SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
    TEKA Plantin sur L’affaire du préservatif et Be…
    thierry sur Secrétaire général à la CGT… c…
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

A vous qui venez de voter à gauche…

Posted by Daisy sur lundi, 17 mars, 2008

élections municipales et cantonales 2008Par Commissaire :

Un soit disant vote sanction pour le gouvernement… vous venez en fait de donner la corde pour vous pendre!

Alors…

Faudra pas venir pleurer…
lorsque vos impôts augmenteront, que vos écoles pourriront, que vos profs s’en iront.

Faudra pas venir pleurer…
quand vos entreprises vous quitterons parce qu’elles en auront plein le f…(rîme) d’une trop lourde taxation.

Faudra pas venir pleurer…
quand vos quartiers vieilliront sans aucune réhabilitation, et que les transports ne vous ramènerons plus devant votre maison.

Faudra pas venir pleurer…
quand après six années de gestion, sans aucune explication, on vous rendra les caisses percées d’un abîme sans fond.

FAUDRA PAS PLEURER!!!

Suite sur : Vous aviez été prévenu ne venez pas pleurer ensuite

Publié par Daisy le 17 Mars 2008.

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire, cliquez sur “commentaire(s)” ; l’e-mail est facultatif.

11 Réponses to “A vous qui venez de voter à gauche…”

  1. Alain said

    Je me demande pourquoi les conseillers de Mr SARKOZY ne lui ont pas conseillé de ne pas se mettre en avant dans les municipales et pour cela il y aurait eu bien des raisons :
      
    – Les mesures qu’il a prises sont dans un premier temps impopulaires car, si la conjoncture internationale (mondialisation ou récession américaine) ne les annihilent pas, elles ne produiront d’effets perceptibles que dans un ou deux ans.
    La machine économique est longue à mettre en marche dans tout pays. Sur le terrain on constate que le problème des 0,50 € par boîte de médicament a lourdement touché toute la population qui ne boucle ses fins de mois que par des accrobaties et principalement les personnes âgés aux revenus très faibles et de la, par solidarité, leurs proches (voisins, famille…).
    – Vouloir faire un enjeu politique des municipales au moment où il est en chute libre dans l’opinion est une lourde erreur. Il ne va que souffler sur les braises du mécontentement latent ou déjà présent.
    – Pour nombre de Français, n’en déplaise à Mr SARKOZY, dans leur l’esprit la nomination d’un maire doit d’abord être le choix d’un homme ou d’une femme quelle que soit sa couleur politique. Or ce sont les Français qui mettent un bulletin dans l’urne et ils n’aiment pas avoir l’impression d’être bousculés dans ce genre de choix.
    – La gauche ne peut qu’être contente de cette situation mais, quoiqu’il en soit, même s’il revient en arriére le mal est fait. Croyez bien qu’elle va se déchaîner et ce sera facile d’avoir des arguments.
    – S’il a parfaitement raison d’aller vite il ne faut pas pour autant tout mélanger.
    – Il est fort à craindre que Mr SARKOZY ait miné les élections municipales pour la droite. C’est une erreur similaire à celle de Ségolène lorsqu’elle n’a pas voulu s’appuyer sur ceux qui pouvaient l’aider.
    – Attention à ce que Mr SARKOZY ne tombe pas comme l’a fait avant lui Ségolène dans le pêché d’orgueil.
    – Après il aura encore plus de mal à maintenir sa politique.
    DOMMAGE

  2. Commissaire said

    Il est probable que les conseillers du président ont commis une erreur en cela, cependant il est tout de même curieux de noter que l’on veut seulement se souvenir de l’erreur de Sarkozy et ne pas relever le fait que dès que la défaites à été annoncée, la gauche n’a eu pour seul objectif…gagner les municipales et ce quelqu’en soit les moyens.
      
    Résultat, un travail de sape long et récurant dans les médias plus souvent axé sur sa vie privée que sur sa politique. D’accord il a été le premier à mettre sa vie privée sur la scène médiatique, mais bon…de là à « faire ses poubelles »…
    Ensuite, on critique plus la forme que le fond de sa politique puisqu’alors qu’il est en baisse dans les sondages, son premier ministre remonte, ce qui veut bien dire que la politique n’est pas en cause, mais c’est vraiment une harcèlement ciblé sur l’homme et ça je trouve que c’est tout sauf démocratiquement sain.
      
    Il y a plus d’un personnage publique ou de célébrités qui aurai déjà fait je ne sais combien de procès pour diffamation ou autres raisons.
    Je suis aussi tout à fait d’accord que c’est loin d’être une oie blanche et que comme tout le monde dans ce milieu, il a certainement un cadavre dans le placard, mais depuis que je m’intéresse un temps soit peu à la politique, c’est le premier président qui se lance vraiment à fond dans le programme qu’il a énnoncé lors de sa campagne.
      
    Rappelez-vous ses prédécesseurs… Il était plus facile et plus rapide de compter ce qu’ils avaient fait que ce qu’il avaient promis dans leur campagnes et mis à la poubelle une fois élu… Combien de promesse sont restées sans suites une fois l’homme élu ou réélu?
      
    Avoir un avis différent, cela je le respect et l’accepte, cela fait parti de nos droits et de nos libertés, mais alimenter et attiser la haine et l’irrespect c’est tout sauf intelligent.
    Je n’ai pas souvenir de pareil attitude envers Chirac ou Mitterand et ce même si les avis divergeaient et je trouve dommage que plutôt que d’apprendre le respect et la politesse, on (l’opposition et les médias)applaudisse les attitudes irrespectueuses et impolies envers le président et que l’on se scandalise que parfois il en soit, finalement à juste titre un peu exaspéré, et qu’il se lâche, à tord je vous l’accorde, mais ça n’est pas un machine tout de même.
      
    Je suis certain qu’il y a des heures de vidéo ou l’on peut voir les autres leaders politiques péter un câble soit avec des opposants soit avec leur collaborateurs, mais ça on ne le montre pas à la télé…M. Royal est pourtant loin d’être une sainte en la matière. Alors que je ne la connaissais pas, j’étais plutôt à la défendre des attaques qu’elle pouvait subir, mais depuis que j’ai fais un peu plus connaissance avec le personnage, j’ai découvert une louve déguisée en agneau qui n’a qu’un seule obsession, son image devant les caméras. Une fois celle-ci éteinte, faut pas venir l’ennuyer sinon bonjour pour l’engueulade!

  3. philippe said

    Pourquoi serions décus ?
    Vive la gauche et la victoire.
    Nous nous plaignons plutôt de la politique injuste de la droite UMP.
    à plus

  4. bijour said

    Houla mais c’est du Gaudin tout craché ce que tu nous décris là…
    Comme quoi la gauche n’a pas le monopole de la mauvaise gestion !

  5. commissaire said

    Ben oui c’est vrai que les années gauche ont apporter beaucoup de stabilité à la France, et dans les régions dirigé par la gauche les finances ne se sont jamais aussi bien portée…hausse d’impôt, hausse des frais de fonctionnement, baisse des aides à l’éducation, à la sécurité routière, j’en passe et des meilleures…bref tout va bien!!!
      
    Voilà,
      
    ça c’est fait! Les municipales sont passées. Résultat des courses?? Une « petite » victoire de la gauche et de son obscurantisme à faire passer des vessies pour des lanternes. Victoire peut-être, mais pas si écrasante que celle-ci souhaitait croire poindre le bout de son nez.
      
    C’est cependant une triste victoire de l’impatience, de l’aveuglement et de l’ignorance dont les français savent faire preuve quand ils ne savent plus sur qui taper et qu’ils ont besoin d’un os à ronger.
      
    Pour rappel, il y a de cela 10 mois la France et les français votaient pour un président qui ne leur avait pas dit qu’il allait étudier la question autour d’une table pendant les 5 prochaines années, mais pour un président qui allait passé à l’action.
      
    Pour un président qui leur avait annoncés de nombreuses réformes, pas toujours plaisantes et pas toujours faciles, temps sur le plan de l’état que du pays. Avait-il fait des promesses en l’air? Avait-il dit qu’il allait distribuer les fonds publiques au gré du vent comme la gauche c’est si souvent le promettre sans pour autant dire comment ils financeront ces dépenses supplémentaires.
      
    Avait-il promis une augmentation du pouvoir d’achat façon « Polaroïd » ? Bien sure que non!
      
    Nous avons élu un président qui nous à donner un programme pour les CINQ ans de son mandat!! Avec une promesse d’évaluation et d’acceptation et de responsabilité des erreurs commises.
      
    Comment la gauche peut-elle se regarder dans le miroir lorsqu’elle vient demander des compte après à peine 6 mois de mandat?! Parce qu’il faut bien reconnaitre qu’elle a à peine laissé le temps au président fraichement élus de poser ses valises avant de commencer à demander des comptes. C’est sûr qu’en point de mire, il n’y avait pas les enjeux du pays, mais il y avait surtout des enjeux de revanche déjà annoncé dès la défaite des présidentielles.
      
    Celles-ci n’auraient pas été si proche, je pense que la situation et les résultats auraient été tout autre. Seulement voilà, c’est fait maintenant.
      
    Va-t-on demander à un agriculteur de récolter son blé en avril? C’est pourtant ce que la gauche demande au président.
      
    Celui-ci nous à dis que les réformes qu’il allait mettre en place auraient des effets sur l’économie et sur le pouvoir d’achat des français. Mais nous a-t-il dit qu’a peine arrivé à l’Elysé, il allait agiter sa baguette magique telle Harry Potter et faire apparaitre une économie de marché stable en progression et des fiches de paye augmenté de 30% pour ous? Est-ce que l’on veut que notre pouvoir d’achat s’améliore sur le long terme ou voulons-nous comme des enfants capricieux tout, tout de suite et maintenant?
      
    A force de cultiver l’instabilité du pays et de sa politique, la gauche rend les investisseurs frileux et leur donne plus envie d’aller voir ailleurs plutôt que de venir injecter des fonds à long terme dans notre pays. Nous avons pu, par contre constater que la politique de gauche à réussi à faire venir chez nous des patrons voyous qui profitaient des subventions que l’état leur donnait pour venir s’installer chez nous et une fois celles-ci épuisés se faisait la malle en douce pour ne pas avoir a régler la note fiscale bien trop lourde et anti développement. Même les français qui en auraient les moyens et qui voudrait aider la roue à tourner un peu mieux hésite et préfère investir à l’étranger.
      
    La gauche ne se pose même pas la question de pourquoi il y a une fuite des capitaux, elle veut seulement les interdire de partir. Vive la démocratie façon « URSS ». Elle critique le président sur le fait qu’il aurait fait un cadeau de 15 Milliards aux grosses fortunes, mais que fait un médecin face à une hémorragie, il fait en sorte de la boucher.
      
    Pour la gauche, la boucher c’est bloquer les fond privés et augmenter les impôts. Et bien pour un fois, un président de droite à opté pour une forme « bio, voir « homéopathique » du traitement. Il a fait en sorte de réduire voir de stopper le saignement des capitaux vers l’extérieur et incitant leur propriétaires à les garder chez nous.
      
    Aujourd’hui la gauche se frotte les mains et se gargarise de sa victoire en clamant le vote sanction, mais que va-t-elle faire concrètement maintenant dans les mairies et les régions dont elle a hérité? Ne venez pas pleurez que votre pouvoir d’achat diminue si vous voyez votre feuille d’impôts locaux augmenter…
      
    Ne venez pas dire ensuite qu’il n’y a plus de travail dans votre régions parce que toutes les entreprises sont parties!
      
    Surtout si la gauche dans sa logique systématique à une fois de plus augmenté la taxation locale de celles-ci et qu’elle a fini par devenir trop lourde…
      
    N’ayez pas peur de demander des comptes à cette gauche moralisatrice qui à plus souvent le discours de faite ce que je dis mais pas ce que je fais…
      
    Ne venez pas pleurer si vous vos écoles se délabres, si le nombre de profs diminue et si l’insécurité augmente et que les quartiers HLM sont laissés à l’abandon par les conseils généraux et les communes. Ils ont laissé pourrir les choses pendant des années en faisant semblant de se concentrer sur des problèmes importants alors que c’était juste un miroir aux alouettes pour pouvoir plus dépenser pour leur frais personnels plutôt que pour les choses qui ont vraiment de l’importance.
      
    Vous aurez été prévenu!!!!
      
    Voir aussi:
      
    10 ans de gestion socialiste dans les régions: le dépôt de bilan

  6. Commissaire said

    Ben oui c’est vrai que les années gauche ont apporter beaucoup de stabilité à la France, et dans les régions dirigé par la gauche les finances ne se sont jamais aussi bien portée…hausse d’impôt, hausse des frais de fonctionnement, baisse des aides à l’éducation, à la sécurité routière, j’en passe et des meilleures…bref tout va bien!!!
      
    Voir:
      
    10 ans de gestion socialiste dans les régions: le dépôt de bilan

  7. BlingBling said

    L’augmentation des impôts locaux (région, département, commune) est inévitable pour faire face aux fransferts de compétence de l’état, résultat des politiques de décentralisation organisées tant par la gauche que la droite !
    On va payer, c’est sûr et on paiera quel que soit le parti au pouvoir tant à la tête de l’état que de la région ou du département !
    Ce qui m’inquiète le plus c’est qu’à l’heure où notre système économique et financier explose, où le mode est en pleine crise, où tout va finir par nous sauter en pleine figure, vous en soyez encore à vous battre pour une histoire de gauche ou de droite !

  8. Commissaire said

    Le dommage dans l’histoire, c’est que le président actuel à fait un geste d’ouverture vers la gauche, on a vue le résultat, ceux qui on oser dire d’accord j’accepte le défie se sont fait traité de traîtres, d’opportunistes etc… (on sait très bien qu’ils le sont tous, opportunistes, en politique mais bon
    Il y a une telle haine anti Sarkozy ça n’est même plus une lutte de camp anti droite/gauche, et c’est là que réside vraiment le problème.
    Si nous étions en guerre contre un envahisseur, il n’y aurai pas de lutte gauche droite, nous serions tous unis (enfin je l’espère) contre l’ennemi… C’est peut-être pour cela que nous n’avons pas été capable de résister à l’envahisseur lors des deux grandes guerres, enfin là je spécule….
    Dernièrement j’entendais une discussion entre des politiques et des entrepreneurs suisses sur les soi-disant problèmes entre les différents cantons et surtout les différentes régions linguistique de suisse. Les politiques disaient en quelque sorte qu’il y avait des problèmes d’acceptation des « étranger » (ceux qui viennent d’une autre régions ou d’un autre canton) et qu’il fallait prendre en considération ces « pseudo guerres de clochers »; et de l’autre il y avait les entrepreneur qui voyaient les gens dans l’entreprise, dans leur travail, qui s’intégraient et qui, du moment où ils avaient de quoi travailler et vivre passaient au second voire au troisième rang la question des régions, des cantons, etc…
    Pour que les politiques puissent « s’amuser » il faut qu’ils aient des problèmes à résoudre, et des vrais problèmes, il y en a, mais l’ego de ces même politiques est tel, surtout des leaders, qu’ils ne sont même pas capable d’envisager que celui d’en face pourrai avoir une meilleure idée que lui. Il faut, par principe, être contre, et ensuite, proposer la même chose, mais tourné suffisamment différèrent pour faire croire que c’est une nouvelle idée complètement différente et bien meilleure.
    La guerre, il y en a une, voire même plusieurs, contre l’exclusion, la pauvreté, le chômage, la précarité, le pouvoir d’achat etc…, mais il faut être unis pour vaincre une guerre, du moment ou quelqu’un essaye de diviser les troupes, et de semer la discorde, c’est dans le but de travailler pour l’ennemi, et il ne faut pas se tromper d’ennemis…

  9. spqr said

    @Alain:
    « – Les mesures qu’il a prises sont dans un premier temps impopulaires… »
    Oui, et de plus certaines sont inutiles.
      
    « Sur le terrain on constate que le problème des 0,50 € par boîte de médicament a lourdement touché toute la population… »
    La franchise sur les médicaments est bonne car je pense nécessaire que chacun contribue, même un tout petit peu ; la gratuité totale est nocive et déresponsabilise.
    Cependant une grave erreur a été commise : maintenir la gratuité totale pour les bénéficiaires de la CMU ou AME (qui déjà en moyenne dépensent beaucoup plus que ceux qui ne l’ont pas, cf. le second § de La revue de presse de SPQR – semaine du 25 Février 2008), dont en particulier les immigrés clandestins, et les femmes enceintes (à quel titre ?). Ajoutons qu’il y a de nombreux abus par les bénéficiaires de la CMU (entre autres) et les gens s’en rendent bien compte.
    Beaucoup de gens ont ressenti cette différence de traitement comme une injustice et c’est vrai qu’elle viole le principe d’Egalité des citoyens. Il fallait soit ne pas créer cette franchise, soit l’imposer à tous.
      
    « – S’il a parfaitement raison d’aller vite il ne faut pas pour autant tout mélanger. »
    Je pense aussi que certaines réformes n’ont pas été faites dans le bon ordre. Des réformes à faire, à mon avis, dès Juin 2007, attendent toujours alors que d’autres étaient moins urgentes et peut-être pas indispensables mais en tous cas impopulaires.

  10. Commissaire said

    Vous savez, et je ne dis pas que c’est la meilleure façon de faire, mais régulièrement nous entendons que les français seraient les plus gros consommateurs de médicaments d’Europe si ce n’est du monde… Je suis cependant certain que nous ne sommes pas plus malade qu’ailleurs, mais par contre, nos sommes certainement des hypocondriaques en puissance et cela a un prix.
    Pourtant il y a d’autres systèmes d’assurance maladie qui couvrent très largement les bénéficiaires. Selon une info me provenant d’amis français vivant à présent en Allemagne, ils m’ont affirmé que le système existant en Allemagne leur demande une participation unique de 10€ au début du traitement, ensuite, quelque soit le nombre d’examens, analyses, médicaments etc… ils ne voient même pas les factures, c’est directement réglé entre le praticien et l’assurance et les primes sont tout à fait raisonnables.
    En Suisse par contre, c’est plus dur, j’y ai vécu plus de 20 ans et suis encore frontalier avec se pays. Premièrement l’assurance est privée et pas étatisée, il y a un minimum légal, mais les compagnie sont privées, deuxièmement, il y a une franchise minimum par adulte et par année de CHF 300.– (€ 185.–), si le traitement dure plusieurs années, rebelote chaque début d’année pour la franchise. Après il peut y avoir de plus grandes franchises pour payer moins de primes. En plus de cela, toutes factures de médecins ou de pharmacie ne sont remboursés qu’à 90% voir 80% selon le type de praticien et ce jusqu’à concurrence de CHF 700.– (€430.–) par année, au delà c’est pris en charge à 100%, résultat en plus des primes, minimum CHF 1’000.– de participation au frais/an.
    Les frais dentaires font partie des assurances complémentaires et sont exorbitantes, donc peut de gens prennent ces couvertures, pourtant ils prennent soins de leur dents.
    Seuls les frais et les soins hospitaliers sont pris en charges à 100%.
    Tout cela c’est sans compter les primes d’assurances qui selon les cantons sont plus ou moins élevées. A Genève par exemple, il faut compter au minimum CHF 300.–/mois soit 3’600.–/an(€ 2’222.–). Le seul avantage, c’est que ces frais supplémentaires sont déductibles des impôts, et pas de la taxe, mais du salaire déterminant.
    D’accord la réponse facile est de dire qu’en Suisse ils sont tous riches…et bien il est bien loin le temps où l’on pouvait dire cela, car aujourd’hui, il y a malheureusement de plus en plus de working poor en Suisse et les gouvernements cantonaux sont de plus en plus obligés de payer une participation aux montants des primes mensuelles et cette participation est selon la déclaration de revenu.
    Je ne dis pas que le système suisse est bien loin de là…seulement l’ayant utilisé pendant des années et du fait de l’augmentation du coût de la santé les primes ont aussi pris l’ascenseur.
    Je pense que cette minuscule participation demandée en France est loin d’être l’injustice que l’on veut nous faire croire, et si cela permettait de faire réduire la consommation de ceux qui abusent des médicaments pour le moindre petit truc et donc de faire diminuer le coût de la santé en les responsabilisant un peu plus, pourquoi pas…
    Il y a des chose qui ne sont pas remboursés ou alors à des tarifs qui remonte à 40 ans en arrière et qui devrait être remboursées ou dont les tarifs devraient être adaptés. Ça oui, je pense qu’il faut se plaindre de cela, mais de cette mini contribution, ça je ne le pense pas… Il est dommage de constater que si nous ne sommes pas forcés de faire quelque chose pour le bien de la collectivité, beaucoup n’auront pas ce civisme de le faire d’eux-même, ce qui fait qu’aujourd’hui des lois sont votés pour nous forcer à réduire les dépenses de santé.

  11. […] articles sur le même sujet : Voter à gauche, c’est plus d’impôts locaux et moins de pouvoir d’achat A vous qui venez de voter à gauche… François Hollande prêt à voter pour Besancenot La gauche […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :