SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
    TEKA Plantin sur L’affaire du préservatif et Be…
    thierry sur Secrétaire général à la CGT… c…
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Les sept péchés capitaux de Nicolas Sarkozy

Posted by Daisy sur dimanche, 27 janvier, 2008

Nicolas SarkozyPar Hoarau D. :
 
A l’heure ou les sympathisants d’extrême-gauche brisent des vitrines dans les rues*, s’opposent aux forces de l’ordre et ou certains étudiants, comme à l’université parisienne de Tolbiac, votent la poursuite de la grève en demandant l’annulation des élections présidentielles, les blogs, les artistes, les associations rivalisent de verbe pour dénoncer la folie de monsieur Sarkozy et le danger qu’il représente pour la démocratie. Le Mercredi 9 Mai 2007, la paix n’était toujours pas revenue en France car l’extrême-gauche trouve sept raisons de ne pas être le chef de l’Etat français :

L’ancien ministre de l’intérieur est communautariste.

Le ministre de la place Beauvau a créé le Conseil français du culte musulman qui permet à l’Islam de pouvoir former ses élites et ses imams. Désormais, ses adversaires lui reprochent de mettre en péril la laïcité de la république française : il est l’avocat du communautariste à la française qui verra le pays devenir un patchwork de culture à l’instar de Londres avec Chinatown, Soho, le quartier indien… Son idée de financer les mosquées avec les deniers publics terrorisent les gens qui imaginent qu’à l’avenir, la population travaillera dans une société capitaliste en s’évitant soigneusement et en vivant leur religion, leur culture et leurs mœurs chez eux. Chacun ne sachant pas ce que fait l’autre, imaginera les pires scénarii.

Nicolas Sarkozy est raciste.

Le site www.toutsaufsarkozy.com présente Nicolas Sarkozy comme un raciste et son ami Arno Klarsfeld comme un fanatique du gouvernement sioniste. Ce dernier, chargé de mission par le premier a attiré dans un piège les sans-papiers voulant des titres de séjours et qui désormais sont fichés par la police. Le Réseau d’éducation sans frontière le nomme le « ministre de la chasse à l’enfant ». Enfin, la Ligue des droits de l’Homme l’affuble des termes de populiste, xénophobe et raciste. En fait, le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples l’accuse de reprendre les idées et les pratiques de l’extrême-droite française. D’ailleurs, pour dénoncer le racisme de monsieur Sarkozy, sarkostique.over-blog.com/ propose un lien direct vers le site officiel du Front national ou ses poids lourds ne portent évidemment pas dans leur cœur le fils d’Hongrois.
Evidemment, le même MRAP dénonce les idées eugéniques de monsieur Sarkozy qui considère que les gens sont prédestinés à être des violeurs, des suicidés. L’association soupçonne monsieur Sarkozy de penser que les Français d’origine africaine sont davantage susceptibles que les autres d’être des voleurs ou des casseurs : Lilian Thuram affirme que l’ancien ministre lui a dit que les « Noirs et les Arabes étaient responsables des car-jacking en banlieue ». D’ailleurs, il veut créer un ministère de l’Identité nationale et de l’immigration : les sympathisants des partis de la gauche voient dans cette création l’affirmation d’un lien entre l’immigration et les ratés de l’intégration.

Le chef de l’Etat est un individualiste.

L’Union nationale des étudiants français écrivait à la veille du second tour des élections présidentielles « Mobilisons-nous pour battre Nicolas Sarkozy ». En effet, elle lui reproche de vouloir mettre à mal le service public de l’enseignement supérieur, expulser les étudiants étrangers et remettre en cause le code du travail. Les revendications des étudiants de l’université de Tolbiac ont voté la poursuite de la grève le 09/05/2007 pour ces mêmes raisons. L’antagonisme s’est accentué avec la volonté du candidat de « balayer les acquis de Mai 68 » et les étudiants de 2007 se sentent visés par sa haine des mouvements estudiantins : le chef de l’Etat ne s’opposait-il pas déjà en 1976 aux grèves. Les jeunes pensent qu’il va mettre à mal les principes sociaux de la République française, qui à la différence de celle américaine, a pour principe de redistribuer les richesses aux plus pauvres par équité.

Le ministre de la police est un être autoritaire.

N’a-t-il pas dit qu’il « débarrasserait les quartiers de la racaille ». Chacun lui reproche d’implanter la police partout. Il ne tarit pas d’éloge sur la société anglo-saxonne qui a installé des caméras dans chaque rue : un citoyen anglais sera perçu plusieurs fois dans la même journée sur diverses vidéos. Les opposants craignent que la science-fiction orwellienne de « Big Brother » se révèle vraie. D’ailleurs, la répression policière a déjà commencé puisque les militants d’extrême-gauche dénonçaient le fait de ne pas pouvoir manifester cette semaine à la place de la Bastille et d’être chargés, gazés par les policiers.

La vénalité de la société sarkozyenne.

L’enseignement supérieur a des ratés : le candidat de l’Union pour un mouvement populaire proposait d’augmenter les frais d’inscription à l’université : les fils des classes populaires se verraient ainsi fermer les bancs des facultés. Les universités deviendraient sélectives et tous les jeunes de niveau moyen ne pourraient plus intégrer les filières universitaires voulues. Seuls les « fils de… »pourraient offrir des études dans des boites privées à stages à leurs progénitures.

Le jusqu’au boutisme fou de Nicolas Sarkozy.

Plus généralement, les gens perçoivent Nicolas Sarkozy comme quelqu’un de profondément entier, trop peut-être. Plusieurs exemples le laissent penser comme lorsque monsieur Le Pen dit à ses électeurs que le ministre de l’intérieur est le candidat des immigrants alors qu’il est le candidat du « terroir » : au lieu de critiquer le racisme de monsieur Le Pen, Nicolas Sarkozy enfonce le clou et abonde dans le sens du candidat du Front national en disant qu’effectivement ils ne sont pas différents mais très différents. Cette volonté d’être « plus royaliste que le roi » se voit lors du débat télévisé entre les candidats du second tour : Ségolène Royal trouve anormal que des millionnaires obtiennent des « ristournes fiscales » grâce à l’abaissement du bouclier fiscal à 60°/° et Nicolas Sarkozy surenchérit en disant qu’il va « faire pire en l’abaissant à 50°/°.

Le chef de l’Etat est « people ».

Il est un peu trop dans l’air du temps avec une famille recomposée, des enfants d’un premier mariage pour sa femme, une rupture et une infidélité à New-York racontées dans les pages de Paris-Match et son séjour sur un yacht de milliardaire le lendemain de l’élection. Les Français sont très loin de la rigidité d’un Charles de Gaulle ou d’un Valéry Giscard d’Estaing, ou de l’attitude « franchouillarde et beauf » d’un Jacques Chirac. Le monde change et les Français semblent tout lui pardonner, ce qui a le don d’énerver encore plus les opposants. Les téléspectateurs ont voté : le gagnant de la « Président Académy 2007 » est monsieur Sarkozy qui gagne face à la malheureuse Ségolène Royal. Le lauréat a droit à une croisière offerte par les sponsors sur un yacht en mer maltaise. Les 47°/° préparent le troisième tour social dans la rue.
Enfin, les opposants reprochent à Nicolas Sarkozy de ne pas être de gauche, du coup d’être un homme de droite et surtout de le dire d’un air décomplexé. Jusqu’à maintenant, les partis politiques de droite ont gouverné la France en ne coupant pas le cordon ombilical avec les aspects sociaux et humanitaires du centre. D’ailleurs, cette compromission s’est fait au détriment de la gauche qui devait se contenter de l’électorat allant sur sa propre gauche. Aujourd’hui, le cordon est coupé entre François Bayrou et Nicolas Sarkozy mais ce dernier a encore des électeurs à conquérir sur sa droite.

HOARAU.D

* NdR : il s’agit du Dimanche 06 Mai 2007, soir de l’élection de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République et de jours qui ont suivi.

Publié par Daisy le 08 Juin 2007.

Autres articles sur le même sujet :
Essai de politique fiction : les casseurs effeuilleront la rose socialiste
Une gauche incorrigible

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire , sachez que l’e-mail est facultatif ; cf. Faut-il s’inscrire ?

3 Réponses to “Les sept péchés capitaux de Nicolas Sarkozy”

  1. Alain said

    Excellent article.

  2. Jean said

    Bonjour,
      
    Tout d’abord Bravo pour la globalité des articles du blog.
      
    Mais, je n’arrive pas à cerner le but pédagogique ni même le sens de votre slogan du blog.
      
    Il s’agit d’un blog « politiquement sarkozien » qui milite pour la sauvegarde des choses telles qu’elles le sont aujourd’hui et qui défends nos valeurs républicaines.
      
    Je ne suis pas contre sarkozy mais je comprends pas le sens des logos du blog: « Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect ».
      
    Nicolas Sarkozy a besoin de nous tous pour assurer au mieux ses fonctions de président et vous, vous laisser sous-entendre ques de choses serait cacher ou occulté, vous faites exactemenent comme les gauchistes qui dénonce les médias, la société sans justification et participe a désordonné la société.
      
    Arrété de taper sur les gauchistes ce ne sont quand même pas les responsables de tous les maux de la société.
      
    Par ailleurs, en mettant la lumière de l’information sur eux vous en faites la publicité.
      
    Ignorons les, il ne sont pas dangereux et ne sombrons pas si bas qu’eux.

  3. spqr said

    Blog sarkozien (et UMP) et qui défends nos valeurs républicaines : oui.
    Qui milite pour la sauvegarde des choses telles qu’elles le sont aujourd’hui : en partie, oui, si par sauvegarde vous entendez patrimoine, valeurs essentielles, Droits-de-l’Homme, culture, savoir-faire etc. mais pas pour l’immobilisme et le maintien de ce qui marche mal. Et plus que cela ; nous militons aussi pour le progrès et l’avenir.
      
    Nous ne laissons pas sous-entendre que les choses cachées ou occultées le seraient par Sarkozy ou l’UMP !!
      
    Elles le sont par les médias qui montent en épingle certaines informations et en minimisent d’autres. La plupart des médias ne font pas de l’information mais de la propagande : 95% des médias sont de gauche (pas forcément leurs actionnaires comme nous le répétons constamment, mais les rédactions, les journalistes, les présentateurs). Suivez ce lien si vous n’êtes pas convaincus.
    Un vif débat sur ce sujet a eu lieu sur le fil : La tolérance dans notre société
      
    Exemple : un ministre annonce une réforme ou une nouvelle mesure. Qui certains médias interrogent-ils ?
    La moindre des choses serait de commencer par demander à l’auteur de la disposition en question de l’exposer et d’en expliquer les raisons. Quitte après à laisser parler ceux qui ont des objections.
    Mais non ! Selon le cas, on interroge un communiste, un socialiste, un écolo, un gauchiste qui, bien sûr, dit tout le mal que vous pouvez imaginer. Et cela s’arrête là.
      
    Les gauchistes ne sont pas les seuls responsables de tous les maux de la société, mais ils y contribuent beaucoup (cf. les articles sur les grèves à l’Université). Si encore cela se limitait à cela, mais il y a beaucoup de violence partout où ils se manifestent et ils ont causé beaucoup de morts ne serait-ce qu’en soutenant ceux qui en causaient et là c’est innacceptable (Cambodge).
      
    D’après ce qui se dit dans certains milieux de la sécurité, il y aurait en ce moment une forte tendance à la radicalisation de certains mouvements gauchistes et une crainte de la reprise du terrorisme gauchiste.
      
    Ne pas en parler, c’est les laisser faire ; nous pensons qu’au contraire il faut prévenir les gens du danger et de ce qui se cache derrière leurs discours et leurs arguments.
      
    Ne pas en exagérer le danger, d’accord, mais ne pas le sous-estimer non plus.
      
    Pour en savoir plus, lisez Qui sommes-nous ? et FAQ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :