SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
    TEKA Plantin sur L’affaire du préservatif et Be…
    thierry sur Secrétaire général à la CGT… c…
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Débat sur France 3 (Ce soir ou jamais)…

Posted by Daisy sur mercredi, 27 février, 2008

Revue de PressePar Commissaire :
 
Débat sur France 3 (Ce soir au jamais)…

Avez-vous vu l’émission de ce soir ?? (Mardi soir 25 Février 2008 – NdlR) Je mentirais si je déclarais l’avoir vue en entier, mais les 30 à 45 minutes que j’ai vues on été malheureusement une fois de plus une drôle de représentation de l’équilibre d’un débat.

Je vous avoue encore ne pas avoir mémorisé le nom de tout les intervenants…* vous me pardonnerez, je l’espère, mon ignorance ; le sujet débattu était le projet de loi sur les délinquants dit dangereux et la possible prolongation de leur retenue derrière des murs. Et surtout le « scandale » du président à avoir demandé conseil auprès de la Cour de Cassation pour la question de l’application rétroactive de la loi, et le veto posé sur celle-ci.


Mon sujet n’est en rien sur le texte de loi et sur la pertinence ou non du président dans cette affaire, mais sur la méthode employée dans ce débat. Est-ce à cause de la question des réformes sur les médias nationaux?? Peut-être… mais pas si sûr…

Une fois de plus, nous avons vu un unique représentant de la droite faire face à plusieurs représentants ou tout du moins sympathisants de l’opposition dont deux particulièrement virulent, qu’on aurait dit des molosses se battant pour un os…

Même si leurs arguments auraient pu faire mouche et avoir un poids et une pertinence certaine dans le débats, le plus drôle de l’histoire, c’est de voir « le comique de service », je le met entre guillemets car j’apprécie ce comédien, Patrick Timsit, comme l’a justement mentionné le sociologue présent, complètement à contre-emploi et prendre la défense du représentant de droite en disant aux autres : « un peu de calme les amis, l’image que vous montrez là est une image d’excités, limite la bave aux lèvres, près à mordre pour le moindre mot ».

D’avouer aussi que la gauche reste malheureusement absente de toute proposition, et que c’est certainement à cause de ce genre « colère saine » comme il a cité d’ailleurs Mme Royal, que les gens ont voté Sarkozy…

Je me suis réjoui de voir que ceux que l’on appelle souvent avec condescendance des « saltimbanques », font preuve de bien plus de sagesse que ceux qui sont censés l’être… pour défendre nos libertés, nos valeurs et notre intégrité.
Force est de constater une fois de plus que la sagesse n’est pas forcément liée à l’intelligence, la culture ou les diplômes, et que si l’opposition veut vraiment commencer à travailler au progrès et à l’indépendance de tout à chacun, qu’elle face en sorte de mettre des hommes ou des femmes sages à leur tête, alors peut-être auront-ils d’avantage de succès.

Loin de moi l’idée de dire qu’à droite ils soient plus sages et que j’embrasse toutes les choses qu’ils font… mais au moins ils essayent. Chose qui n’a pas été faite pendant toutes les années précédentes, qu’elles soient de Chirac ou Mitterrand.
Pendant tout ce temps, on a vidé les caisses de l’état, augmenté les impôts des classes moyennes et laissé pourrir la situation qu’il faut aujourd’hui nettoyer. Aujourd’hui, il faut faire le tri, et jeter ce qui est pourri dans le système sinon il en sera fini de l’état providence…

Une fois qu’ils cesseront (la gauche) leur travail de sape et de destruction systématique de l’adversaire, peut-être pourront-ils alors se pencher sérieusement sur les vraies questions de société et faire des vrai propositions réaliste et pas à l’emporte pièce en fonction du sujet dont il est question dans les journaux du matin.

Comme il est facile de se lever le matin de lire les gros titres et ensuite de convoquer la presse pour réagir sur telle ou telle annonce en disant « Moi je ne ferai certainement pas ça, et je saurais certainement faire mieux ».

Comme l’a dit justement le président, s’ils l’avaient fait plus tôt, pendant justement qu’ils avaient le pouvoir, nous n’en serions peut-être pas là…

Et j’ajoute : peut-être que l’actuel président n’aurait pas été élu, parce que si la politique de gauche est si parfaite et que si est la seule à se soucier vraiment du peuple, je n’arrive pas à comprendre comment ils peuvent perdre depuis toutes ces années??? Et il faut arrêter de dire que les pauvres gens se sont fait embobiner.

Comme le disait l’ami Timsit, dire devant des millions de téléspectateurs que parce que les sondages disent que 4 français sur 5 sont d’accord avec un pareil projet de loi, que nous on pense le contraire, c’est qu’ils sont cons, et de les considérer comme sages, juste et intelligents parce qu’ils vont dans notre sens, c’est véritablement faire preuve d’un mépris total du citoyen, de son état d’esprit actuel et de son intelligence.

Bon, je m’emporte quelque peu et part m’éparpille un peu dans tous les sens, et moi qui suis pourtant contre la « survictimisation » à outrance, il y a de quoi se poser tout de même des questions parfois sur le réel travail de l’opposition…

C’est comme l’affaire de l’insulte… c’est tout de même très étrange qu’alors qu’une grande partie des exposants du salon aient fait la remarque que le président était très difficile d’accès pendant sa visite à cause du cordon de sécurité, que cet homme qui apparemment ne voulait pas le voir ni le toucher de peur d’être « sali », n’ait pas vu la foule arriver avec le cordon de sécurité et qu’il se soit retrouvé tout soudainement à côté de lui…

Moi, si je ne veux pas voir quelqu’un, surtout s’il m’exaspère, je fais en sorte d’éviter de le croiser…

En plus, comme par un hasard miraculeux, une caméra se trouve d’être braquée vers se fuyard à l’insulte baveuse, mais seulement lorsqu’il a le dos tourné et qu’il vocifère courageusement, pas avant, et tout cela au milieu d’une foule de badaud assez bruyante comme je l’ai toujours dans ces foires… quelle dextérité, quelle vélocité… quelle incroyable professionnel que ce cameraman tout de même ; je ne soutiens pour autant pas le président sur sa façon de réagir, il a fait preuve de maladresse.
Enfin bref… de là à en faire une crise politique majeure, on fait vraiment feu de tout bois…

Commissaire

*Ndlr : Les invités étaient : Patrick Timsit, Georges Balandier, Rodolphe Burger, Patrick Raynal, Christian Salmon, François d’Orcival et Hannelore Cayre.

Publié par Daisy le 27 Février 2008.

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire, cliquez sur “commentaire(s)” ; l’e-mail est facultatif.

9 Réponses to “Débat sur France 3 (Ce soir ou jamais)…”

  1. moustique said

    Je pense aussi que cette « affaire » du salon de l’agriculture a été montée de toute pièce par un commando de « journalistes » avec au moins deux buts nauséabonds :
      
    1 – faire de l’argent ; combien a été vendue au Parisien cettte video ?
      
    2 – exploiter le « résultat », de façon à en rajouter sur la sape incessante du Président avant les élections de mars.
      
    Dommage qu’il soit tombé dans le panneau.

  2. stella said

    Comme il est justement dit, avec le cordon de sécurité, se retrouver face à quelqu’un qu’on n’a pas envie de voir…il y a de quoi suspecter une organisation volontaire pour provoquer et faire de l’audience contre Sarko.
    Je suis horrifiée par tout ce déferlement médiatique, mais qu’elle bande de cons, qu’ils se cassent ! (Hé oui, je le dis moi aussi)

  3. Serge k said

    L’homme de France nous gratifie d’un bourde par semaine, ce n’est pas la faute de nos peureux de Français quand meme. Il n’a pas besoin des journalistes pour etre ridicule, ou alors c’est pire que pitoyable, qu’allez vous chercher comme explication à un personnage qui faisait vite il y a 6 mois et qui travaille maintenant dans l’urgence. Malheureusement ça lui joue des tours sans doute un manque de maturité… Mon point de vu est simple, peureux et dangereux.

  4. commissaire said

    @ Serge K
    Il faut dire aussi que aussi que le professionnalisme et l’impartialité des journalistes est indiscutable.
    Quand bien même le président à le sang chaud et, je vous l’accorde, que peut-être pour certaine choses, il manque de maturité, personne n’est parfait… Cependant vous préférez quoi, quelqu’un qui a un peu le sang chaud mais qui ensuite passe à autre chose parce qu’il a autre chose de plus important à faire que de s’attarder sur des bêtises, ou plutôt quelqu’un qui va toujours vous sourire par devant mais qui, une fois le dos tourné, va vous mettre les RG sur le dos ou comme c’était le cas à une certaine époque où le grand monsieur de la rose, tellement adulé par les foules n’hésitait pas, malgrés l’illégalité de la chose, à mettre sur table d’écoute pour tout et pour rien.
    Il serai de gauche qu’on en ferai pas temps de foin, la preuve avec les coups de sang de Mme Royal avant, pendant et après la campagne présidentielle que l’on fait mine de ne pas connaître, que l’on ne diffuse pas en boucle sur toutes les chaines à la moindre incartade, ou même que l’on va justifier comme elle le dit elle même (on n’est jamais mieux servit que par soi-même), des colère saines… Alors quand c’est une colère de gauche, c’est une colère juste mais quand c’est une colère Sarkozy, c’est scandaleux…
      
    D’accord elle n’est pas présidente, mais avant la campagne, M. Sarkozi ne l’était pas non plus, et déjà à cette époque il y avait une très bonne couverture et une très bonne montée en pression des « mots » ou des « tirades » du futur président pendant que Mme Royal était hissé sur le trône de la victimisation systématique, sous prétexte que c’était une femme. Aujourd’hui nous savons tous de quoi elle est capable, y compris avec ses plus porches collaborateurs, mais cela ne semble pas déranger plus que ça la presse qui préfère lui donner une image d’icone lisse et souriante…
      
    Que vous ne l’aimiez pas, vous en avez le droit, mais que l’on fasse feu de tout bois le moindre non-évènnement, c’est vraiment qu’ils (les journalistes) ne sont pas capable de trouver de meilleures sujet à traiter.
      
    Bientôt il vont faire les premières pages avec le fait que…je ne sais pas…il va faire caca trois fois par jour et que suite à un sondage fait sur 1004 français, ceux-ci à 80% n’y vont qu’une seule fois…
      
    Peureux, je ne pense pas, parce que faire les réformes qu’il fait c’est plutôt faire preuve de courage à l’inverse de tout ces opposant et prédécesseurs, et dangereux, peut-être oui, mais seulement pour la politique de gauche et la vision qu’elle a d’un peuple soumis et entièrement dépendant de sa gouvernence et d’un système entièrement géré par l’état…des moutons quoi…
      
    Aïe! j’ai mal au doigt vite il faut que le gouvernement m’aide à résoudre se problème de société… Ouille, je mange mal et trop gras (j’en sais quelque chose puisque j’ai personnellement des problèmes de poids), mais il faut l’état fasse quelque chose, moi tout seul je ne suis pas capable de prendre mes responsabilités et d’assumer les conséquences de mes choix et de mes décisions… c’est ce genre de politique qui est en danger face à la politique du président.

  5. Serge k said

    Sacré commissaire…Les gens qui rendent aveugle ne sont pas trés loin de la dictature, ne vous laissez pas manipuler. La valse des conseillés et autres sous-fifres qui servent de dijoncteur, moi je connais des champions qui sont dans ce gouvernement, stop les leçons, regardes toi dans un miroir c’est pas mal… Je ne suis pas psy, je ne peux donc pas vous soigner, désolé. Serge

  6. spqr said

    @ Serge K:
    Oui, Sarkozy est dangereux, dangereux pour la gauche, car si jamais il réussissait à redresser le pays, ce serait la fin pour elle. Elle ne nourrit que de l’échec et du mécontentement qu’elle suscite ; d’où ces blocages et grèves à répétition.
    Mitterrand a eu en son temps des réactions qui étaient loin d’être courtoises et des « mots » pas très châtiés envers certaines personnes.
    A l’époque, on n’a entendu ni la gauche ni les médias (de gauche à 95%) s’en offusquer.
    Ce qui ne signifie pas que le Président Sarkozy ait bien fait de réagir comme cela.
      
    Quelle démocratie que la notre !
    Il y a offense au Chef de l’Etat et l’insulteur n’est même pas mis en examen !
    Il en a été de même lorsqu’il a été insulté et menacé du haut d’un balcon lors de sa visite aux marins-pêcheurs : l’Etat n’aurait pas du laisser passer.
      
    Dans d’autres pays, cela ne se passerait pas ainsi, 5YL a fait un post là-dessus ; citation :
      
    « Alors bien entendu, la dignité de la fonction présidentielle aurait voulu qu’il s’offusque, et claque la porte du Salon (façon Chirak).
    La face obscure de la fonction aurait voulu qu’il n’ait aucune réaction mais que des nervis « terminent » l’impertinent dans les toilettes (façon Omar Bongo).
    Il n’en fût rien. Le cri du coeur a fusé. » « Un vrai moment de spontanéité. »

      
    Du côté de la gauche, il y eut bien plus grave : regardez donc cette vidéo : Ségolène Royal : témoignages de ses anciens collaborateurs
    Après cela, de quel droit se pemet-elle de faire la morale ?
    Rappelons que lors de la campagne présidentielle, durant sa petite bravitude sur la Grande Muraille de Chine, elle s’est déclaré admirative « de la rapidité de la justice chinoise » (de bonnes fournées d’éxécution chaque semaine).
      
    Par ailleurs, sur le blog de Marie, une vidéo avec excellente mise au point de Finkie.

  7. commissaire said

    @ Serge K.
    […Les gens qui rendent aveugle ne sont pas trés loin de la dictature, ne vous laissez pas manipuler…]
    Il est vrai que la dictature est un fait dont l’origine a toujours été majoritairement des gouvernements de droite, c’est certains…ah tient c’est bizarre, mais pourtant il me semblait qu’aujourd’hui, c’était le contraire???… Comment se fait-il que je n’ai pas compris que Staline, Mao, comment s’appel-t-il aussi…ah oui Castro, sans compter la Corée du nord, en fait toutes ces disctature modernes était d’inspiration libérale c’est vrai!!!
    Pour le compte je me demande bien qui sont les aveugles dans l’histoire…
      
    […moi je connais des champions qui sont dans ce gouvernement, stop les leçons, regardes toi dans un miroir c’est pas mal…]
    Voilà encore un bel exemple de politique démocratique…ont n’arrive pas à démonter la politique, alors on démonte les gens… C’est tellement facile et mesquin.
      
    Au fait qui connaissez-vous? Ceux de droite ou ceux de gauche qui sont dans le gouvernement… Oups pardon c’est vrai ces « traitres » n’ont plus leur cartes…
      
    Comme le dit très justement spqr, le fond de commerce de la gauche, c’est la misère et la dépendence du peuple, alors que la droite elle souhaite l’indépendance et la réussite personnelle, sociale et des entreprises du pays.
    La gauche est née à une époque ou les citoyens « d’en bas » étaient de vrai esclaves sans aucun droit mais uniquement des devoirs, alors que la révolution avait eu pour point de départ l’envie d’égalité de traitement pour tous et la fin de ces classes sociales qui ne venait pas du résultat de sont travail, mais seulement de la « couleur » de son sang. A cette époque là, le discours de la gauche était justifié, et je pense qu’à cette époque j’aurai probablement rejoint les rangs, mais aujourd’hui, il faut arrêter de vivre dans le passé et regarder devant soi.
    C’est pour cela que la gauche ne pourra jamais se réjouir de la réussite…ces origines sont par définition contestataire et « anti » toute forme de réussite sociale, qu’elle soit hérité ou durement gagné à la force du poignet.
    Pour changer il faudrai qu’elle revoit toute ses bases fondamentales et qu’elle accepte le principe qu’il faille prendre en compte la mondialisation. Elle n’arrive déjà pas à s’entendre sur sa/ses têtes, alors d’ici à ce qu’elle arrive à accepter de revoir sa base…C’est pas demain la veille.
    Enfin bref, non, moi, ça va, je n’ai pas besoins de psy pour l’instant, et si j’en ai besoin un jour, je n’aurai pas besoins de l’état pour m’en trouver un…

  8. Serge k said

    Je suis en plein nid de frelons… Adieu et portez vous bien dans la Sarkozia attitude

  9. commissaire said

    C’est bizarre tout de même cette attitude que certains (beaucoup tout de même)de ceux qui pense différemment ont face à l’opposition ou la critique.
    Il semble que la critique soit un droit unique de l’opposition. Il sont très courageux pour la lancer, mais bien lâches pour l’accepter en retour… Et quand je dis critique je ne parle pas de ceux qui se contente d’insulter.
    Enfin, c’est toute l’histoire de ces joutes politiques… faites ce que je dis, mais pas ce que je fais.
    Certains ont le courage de jouter, mais seulement de jouter, d’autre se contentent seulement d’insulter et de partir ensuite(tient ça me rappelle quelque chose, hum mm…mais quoi déjà) et enfin d’autre joutent, réfléchissent, joutent encore, mais surtout ensuite agissent en rapport à leur discours.
    Et ces derniers, même s’ils ne partagent pas forcement les mêmes idées politiques que moi, je les respecte pour leur intégrité et leur conviction.
      
    Je vous dis « au revoir et bonne vie » 😛

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s