SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    top wordpress blogs sur Dangereuse insuffisance de la…
    dangerous drugs sur Quand la City veut légaliser l…
    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

La baisse du Président, mais pas de la droite… qu’en disent les médias ?

Posted by Daisy sur vendredi, 29 février, 2008

Par Commissaire :

Depuis maintenant quelques semaines, nous pouvons entendre sur les ondes de nos radios et dans nos journaux télévisés que la cote de popularité (sondages) baisse sévèrement pour notre président, cependant à part le fait de dire que cette cote baisse, alors que la cote du premier ministre monte, ces médias omettent très souvent de mentionner le fait que :

les couvertures sur Sarkozy font vendre

Les couvertures de magazines avec Nicolas Sarkozy assurent de meilleures ventes

1 – C’est un résultat personnel. On peut traduire ces sondages par un « désamour » de l’homme. Les gens trouvent peut-être qu’il est un peu trop médiatisé et que cette surmédiatisation fatigue le peuple.

2 – Le fait que le premier ministre monte dans les sondages est rassurant. Cela veut dire que même si l’homme (Sarkozy, NdlR) fatigue, son programme et sa politique, elle, reste d’actualité.

Sur ce point, il est d’ailleurs « amusant » et désolant à la fois de constater deux autres choses :

Premièrement: Pour la première fois depuis des décennies, le président assume complètement sa politique et se positionne en première ligne face aux attaques, alors que pour les présidents précédents, c’était le premier ministre qui était le fusible qui sautait si sa politique ou les sondages se cassaient la figure.
Il faudra voir sur le long terme ce que cela donne, mais pour une fois, cela va peut-être enfin donner la possibilité au premier ministre de travailler un peu plus sereinement, alors qu’avant il se savait sur un siège éjectable à la moindre contrariété.

Deuxièmement: Comme je l’ai déjà mentionné plus haut, même si l’homme est fortement critiqué, sa politique reste elle toujours populaire, mais ça, les médias se gardent souvent d’en faire mention. Etonnement, je viens de voir, dans l’article du nouvel obs sur la baisse des sondages pour le président, le point suivant et je paraphe :
« La gauche ne prospère pas sur ce désamour : 51% estiment que le PS ne ferait ni mieux ni moins bien que la politique actuelle. 24% pensant qu’il ferait mieux et 21% plus mal. »

Pour le reste de l’article voir sur le lien suivant : Sarkozy poursuit sa dégringolade dans les sondages

Cependant, comme toujours, que ce soit en faveur ou en défaveur, il faut rester prudent sur les sondages et ce qu’il en ressort. Comment les questions sont-elles posées, à quel moment de la vie politique, aujourd’hui c’est peut-être bien, et demain c’est minable. Il y en a tellement aujourd’hui que cela n’a plus aucun sens…

Bref, il faut continuer à soutenir notre président et lui laisser le temps de réformer ce pays malade, non pas de trop de solidarité, car il faut continuer à être solidaire et à développer la solidarité, mais de trop de socialisme dormant.

Commissaire

Publié par Daisy le 29 Février 2008.

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire, cliquez sur “commentaire(s)” ; l’e-mail est facultatif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s