 3 Mars 2008

Dans la Vallée de Kodori en Abkhazie 
 
Des cols montant à 4000 m

Situation de la vallée de Kodori (cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Publié par spqr le 10 Août 2008

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire, cliquez sur “commentaire(s)” ; l’e-mail est facultatif.

5 Réponses to “Ossétie du Sud et Abkhazie”

  1. Vince said

    J’me d’mandais …

    Se pourrait-il qu’il y ai un rapport entre cette guerre et les rares pipelines venant de l’est qui ne passent pas par la Russie? (voir une carte des pipelines, cf google image)
    De plus, SAAKACHVILI est-il suffisamment con pour croire pouvoir gagner une guerre contre la Russie? Non, il y a autre chose. On attaque quand on est fort, pas quand on est un morpion. Car ne l’oublions pas, avec l’exemple du Kosovo, la Russie sait qu’elle peut « demander » sans paraître ridicule une « partition » de la Géorgie encore plus agréable pour elle. Cette histoire pue trop pour être une simple guerre de territoire!

    Vince

    ps:dresser de la Géorgie un portrait aussi noir sans souligner la beauté des héritiers de l’URSS me dérange.

  2. Léviathan said

    Vince, tu ne trouves pas qu’une guerre de territoire ça pue déjà bien assez?

  3. Durandal said

    Si les Abkhazes et les Ossètes sont des peuples distincs et qu’ils veulent l’indépendance sur leur territoire ancestral, soit ! Qu’ils se séparent de la Géorgie.

    Mais là, tout ce qui va changer, c’est qu’au lieux d’être sous la tutelle de Tbilissi, ils vont être sous la tutelle de Moscou… bonnet blanc, blanc bonnet.

    La Russie n’a absolument rien à foutre des causes nationales de ces deux micro-pays, elle fait juste sauter sur l’occasion pour tapper sur la Géorgie.

    Et les Ossètes qui se battent pour la cause nationale ossète avec la nationalité russe, c’est hypocrite en motadit.

  4. jean said

    franchement votre site est trés bien, merci

  5. […] 2006. Regain de tension après l'intervention des forces géorgiennes dans la vallée de Kodori. …Ossétie du Sud et Abkhazie « SPQRComme vous le savez, la Russie contre-attaque et intervient aussi aux cotés des forces abkhazes qui […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :