SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
    TEKA Plantin sur L’affaire du préservatif et Be…
    thierry sur Secrétaire général à la CGT… c…
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Trop c’est trop…

Posted by spqr sur mercredi, 5 mars, 2008

Roger Karoutchi.gifPar Patrick Devedjian :

La démocratie, c’est le droit légitime à la critique et la liberté d’expression sur ce que font les dirigeants politiques. C’est pour moi essentiel : cette liberté, j’ai essayé toute ma vie de la faire vivre et de la respecter, comme avocat, comme homme politique, et encore avec ce blog (celui de l’UMP, NdlR), sur lequel je n’exerce aucune censure.

Mais, au nom de la liberté, je peux aussi dire mon indignation personnelle sur l’acharnement dont est victime notre Président de la République.


Rien qu’hier…
Il va au Salon de l’Agriculture, reste deux heures, fait une intervention importante et saluée par les professionnels sur la nécessaire réforme de la politique agricole commune. Qu’est-ce qu’il en ressort ? Une attaque disproportionnée sur une réponse un peu vive, diffusée à des centaines de milliers d’internautes sur Dailymotion. Le débat sur l’agriculture a beaucoup avancé !

Dans la même journée, il est allé au Mont Valérien rendre un hommage très beau, en compagnie pour la première fois, d’un ministre allemand. Tout le monde s’en moque.

Sa directrice de cabinet s’embrouille dans une mauvaise explication sur le danger des sectes en France, reprise malicieusement par la presse : il rappelle aussitôt que sa "position a toujours été claire : les activités sectaires sont inadmissibles et inacceptables et il faut faire preuve de la plus grande fermeté". Personne n’en parle.

Il demande au premier Président de la Cour de Cassation, le plus haut magistrat de France, comment on doit interpréter la décision du Conseil constitutionnel sur la rétention de sûreté, (décision très ambiguë : faut-il appliquer ou non cette nouvelle loi ?) : aussitôt cris d’orfraies, le Président met en danger les libertés et la Constitution ! Excusez du peu.

Le pétrole augmente, les matières premières aussi, la croissance mondiale baisse, c’est la faute de Sarkozy !

Mais le chômage baisse, les heures supplémentaires donnent plus de pouvoir d’achat, on n’a jamais construit autant de logements, ça ce n’est pas lui, cela tombe probablement du ciel !

Cet acharnement excessif et permanent ne doit pas nous faire oublier trois choses :

1) Les Français ont élu Nicolas Sarkozy pour qu’il fasse les réformes indispensables à l’adaptation de notre pays à la concurrence mondiale. Les réformes sont lancées, les Français l’apprécient, comme le prouve la popularité du Premier Ministre, François Fillon.

2) C’est à la fin de ses 5 ans de mandat que l’on jugera le Président de la République, pas au bout de 9 mois.

3) Le Président a dit lors de sa campagne et après son élection que c’était lui qui serait jugé : il ne s’abrite pas derrière une soi-disant fonction présidentielle au-dessus des partis. Il est actif, travailleur, énergique, toujours en première ligne. Donc il prend les coups en première ligne. Mais il a le courage, le sang-froid et l’intelligence nécessaire pour tenir le choc.

Tout ce qui est excessif est insignifiant. Je soutiens l’action du Président de la République parce que c’est la politique qui va permettre à la France de faire face à la mondialisation et aux Français de bien vivre.

Patrick Devedjian
Secrétaire général de l’UMP

Publié par spqr le 02 Mars 2008.

Autres articles sur le même sujet :
Contre-appel républicain
Perlitudes
La gauche joue son va-tout
La gauche s’occupe des vacances de notre Président
La gauche prend ses désirs pour des réalités
La plus bête du monde…
Une gauche incorrigible

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire, cliquez sur “commentaire(s)” ; l’e-mail est facultatif.

6 Réponses to “Trop c’est trop…”

  1. commissaire said

    Enfin!!!
    … une « colère saine » comme dirait une certain personne que l’on connait bien.
    Combien de temps les médias vont se faire encore le jeu de la gauche en toute impunité…
    Il faut réformer, mais il ne faut surtout pas que ça change quoique ce soit…
    http://commissaire.wordpress.com/2008/03/05/reforme-ou-pas/

    Reveillez-vnous, reveillons-nous et sachons regarder la vérité en face, le français veulent le beurre et l’argent du beurre.

    Il ne faut pas venir pleurer ensuite.

  2. stella said

    Tu sais à quel point je peux être d’accord avec ce que dit Devedjian. J’avais d’ailleurs il y a quelques jours fait un post dans le même sens.
    Signalé par Marie, un article paru sur Liberty vox absolument effarant m’a interpelé et j’en ai fait un post avec le lien vers l’article : les nazis en rêvaient, les gauchistes l’ont fait !
    Bonne journée, bon vote.

  3. spqr said

    Lien vers l’article de Marie : en cours de recherche !
    Lien vers l’article de Stella (merci beaucoup pour cette information, Stella): LES NAZIS EN REVAIENT, LES GAUCHISTES L’ONT FAIT
    Lien vers l’article de Libertyvox : Les nazis en rêvaient, les gauchistes l’ont fait
    Citation du début : « C’est, selon Arouet le Jeune, dans la révolution nationale que mai 68 prit ses racines. Quelques dents risquent de grincer… »
      
    Ce article est remarquable , je vous recommande de le lire, il fera date ; il apporte un éclairage inédit (ou plutôt oublié car l’écrivain Vercors l’avait compris) sur les véritables buts d’Hitler sur la France (pourtant clairement annoncé dans Mein Kampf, ouvrage que les français n’ont pas lu en son temps, hélas, car Hitler a accompli son programme point par point une fois au pouvoir ; comme disait mon professeur d’Histoire : « Tout est là ! Tout est annoncé ! »)
      
    Vu sous ce nouvel éclairage, communistes et gauchistes, soixante-huitards ont critiqué dans le régime de Vichy des aspects qui ne lui étaient pas propres (ordre, patriotisme, famille, abnégation, compétence, professionalisme, courage, instruction…) mais existaient bien avant lui et qui faisaient partie des valeurs de la France et de la République et plus généralement de l’humanité depuis la nuit des temps.
      
    Ils ont « oublié » de le critiquer dans ses véritables finalités (consciemment ou non, pour certains ou tous ses dirigeants, là n’est pas la question) qui étaient de relayer la politique nazie envers la France, politique qui visaient à faire disparaître toutes ces valeurs précisément.
    Communistes et gauchistes ont, sans s’en douter pour les militants et les gogos qui les écoutaient, mais peut-être pas pour les chefs de ces partis, oeuvré à la continuation de la politique nazie !
      
    Je dois dire que pour moi, ces régimes étaient « cousins » tout en en étant ennemis (mais c’est entre gens d’une même famille qu’on se déchire le plus, c’est bien connu 🙂
    mais je n’avais pas pensé à cette sorte de continuité masquée (c’est vrai que la Bête a plusieurs têtes, ici différentes en apparence 🙂

  4. Deborah said

    Bonjour SP!
      
    Petit message collectif :
    Lectrice fidèle, je passe aujourd’hui en coup de vent te faire un petit clin d’œil après plusieurs jours d’absence sur mes blogs favoris.
    Sache qu’en dépit de mes brefs passages sur la bloggosphère je ne t’oublie pas ! :o)
    Bisous
    Deborah

  5. […] Enfin une vrai “colère saine”…!!! Trop c’est trop… […]

  6. Deborah said

    BOnjour SP,
      
    Je déplore également cet acharnement contre notre président… IL semblerait que les français soit chamboulés par le nouveau style présidentiel lancé par Nicolas Sarkozy… L’homme se veut sincère, transparent et humain , les citoyens de notre pays sont bouleversés par tant de changements!! Quant aux médias… ils veulent vendre leurs émissions, leurs journaux et s’adaptent aux centres d’interets des français, tres eloignés de la politique menée par notre chef d’etat… (sauf lorsqu’il s’agit de l’incriminer pour la misère du monde ou de notre pays, comme tu le rappelles dans ton article)
    Je comprends toutefois que l’on puisse regretter cette fameuse desacralisation du role presidentiel…
    Mais ces critiques systématiques sont tout aussi injustes qu’injustifiées!
    BIsous
    Deborah

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :