SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    seo canberra sur Libye : le Parti Socialiste s’…
    Perfumes a pronta en… sur 26 mythes sur la Russie
    บริษัท digital agenc… sur Dangereuse insuffisance de la…
    top wordpress blogs sur Dangereuse insuffisance de la…
    dangerous drugs sur Quand la City veut légaliser l…
    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Syndicats SNCF ou comment perdre le contrôle de ses troupes en dix leçons…

Posted by Daisy sur vendredi, 23 novembre, 2007

Par A.N. :
 

1.- Réunir les troupes en assemblée générale

2.- Présenter l’objet de cette assemblée de façon à se que les troupes aient le sentiment de se sentir lésées.

3.- Insister sur le point le plus douloureux tout en omettant de mentionner les possibilités de négociations et d’arrangement proposées par les dirigeants

4.- Dire que les dirigeants n’ont pas voulu négocier… même s’ils n’ont pas sollicité ces dirigeants pour cela.

5.- Dire que la grève est l’unique solution pour faire changer les dirigeants de position. (normal ils ne savent pas faire autrement)

6.- Annoncer un préavis de grève devant les médias tout en fustigeant les vilains méchants dirigeants qui n’ont même pas voulu négocier « le retrait de l’objet de contestation ». (Si vous avez remarqué, la négociation version syndicat c’est en générale le retrait de l’objet du conflit, or comment négocier sur un objet que l’on ne veut même pas voir en titre en haut de page. Négocier le retrait d’un objet n’a aucun sens commun. Soit on négocie le contenu, soit on ne négocie pas et on refuse l’objet.)

7.- Même si les dirigeants font des propositions pour éviter la grève, continuer à refuser le dialogue et faire la grève coûte que coûte toute en continuant à gonfler la rogne des ses troupes et laisser pourrir la situation quelques jours.

8.- Entrer finalement en négociation avec les dirigeants en pensant se trouver au même niveau qu’eux parce qu’ils ont pu faire un tour de force avec leur mobilisation.
Or une bonne négociation doit se faire comme une bonne vente. « Il faut réussir à amener son vis-à-vis à penser que c’est lui qui prend la décision et pas qu’il subit la décision. Il n’en sera que plus satisfait, mais cela ne se fait pas dans un climat de conflit, mais de confiance et de bonne entente. » Ça, ils ne l’on pas encore compris dans ce pays.

9.- Réunir une nouvelle assemblée générale pour inviter les troupes à cesser la grève du bout des lèvres et sans conviction, puisqu’ils n’ont pas tout obtenu. « Pour certains », se faire traiter de collabo par celle-ci parce qu’ils ont osé négocier.

10.- Après avoir lancé l’huile sur le feu en lançant le mouvement et rajouté une dose supplémentaire en laissant le mouvement se radicaliser par des groupuscules extrémistes et anarchistes, se mettre à couvert en disant que ces sont les troupes qui décident de la poursuite du mouvement et pas les délégués syndicaux tout en faisant porter le chapeau aux vilains dirigeants qui, s’ils n’avaient pas voulu changer les choses, n’auraient pas provoqué tout ça.

PS : On n’a jamais vu d’incendie démarrer sans qu’il y ait un combustible, et on a jamais vu d’incendie continuer à brûler une fois celui-ci consumé, à moins d’en rajouter dans le brasier…

A. N.

Publié par Daisy le 23 Novembre 2007.

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire , sachez que l’e-mail est facultatif ; cf. Faut-il s’inscrire ?

3 Réponses to “Syndicats SNCF ou comment perdre le contrôle de ses troupes en dix leçons…”

  1. stella said

    Bonjour en ce dimanche tristounet. Je fais mon petit tour des amis blogueurs, en toute petite forme. Dur de subir trop souvent les attaques de la maladie, par fois j’ai envie de baisser les bras.
    Bisous et bon dimanche

  2. taifun said

    Mépris.
    prends-tu les ouvriers pour des crétins pour croire qu’ils se laissent manipuler aussi facilement que toi par la vulgate sarkosiste.
    Ils sont peut-être à la SNCF mais quand il s’agit de décortiquer un projet d’accord ou des négo les concernant ils savent tout à fait lire et comprendre et voir des sens cachés que tu ne soupsonnes même pas.
    La preuve de ta bétise réside dans le nombre d’AG où les syndicats sont désavoués par la base dans un sens ou l’autre.
    Retournes à ton bréviaires anti-syndicats datant des années 50; Ton chef est plus intelligent que cela pour ne pas tomber dans cette caricature de bas étage même si ses intentions sont certainement plus cyniques et plus complexes.

  3. robes said

    je trouve que cet article est genial, . si tu cherches une robe chic ou des
    chaussures élégantes, jette un oeil chez soohie 😀
    bye bye

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :