SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    top wordpress blogs sur Dangereuse insuffisance de la…
    dangerous drugs sur Quand la City veut légaliser l…
    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

La grève étudiante a-t-elle un sens ?

Posted by spqr sur lundi, 19 novembre, 2007

agitateurs marxistes communistes trotskystesUniversités bloquées, étudiants « en grève », mais cela a-t-il un sens ?

Il faut que les étudiants sachent que de leurs grèves, tout le monde s’en fout (à part leurs parents, bien sûr), ils ne gênent personne et ne pénalisent qu’eux-mêmes.

1. Première question : La grève étudiante a-t-elle un sens ?
La notion de grève a un sens dans la mesure où elle est (enfin… devrait être) un ultime recours face une direction refusant des revendications légitimes (salaires minables, conditions de travail intolérables, problèmes de sécurité, brimades, harcélement etc.) et, seconde condition, où elle pénalise cette direction en provoquant des pertes pour l’entreprise.

Les étudiants ne produisent rien ; Universités et professeurs sont payés quand même.

Supposons que vous ayiez pris un abonnement dans un théatre ou dans une bibliothèque, puis mécontent, vous décidiez de faire « grève », vous n’y allez pas et le faites savoir : tout le monde s’en fiche. Par contre :
– si le personnel de l’établissement fait grève, vous seriez en droit de demander au minimum un remboursement. Après, c’est un problème entre la direction et son personnel.
– supposons maintenant que vous vouliez assister à une représentation pour laquelle vous ayiez payé et qu’une bande d’énergumènes, mécontents de la pièce ou du film, se mettent à brailler dans la salle, cassent les fauteuils et menacent de vous molester, vous seriez en droit d’exiger non seulement un remboursement pour avoir été empêché d’assister à ce pour quoi vous auriez payé mais aussi qu’on expulse les fauteurs de trouble.

Pourquoi n’en serait-il pas de même des établissement scolaires ou universitaires ?

Les frais d’inscription sont en France très modiques, mais quid de tous les autres frais : chambre, transport, repas, livres, polys, photocopies etc. ?

Quid de l’étudiant boursier qui verra sa bourse non renouvelée parce qu’ayant raté l’examen à cause des grévistes ?

Quid de l’étudiant obligé de travailler pour payer ses études ?

Quid des parents obligé de repayer ?

Quid de celui que les circonstances de la vie empêchent de poursuivre ses études et pour lequel l’année ratée était la dernière ?

A tous les étudiants entravés dans leurs études par ces agitateurs : ces derniers vont-ils vous rembourser tout cela ? Est-ce que ce sont eux qui vont ensuite vous nourrir dans la vie ?

Non, tous les témoignages et observations concordent, la plupart de ces agitateurs sont issus de milieux plutôt aisés, tout à fait style bobo, traînant de facs en facs, et attendant qui la reprise de l’affaire de papa, ou comptant à tort ou a raison sur des relations familiales ou politiques pour se caser.
Vous les retrouverez plus tard permanents du PS ou d’un quelconque groupuscule gauchiste ou écolo. Les plus connus d’entre eux publieront des livres et se feront payer très cher des interviews ou des passages télévisés. Quant à vous…

Un autre point est celui de la grève des professeurs (majoritairement de gauche) : comme dans toutes les entreprises et la plupart des organismes français, les professeurs et assistants d’université ont le droit de grève ; bien. Mais est-il normal qu’ils incitent les étudiants à faire grève aussi ? Est-il normal qu »ils soutiennent les agitateurs et les bloqueurs ?

Que les employés d’une grande surface fassent grève, c’est leur droit, ils pénalisent leur direction, mais ses clients peuvent trouver une autre source d’approvisionnement.
Ce n’est pas le cas des étudiants qui, une fois engagé dans un cursus déterminé, n’ont pas la possiblité de suivre des cours ou de passer leurs examens ailleurs.

2. Deuxième question : La grève étudiante est-elle « légale » ?

Que certains étudiants cessent d’assister aux cours pour lesquels ils ont payé de leurs poche, pour ceux qui travaillent, ce serait débile (il ne doit pas en avoir beaucoup !). Que certains étudiants cessent d’assister aux cours pour lesquels l’Etat (bourses) et/ou leurs parents ont payé est contestable.

Mais admettons : ils sont dans le cas de notre spectateur de théatre ou de cinéma, qui ayant payé, dit ensuite « Non, z’irais pas ! Et Na ! ». C’est débile, mais c’est son droit.

A-t-il le droit d’empêcher les autres de recevoir le service, (c’est-à-dire pour les étudiants, cours, TD, TP, partiels, examens) auxquels ils ont droit ?
Même si ces grévistes étaient réellement majoritaires, auraient-ils le droit d’empêcher les autres de recevoir les services (cours, TP) auxquels ils ont droit ?

Dans ce cas-ci, il ne s’agit pas de la Démocratie, il ne s’agit pas d’élections pour choisir des représentant du peuple ou d’une décision qui ne peut pas se faire à la proportionnelle (exemple : on décide de faire ou de ne pas faire des travaux).

Etudiants ! Ne vous laissez plus faire par ces agitateurs !

Rappelons que la première université française dans le classement de Shangaï est au 36e rang mondial. Les grèves de 2006 (CPE) et de Novembre 2007 ne vont pas améliorer ce score.

Les universités françaises seraient-elles toutes totalement autonomes et y aurait-il un projet gouvernemental pour centraliser certaines choses, que ces agitateurs communistes et trotskystes feraient de même : leurs motifs ne sont que des prétextes.

Publié par spqr le 19 Novembre 2007.

N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire , sachez que l’e-mail est facultatif ; cf. Faut-il s’inscrire ?

23 Réponses to “La grève étudiante a-t-elle un sens ?”

  1. stella said

    J’approuve 200 % cet article, j’adhère et te félicite d’avoir si bien argumenté.
    Merci, ça me ravit qu’il y ait des gens comme toi pour relever le niveau.

  2. Revan said

    D’accord aussi, entièrement d’accord même….

    Mais quand en face ils ont des barres de fer et des battes de base ball, qu’il n’hésitent pas a s’en servir (même a 5 sur une fille, c’est dire le degré de civilisation…., c’est difficile de faire valoir nos droits….

  3. bergaline said

    bravo, bravo!!! quelqu’un de lucide. j’ai été convaincu par ce post.

  4. […] La grève étudiante a-t-elle un sens ? […]

  5. […] La grève étudiante a-t-elle un sens ? […]

  6. Martinehollande said

    merci, je vais publier cet article en masse à l’université lundi. je travaille dans un IUT qui est bloqué depuis 3 semaines, comme vous dites 10 bloqueurs et en face 300 étudiants qui veulent rentrer. Mais, tout de suite la violence. Un directeur, qui ne veut pas prendre parti, et qui a peur pour le bâtiment, je peux comprendre. Mais, il faut cesser d’avoir peur d’une minorité de jeunes qui sont là, car ils n’ont rien à faire de leurs études.
    pour moi un jeune qui fait ses études n’a pas le droit de grève. Encore moins de bloquer. Mais, ils sont poussés par des profs laches qui ne veulent pas se mettre en avant. Si nous ne voulons pas la force pour débloquer que devons nous faire ????

  7. Cherbillot said

    Ce genre d’article est tout simplement navrant.
    Qui êtes vous pour vous posez aussi ouvertement contre un mouvement démocratique?
    Vos réponses toutes faite et vos exemples niais trahissent une étroitesse d’esprit surprenante.
    Eh bien oui! les grèves étudiantes servent à quelquechose!
    Il me semble que c’est grace à cette mobilisation que les crédits alloués aux universités vont etres doublés d’ici 5 ans.
    Ce sont grâce a ces manifs que cités U et bourses universitaires permettent aux étudiants les moins riches d’être scolarisés.

  8. commissaire said

    @Cherbillot
    [Qui êtes vous pour vous posez aussi ouvertement contre un mouvement démocratique?]

    MOUVEMENT DÉMOCRATIQUE??!!

    Excusez-moi, mais si s’opposer à tout avis contraire sans lui laisser la possibilité de s’exprimer et en le stigmatisant systématiquement et en l’insultant devant tout le monde c’est ça pour vous la démocratie,
    si bloquer l’université alors que le vote majoritaire et démocratique a décidé de la levée des blocages c’est ça pour vous la démocratie,
    si encore, attendre ceux qui veulent exercer leur DROIT DÉMOCRATIQUE d’étudier en TOUTE LIBERTÉ avec des matraques ou des barres de fer pour les en empêcher c’est ça la démocratie pour vous, alors vous avez une vision de la démocratie très particulière.
    Peut-être devriez-vous allez travailler pour Vladimir Poutine, il pratique le même genre de « démocratie » que vous en mettant en prison ses opposants et en obligeant les gens à voter comme lui…

    Que vous manifestiez ou que vous fassiez grève, c’est une chose, mais que vous empêchiez les non grévistes d’étudier et que vous les menaciez avec des armes, alors là ça n’est plus de la démocratie, mais de l’anarchie ou du fachisme ou tout et n’importe quoi sauf démocratie, ET CESSEZ D’INSULTER LA DÉMOCRATIE ET CEUX QUI SE BATTENT VRAIMENT POUR ELLE.

    SVP

    Merci

  9. Cherbillot said

    « Empécher les étudiants d’étudier les menacer avec des barres en fer, les insulter » euh…..tu fais tes études en Chine ou quoi?
    Il ne faut pas dire nimporte quoi ; Je maintiens que le blocage d’une fac suite à un vote est démocratique.
    Laisse Poutine à sa Russie et à ses félicitations Sarkosyennes.
    Au fait commande toi un gilet par balle pour noel ca a l’air dangereux les études dans ta ville.
    Je te laisse je file en cours le débloquage a été voté (démocratiquement) hier.

  10. Padawan said

    mot clés de cet article: « Gauche », « agitateurs », « agitation », « communistes », « gauchistes », « grève », « manipulation », « marxistes »,

  11. spqr said

    @Cherbillot:
    Sûr qu’il fau(drait) des crédits pour réparer les dégats ! Ce serait mieux de ne pas en faire 😦
    A qui vont ces crédits ?
    A quoi servent ces crédits si c’est pour que des étudiants aient leurs études gachées ?

  12. commissaire said

    @Cherbillot

    [Il ne faut pas dire nimporte quoi ; Je maintiens que le blocage d’une fac suite à un vote est démocratique.]

    Encore faut-il que le vote ce soit démocratiquement déroulé. Comment faites-vous chez vous…autour d’une tasse de thé?
    Le vote à main levé est loin d’être une représentation démocratique du vote, surtout pour les plus timides et les plus fragiles qui peuvent être victime d’intimidations.
    Est-ce que tous les étudiants sont avertis à temps des votes? Est-ce que tous les étudiants on le temps de se rendre aux urnes pour voter? Ou est-ce pendant une AG avec à peine 10% des étudiants de l’uni qui décident pour les 90% restant?

    Le pire c’est que les premiers pénalisés dans un blocage ça n’est pas les profs qui continuent à recevoir leur payent, mais c’est vous!!! Et c’est surtout ceux qui n’ont que de faible moyen et qui n’ont pas de temps ni d’année à perdre à risquer leur année et leur bourse.

    Vous faites plus de tord à ceux que vous dites vouloir défendre. Il n’y a que ceux qui se révoltent contre le fric de leur parents qui ont du temps à perdre avec ces bêtises.

    Un beau gâchis et un beau gaspi

  13. RENAUD said

    Monsieur Cherbillot a une curieuse notion de la démocratie, ce qui laisse pantois sur le niveau de ses études et on comprend pourquoi il n’a plus envie d’aller en cours. Il ne suffit pas de déclarer qu’un vote est démocratique pour qu’il le soit (exemple les « démocraties populaires »). Il y a des règles de droit simples et péremptoires :
    1°) la convocation régulière ;
    2°) le contrôle d’identité ;
    3°) le voteà bulletin secret ;
    de plus dans un état de droit on ne vote pas pour des actes illicites, et notamment pour des « voies de fait », qui auraient du donner lieu à des interpellations et des poursuites pour dégradations de biens publics.
    Messieurs les bloqueurs vous êtes les pires ennemis des étudiants et en réalité des factieux au sens du terme, c’est à dire des gens qui veulent imposer par la force ce qui est rejeté par la majorité !!!!

  14. Revan said

    Démocratique le blocage…….oui bien sur , c’est la démocratie façon Moscou?

    Il pourrait y avoir une écrasante majorité pour le blocage ça ne change rien : la liberté de circuler est un droit inaliénable, quand bien même un seul étu diant voudrait aller en cours, eh bien ce serait son droit.

    C’est ça la démocratie, pas vos pseudos AG dignes de Staline…ou ceux qui ne pensent pas « come il faut » ont du souci a se faire (oui les gros bras rouges n’hésitent plus a « convaincre » les jeunes filles, niveau de civilisation zéro)

  15. Toronto said

    Le principe de la grève étudiante est simple le but est d’obtenir quelque chose comme tout le monde s’en fout que ce soit 1 ou 70% des étudiants les étudiants doivent se faire remarquer pour ca c’est faut faire chier le monde les étudiants sont en droit de réclamer des choses et je peux comprendre qu’ils soient obliger de faire des blocus
    de plus pour le classement des écoles francaises de Shangai la France est désaventagé car elle a de petit campus c’est simplement qu’elle est mal classé dans le Times le classement est mieux mème si la 1ère école l’X est mieux placé c’est pas non plus la joie en France on manque de budget pour l’enseignement supèrieur
    la loi qui produit « tant » de blocus défavorise les facs littéraires qui sont déja connu pour leur tendance grève
    mais cet loi peut booster les facs scientifiques voila pourquoi beaucoup s’en foute
    Et pour le « les étudiants produisent rien » d’abord ils sont a l’origine de beaucoup de brevet ceux qui donne 1importance a la France
    de plus ce sont eux qui vont payer ta retraite après
    et en parlant de prof heureusement qu’ils sont payer
    par contre moi je pense qu’on peut économiser on vire les courts d’arts plastiques et de musiques on en fait des options et en même temps on se débarasse de prof qui ne servent a rien

  16. Revan said

    et en quoi les revendication ajutorisent le fait que le droit de circuler librement soit piétiné par des terroristes rouges en keffieh?

  17. Toronto said

    Faut aréT avec les communistes j’ai fait grève pour le CPE et je suis loin d’etre avec les communistes les communistes de maintenant veulent pas faire de la Erance une nouvelle Urss c’est juste 1gauche plus social et des fois plus violente a cause dextrémiste

  18. commissaire said

    @toronto

    Voilà…t’a mis le doit dessus…malheureusement c’est toujours les extrémistes qui foute le bronx, le seule problème, c’est que la majorité se laisse mener par les extrémiste plutôt que de les virer à coup de pompes dans le derrière.
    Pour le CPE il y avait un mouvement assez générale toute tendance confondue…ou presque, donc là c’est autre chose…par contre pour ce blocage là, il n’y avait qu’un tout petite minorité, et tout le monde se laisse marcher dessus par ces fachaux…et je ne dis pas que tout les manifestants ou tout les gréviste sont des fachaux, comme les gens ont souvent tendance à faire l’amalgame…Je pense que votre message social est peut-être un peu trop utopique par rapport à la société économique actuelle.
    Je ne me rappel plus malheureusement de qui j’ai entendu ces paroles, mais dans une émission de radio, je crois que c’était un sociologue qui rapportait les propos d’un des fondateurs du communisme avait dis un jours que pour arriver à un monde social il faudrait en premier lieu il faut passer par une mondialisation et un libéralisme globale…Je ne dis pas que c’est la vérité, mais si c’est le cas, mais j’ai trouvé cela l’intéressant…
    Peut-être que le seul moyen pour que le vrai socialisme comme il devrait se faire ne peut naître que des cendres de l’excès du libéralisme!?
    Et nous n’en sommes pas encore là, il y a encore beaucoup trop de leader socialiste qui sont en fait bien plus bourgeois, capitalistes, libéraux que la droit libérale, et que ce qu’il demande à leur troupes, mais ça il ne le diront jamais…parce qu’en France dire que l’on aime l’argent c’est être vulgaire, même si tout le monde pense la même chose…

  19. Revan said

    plus sociale……a mourir de rire

    menacer les autres avec des barres de fer c’est « social »?
    Manacer ceux qui ne pensant pas comme eux c’est « social »?
    Piétiner les droits fondamentaux des autres c’est « social »?
    refuser les votes a bulletins secret c’est social?
    considérer comme nul le résultat de votes en leur défaveur c’est social?

    Non, c’est totalitaire, ces gars là ne sont que des gauchistes totalitaires, au même titre que les facistes

    Et tu n’as pas répondu a la question.

  20. Toronto said

    T’appelle ca 1question pour moi c’est de connerie d’un mec qui se croit en pleine guerre froide et pour les barres de fer j’en voi autant a l’UMP et je parle pas des CRS
    le communisme est une idéologie qui se base sur l’égalité et la solidarité pour eux tout le monde doit avoir le même salaire bien sur je n’approuve pas chacun doit être payer a la mesure de son travail mon père dirige une boite de 1500 personnes je le voit pas avoir le salaire d’un opérateur au 35h alors qu’il en fait entre 60 et 70
    mais après c’est vraie que certain patron devrait etre ramené sur terre et pas par les battes de métal( l’acier au moins il rouille pas)
    le communisme n’est pas réalisable même par la force mais un peu de solidarité ferait pas de mal !
    Après y’a plusieurs manière de défendre le communisme certain sont violent et donc méprisable
    d’autre sont des incapables mais yen a surement des biens alors arété de les prendre pour des Stalinistes !
    La gauche oui mais pas de trop la droite oui mais pas de trop l’extreme droite faut s’en débarassé

  21. commissaire said

    @ Toronto

    […mon père dirige une boite de 1500 personnes…]

    C’est amusant de voir comme parfois ce que je crois être est souvent plus proche de la réalité que je ne le pense 🙂

    Surtout lorsque je dis qu’à l’Uni, il n’y a que ceux qui vive sur l’argent de papa/maman qui peuvent se permettre le luxe d’être communiste…les autres doivent aller bosser jusqu’à pas d’heures pour payer leur loyer parce que la bourse n’est pas suffisante. Et autrement il rentabilise au mieux leur temps libre parce qu’il n’ont pas les moyen financier de redoubler jusqu’à toucher l’héritage…bon là je pousse un peu c’est vrai, mais juste un peu…:)

    Le communisme est une utopie, surtout comme elle « rêvée » à l’origine, tu le reconnais toi-même en disant que tu trouverai anormal que ton père qui dirige 1500 personnes ai le même salaire que celui qui est en bas de l’échelle à juste s’occuper de lui et de son poste (quel qu’il soit). C’est pourtant ce qu’ils prônent à tout va…prendre ce que les riche gagne pour les redonner au pauvres.

    J’aimerai aussi mettre le point sur une habitude assez française qui est que si on critique un français alors on critique tous les français…je m’explique.. ça n’est pas parce que l’on dis que les bloqueurs sont des fachaux ou des gauchistes que l’on dit que tout les gens de gauches sont des fachaux gauchistes. Pareil pour les banlieues, ça n’est pas parce que l’on dit que ceux qui brûlent des voitures, cassent des vitres, attaquent ou vols les gens sont de la racaille et des voyous, que ça fait de tous les habitants des banlieues des voyous et de la racaille.
    C’est trop facile de ce victimiser à outrance en reprenant des arguments qui ne nous sont pas directement adressé et en faire une généralité… Trop facile

  22. Toronto said

    Tout a fait pour info ma mère sort du chomage mes parents sont divorcés et je suis pas communiste donc revois tes dire ce que je disais en parlant de mon père c’est que certains aspects du communisme me paraissent aberants
    et je suis d’accord avec l’habitude bien francaise mais je peux vous assurer qu’en lisant ce blog on voit que cet habitude fait bien d’exister puisque c’est ce que les pensent

  23. Marine said

    Je suis contre cet avis tout simplement parce que les rédacteurs ne sont peut etre pas concernés par les réformes en cours. Lre projet de lois qui mobilisent les étudiants depuis Octobre 2008 sont des lois qui les concernent directement a savoir la mise en péril du systeme éducatif et la non compétence des nouveau professeurs que nous seront. Certaines perspectives du gouvernement peuvent etre de bonnes propositions pour les universités et je ne crache pas sur ce fait, cependant face a l’idée de privatisation des université, sponsorisées par des sociétés peuvent etre une solution interessante pour les université de médecine ou de science au sens large du terme … mais en ce qui concerne les universités litteraires, dont je fais parti, n’a aucun profit a tirer de cette proposition; en effet, quel genre d’entreprise sera assez folle pour mettre son argent dans une université littéraire, quel profit peut-elle espèrer faire … et, pour terminer je voudrais juste dire que tous les enseigants, professeurs des écoles, agrégés etc .. TOUS CES GENS EDUQUENT NOS ENFANTS, TRANSMETTENT LES VALEURS NE NOTRE NATION ET SONT EN DANGER AUJOURD’HUI. ET POUR VOTRE GOUVERNE, LES PROFESSEURS D’UNIVERSITE ET PROFESSEURS CHERCHEURS REJOIGNENT LES ETUDIANTS DANS LE MOUVEMENT EN CE JEUDI 29 JANVIER. alors ne chercher pas les salle de cours. elles seront dans la rue, et je serais avec elles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :