SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
    TEKA Plantin sur L’affaire du préservatif et Be…
    thierry sur Secrétaire général à la CGT… c…
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Tests ADN pour l’immigration

Posted by spqr sur lundi, 15 octobre, 2007

L’emploi des tests ADN à fin de vérification de la filiation dans le cadre du regroupement familial a soulevé une tempête médiatique orchestrée par la gauche.

Quelle est la loi ?
La loi sur le regroupement familial votée en 1974 prévoit que les immigrés en situation régulière ont le droit de faire venir leur famille dans les conditions suivantes :

La demande de regroupement familial concerne :
• le conjoint du demandeur, âgé d’au moins dix-huit ans,
• et les enfants du couple âgés de moins de 18 ans.

Le ressortissant étranger qui souhaite être rejoint par sa famille proche doit séjourner régulièrement en France depuis au moins dix-huit mois sous couvert d’un document provisoire ou d’un titre de séjour.

Quel est le problème ?
Il y a des immigrés qui font frauduleusement venir des gens qui ne sont pas dans les cas prévus par la loi : des parents éloignés, des cousins, des épouses supplémentaires voire des personnes totalement étrangères à leur famille, en faisant de fausses déclarations ou en présentant de faux papiers.

Ils sont donc hors-la-loi. Une certaine presse et une certaine gauche encourage donc la désobéissance aux lois de la République.

Il a été proposé un amendement à la loi, pour, dans le cas de doute ou d’absence d’état-civil dans certains pays, permettre de recourir à des tests ADN pour vérifier la filiation.

Ces test ne sont donc qu’un moyen supplémentaire de vérifier la filiation par rapport à ceux déjà existant et c’est tout.
Ils ont l’avantage d’une grande fiabilité : cela marche dans les deux sens : avec cela il sera possible de dépister des tentatives de faude, et aura un effet dissuasif, le nombre de faudeurs diminuera peut-être d’un seul coup du seul fait d’un test ADN toujours possible en cas de soupçon, et inversement de confirmer une demande légitime mais pas assez étayée par des pièces.

La gauche et les médias se sont déchainés contre cette proposition.
Pourtant les tests génétiques, bien avant l’utilisation de l’ADN comme aujourd’hui, sont utilisés depuis longtemps en recherche de paternité, par exemple, et cela n’a jamais été contesté, alors pourquoi tout d’un coup ces cris d’orfraie ?

Principaux « arguments » utilisé par la gauche et les médias qui la servent :

– appel aux heures les plus sombres de notre histoire : argument indécent et insultant pour les victimes de cette période :
. rapprochement anachronique : l’ADN n’a été découvert qu’en 1953* : James Watson et Francis Crick présentent le modèle en double hélice de l’ADN, expliquant ainsi que l’information génétique puisse être portée par cette molécule* et la génétique n’existait pas vraiment en tant que telle, c’est une discipline scientifique qui n’a vraiment commencé à prendre de l’importance qu’à partir de la fin des années 1960s.
. argument stupide : de toutes façons, les nazis n’ont pas eu besoin de cela pour arrêter, déporter et exterminer des gens. Je doute aussi que les hutus se soient livrés à des examens très poussés avant de massacrer 1 million de tutsis en 6 semaines.

– entendu par un des chefs de la gauche : « de nos jours la filiation ne se détermine plus par la génétique mais par la reconnaissance » : Première nouvelle ! J’ignorais que la majorité de l’humanité étaient constituée d’enfants naturels ou adoptés, voire de reconnaissance de complaisance ; il me semblait pourtant que l’immense majorité des naissances étaient quand même légitime.

– Pistage, traquage, fichage des individus : ce serait un bien curieux moyen que de ficher les individu par leur code ADN : comment faites-vous pour retrouver quelqu’un, code de la chaîne ADN en main ? Faites-vous passer un test aux 6 milliards d’invidus que constituent l’humanité ? C’est grotesque.
Les gens sont déjà fichés partout et de manière bien plus efficace : état-civil, impôts, sécurité sociale. Le moyen le plus sûr de trouver quelqu’un est tout simplement son adresse !

Mais le bon sens et le progrès ne sont pas les qualités premières de la gauche ; elle cherche à faire perdre l’entendement aux autres, elle joue sur l’ignorance des gens sur ce sujet (et se garde bien de les instruire !), essaye de répandre la peur au sujet de techniques encore mal connues du grand-public.

Conclusion : en cas de doute, on devrait donc accepter les fraudeurs ? Curieuse inversion des valeurs.
On pourrait, avec les mêmes arguments, accorder des remboursement de sécurité sociale sans preuves, des allocations ou une pièce d’identité sur simple demande, des remboursement de frais sur simple liste écrite etc… Ne demandons plus aucun justificatif, c’est discriminatoire envers ceux qui n’en ont pas et stigmatisant envers ceux qui font l’effort d’en faire de faux 🙂

Pour revenir à la question précise : l’Etat français n’aurait donc pas le droit de savoir si quelqu’un est bien l’enfant de telle personne ?

Ces tests ADN ne sont qu’un prétexte : la gauche et les médias jouent ici sur l’ignorance de la majorité du peuple sur ces questions d’ADN et de génétique, et l’ignorance engendre des craintes.

Des tests permettraient d’établir à coup sûr une filiation à partie des empreintes digitales, de l’iris de l’oeil, de la forme de l’oreille voire d’une photographie – ce n’est pas du tout le cas, mais imaginons 🙂 – qu’ils s’y opposeraient tout autant !

Tous ces propagandistes n’ont pas l’air de se rendre compte de la faveur qui a été accordée aux travailleurs étrangers en leur accordant le droit de faire venir leur famille, qui peut ensuite de bénéficier du système social français. Tous les pays du monde qui font venir des travailleurs étrangers n’accordent pas cela, ou s’ils l’accordent, c’est temporairement.

Cela donnerait presque envie, d’énervement, de leur répondre: supprimons donc le regroupement familial à tous, comme cela il n’y aura pas de tests à faire et plus de discussions. Contents ?

La vérité est que toute mesure allant dans le sens d’un meilleur contrôle de l’immigation, en clair une immigration choise, approuvée par une large majorité de citoyens, préconisée par notre Président et son parti pour lesquels une nette majorité de français a voté en Mai et Juin 2007 se heurte à une gauche et à des médias décidés à tout faire pour faire entrer le maximum d’immigrés ; cf. l’article : Communistes : la stratégie de récupération de l’immigration .

Tout ce qui va dans le sens d’une limitation, si peu que ce soit, se heurte au combat retardateur de la gauche et des médias. Ils considérent que tout clandestin qui entre est un point de marqué pour eux, et que tout clandestin dont la venue est bloquée est un point de perdu.

Espérons que notre gouvernement ne cédera pas à une minorité et aux médias, ce serait le contraire de la Démocratie.

Pour en savoir plus :
*La double hélice de Crick et Watson
Une petite recherche sur le Net vous montrera que le recours aux tests ADN est en train de devenir, même s’il est encore très couteux, aussi banal que d’autres tests ou analyses ; de plus en plus en plus de laboratoires proposent des :
– Test de paternité
– Test de maternité
– Test de liens familiaux
– Test de gémellité
Test pour l’immigration ,tous sont chers, et celui-ci coûte 600 €
– Identité génétique.

Publié par spqr le 15 Octobre 2007.

15 Réponses to “Tests ADN pour l’immigration”

  1. Deborah said

    Ton article est excellent, une fois de plus!!!!!!!!!!!

    Je vais le mettre en lien sur mon blog!!
    Bisous
    Deborah

  2. Commissaire said

    Très bien ton article!

    Cependant, je mettrais quand même un bémol, même si tu en a parlé dans les arguments de la gauche.
    Malgré le fait que je ne sois pas contre le test ADN, la question concernant certain cas spéciaux me gène un peux.
    Imaginons un instant qu’un homme quitte son pays pour la France dans le but de trouver un travail, imaginons encore qu’il le fasse dans les règle de l’art, tout ce qu’il y a de plus légalement possible. Imaginons maintenant que son pays qu’il quitte, soit un pays émergeant ou l’administration est loin d’être la notre ou qu’il sorte d’une période de guerre, guerre pendant laquelle il a recueilli et élevé le ou les enfants de son frère ou d’un membre de sa famille qui aurai été tué.
    De part la situation du pays, il n’y a pas de documents officiels de ce rattachement à sa famille et pourtant il élève ce ou ces enfants depuis plusieurs années. Comment fera-t-il? Il pourra faire venir sa femme, et ses enfants, mais ceux qu’il a recueilli et élevé pourrons crever sur place?
    Je ne connais pas bien la législation sur ce sujet, mais si l’on se refaire à cette proposition, les test seraient pour éclaircir des doutes sur la validité des demandes… alors dans pareils cas, que prévoit la loi??
    Merci de vos réponses, lumière et commentaires

    Commissaire

  3. Deborah said

    Dans le cas extrême et bien évidemment délicat que Commissaire développe, on pense à l’adoption… Mais on peut aussi imaginer la clémence… cette situation aussi triste soit elle, doit quand meme etre assez rare…
    L’azile politique devrait donc être demandé pour chaque individu.
    Deborah

  4. miriel said

    ce n’est malheureusement pas rare que ça en afrique d’élever l’enfant de quelqu’un d’autre.
    c’est un cas assez courant et pour diverses raisons….

    Je passe donc par ici grâce à Deborah, et je ne le regrette pas, c’est tès interessant.

    Bonne nuit

  5. spqr said

    @Commissaire:
    Voici ce que prévoit la loi pour
    Les enfants
    Ce sont les enfants ayant une filiation légalement établie à l’égard du couple, y compris les enfants adoptés.
    La demande de regroupement familial peut aussi être déposée pour les enfants mineurs du demandeur et ceux de son conjoint :
    • dont au moment de la demande, la filiation n’est établie qu’à l’égard de l’un deux,
    • ou dont l’autre parent est décédé ou déchu de ses droits parentaux,
    ou sur lesquels l’un d’eux exerce l’autorité parentale en vertu d’une décision d’une juridiction étrangère.
    Dans ce cas, une copie de cette décision et l’autorisation de l’autre parent de laisser le mineur venir en France doivent être produites.

    Le cas que vous évoquez, enfants pris en charge sans adoption ou tutelle légale, n’est pas prévu.

  6. Skandal said

    Toutes les situations n’ont pas à être prise en compte, cette mesure vise très clairement les réseaux de passeur chinois et africains qui n’hésite pas à utilisé toute les ficelles du regroupement familiale pour faire entrer illégalement de pauvres gens sans le sous, sans travail, ne sachant même pas parler français et que des associations d’inconscients (je les appel les terroristes sociaux…) vont placer dans des immeubles insalubres (au frais du contribuable…) qui brulent relativement souvent.
    Mais le problème est encore plus simple que cela : la France n’a plus les moyens d’accueillir une immigration « sociale » (plus d’argent, pas de boulot, pas de logement etc…).

  7. Marie said

    Tout à fait d’accord avec la conclusion de Skandal, et bien sûr avec spqr.

  8. Deborah said

    Je signe mon passage!
    Bises
    Deborah

  9. spqr said

    Bisous à toi aussi.
    Et merci pour ton article 😉

  10. Reno said

    Juste quelques petites questionq : une partie de cette loi n’est-elle pas en contradiction avec une loi précédente, de 2004, sur la bioéthique? cette loi précisait il me semble que le recours à des tests de filiation ne pouvait s’exercer que dans le cadre d’une action judiciaire…
    De plus cette loi ne pose-t-elle pas plus de problèmes qu’elle n’en résoud, si on tient compte du fait que (d’après certains médecins) 5 à 10% des enfants sont adultérins? Ne risque-t-on pas de détruire des familles?
    Sans rappeler les heures les plus sombres de notre histoire (faut pas mélanger les torchons et le serviettes!), cette loi ne laisse-t-elle pas la porte ouverte à une société dans laquelle la génétique glisserait vers l’eugénisme? (bon, OK, c’est un peu capillotracté, mais je pense que c’est la peur de pas mal de gens avec cette loi)

  11. bgf said

    hgh

  12. Reno said

    « hgh »? Je pense que Bgf a voulu s’exprimer, mais j’ai du mal à comprendre ce que ‘hgh’ veut dire…si vous comprenez son langage, aidez moi! 😉

  13. CAMAA said

    TON ARTICLE EST COMPLETEMENT PRISE PARTI DONC EVITE TE DONNER DES CONCLUSION.

  14. Aurélie said

    Ton article n’est pas mauvais, t’as de bonnes idées, le seul problème c’est que, je pense, tu ne connais pas très bien les lois française :

    Article 16 du Code Civil

    L’identification d’une personne par ses empreintes génétiques ne peut être recherchée que dans le cadre de mesures d’enquête ou d’instruction diligentée lors d’une procédure judiciaire ou à des fins médicales ou de recherche scientifique ou d’identification d’un militaire décédé à l’occasion d’une opération conduite par les forces armées ou les formations rattachées.

    En matière civile, cette identification ne peut être recherchée qu’en exécution d’une mesure d’instruction ordonnée par le juge saisi d’une action tendant soit à l’établissement ou la contestation d’un lien de filiation, soit à l’obtention ou la suppression de subsides. Le consentement de l’intéressé doit être préalablement et expressément recueilli. Sauf accord exprès de la personne manifesté de son vivant, aucune identification par empreintes génétiques ne peut être réalisée après sa mort.

    Lorsque l’identification est effectuée à des fins médicales ou de recherche scientifique, le consentement exprès de la personne doit être recueilli par écrit préalablement à la réalisation de l’identification, après qu’elle a été dûment informée de sa nature et de sa finalité. Le consentement mentionne la finalité de l’identification. Il est révocable sans forme et à tout moment.

    et je ne vais pas copier les articles de la DDHC qui montre bien que cette loi est contraire aux droits et aux libertés revendiqués par l’Etat Français…

    De plus imagine le père est en France, il veut faire venir ses enfants qui sont dans un pays très « traditionnel » pour ne pas siter de nom où avoir des relations sexuels avec une personne autre que son mari est puni par la lapidation et d’autres cruautés. Il est légalement le père des enfants et pour lui aucun doute et paf ! c’est pas lui le père ! Donc il est accusé de fraude pour rien, sa femme est très mal ( pour pas dire morte ) et ses enfants ? Tu me diras c’est un cas extrême ( pas si extrême que parce quand tu regardes, 1.5 millions de personnes vient du maghreb )[ je dis ça sans aucune pensée raciste je suis moi même fille d’immigré et c’est pour ca que je suis de très près cette loi ), si on prend les 1.7 millions d’immigrés d’europe, tu imagines les mariages, les familles que tu brises ? Et dans ce cas l’Etat se mêle directement des affaires privés…

  15. spqr said

    Tu as raison. Ton dernier paragraphe soulève un problème sérieux ; des mariages et des familles pourraient être brisés par une telle recherche. Dans certains pays, cela peut signifier une condamnation à mort pour la femme. Je n’avais, en effet pas pensé à cela 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :