SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    top wordpress blogs sur Dangereuse insuffisance de la…
    dangerous drugs sur Quand la City veut légaliser l…
    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Portée réelle des expulsions d’immigrés illégaux en France (V1)

Posted by Daisy sur lundi, 10 septembre, 2007

Par Martin de Bruxelles :

Les médias viennent de rappeler que M. Nicolas Sarkozy a fixé l’objectif de 25 000 expulsions d’immigrés illégaux pour 2007.

De nombreux citoyens trouveront dans le présent article des observations qui leur sembleront déplaisantes. Je me permets parfois d’écrire dans le sens qui peut contrarier l’opinion généralement affichée. Autrement dit, certaines phrases du présent article risquent de vous paraître provocantes.

Mais si tous les citoyens disaient uniquement ce que l’opinion dominante leur suggère de répéter, il n’y aurait pas de débats.


On peut être étonné de constater que les immigrés illégaux en France n’hésitent pas à descendre dans les rues pour manifester. Parfois aussi ils occupent des églises.

On pourrait imaginer que celui qui n’est pas en règle avec les lois doit éviter de s’exposer et que si on est immigré clandestin il faut se cacher. Mais pas les immigrés illégaux en France. Ils revendiquent car ils savent que globalement les risques sont faibles. Les lois ne sont pas appliquées. Ou alors seulement symboliquement. Ou même ont été adaptées pour permettre la régularisation fréquente des immigrés illégaux.

Le Ministère de l’Intérieur donne les estimations suivantes (1) (voir les notes en fin de l’article) :
– il y aurait en France environ 400 000 immigrés illégaux et ce nombre est stable ;
– il y aurait chaque année en France environ 100 000 nouveaux immigrés illégaux.

Mais si on met bout à bout ces deux estimations, cela veut dire que chaque année 100 000 illégaux légalisent leur situation. Au fil du temps, sous la pression d’activistes minoritaires, mais médiatisés, la loi et la jurisprudence ont agi en faveur des illégaux (2). Les moyens de légaliser la présence en France sont désormais nombreux : par exemple, par le mariage avec un(e) citoyen(ne) français(e), ou en ayant un enfant né sur le sol français, ou en prouvant qu’on est en France depuis déjà au moins dix ans….

L’objectif officiel de 25 000 expulsions d’illégaux par an est donc une mesure symbolique qui n’endigue pas le flux des immigrés non désirés.

Si les cercles qui sont au pouvoir politique avaient pour objectif de réellement réduire l’immigration illégale, se contenteraient-ils de mesures symboliques ?

Quel est donc l’objectif réel de ces expulsions fortement médiatisées, mais qui ne changent pas la tendance des flux d’immigration ?

Les flux constants d’immigration non désirée se situent dans un contexte global d’immigration qui a changé à partir du milieu du XXe siècle.

En réalité, la population française est en train de changer : d’une population d’Européens d’origine, elle devient une population non européenne et métissée.

Cela est la conséquence de l’immigration massive (légale ou illégale) en provenance d’autres continents, essentiellement d’Afrique (à la fois subsaharienne et nord-africaine) qui auparavant n’existait pas en Europe et qui en France a démarré au milieu du XXe siècle.

Pendant des siècles et des millénaires, les populations sur le continent européen se sont mélangées de manière permanente, et c’est un mélange à l’intérieur d’une branche particulière de l’humanité qui s’est développée sur le continent européen. Cette branche de l’humanité a façonné ses spécificités.

Il faut insister pour que ce soit clair : le mélange historique était un mélange à l’intérieur de la branche européenne de l’humanité, excepté quelques incursions limitées depuis l’Asie.

Maintenant, depuis le milieu du XXe siècle, c’est différent : les Français et les Européens font face au mélange massif avec l’immigration en provenance d’autres continents.

De ce fait, toute prise de position publique opposée à l’immigration non voulue est souvent muselée par une convergence d’accusations de racisme. Ces accusations sont émises le plus souvent par les associations d’activistes remuants et médiatisés, qui actuellement agissent en faveur de l’immigration africaine massive légale ou illégale, les divers « collectifs » d’activistes très actifs déjà mentionnés plus haut qui visent à manipuler l’opinion et influencer ceux qui écrivent les textes de lois (3). Ils savent très bien utiliser les médias et se servent de la corde sensible des « pauvres enfants et gens dans la misère ».

Si tous les pauvres de la planète avaient d’office le droit de s’installer en France ou en Europe, et donc si, ainsi encouragés, ils venaient sans restrictions en France ou en Europe, la société européenne s’écroulerait rapidement.

Quoi qu’il en soit, la nouvelle immigration, une immigration largement non européenne, se poursuit. Cette nouvelle immigration change les caractéristiques qui sont spécifiques à la population européenne, essentiellement les caractéristiques raciales , culturelles et religieuses.

Les quelque milliers d’expulsions médiatisées ne changeront rien au changement de population qui se poursuit.

Notes :

(1) Ces chiffres ont été donnés par le ministre français de l’Intérieur. Le magazine Valeurs actuelles les rapporte dans un article paru le 21 avril 2006.

Les députés du Parlement français connaissent ces chiffres, comme on peut par exemple le constater dans des échanges entre Jérôme Rivière, Étienne Pinte, contre Noël Mamère qui figurent dans des compte-rendus de séances publiques à l’Assemblée nationale au sujet de la loi sur l’Immigration et intégration du 24 Juillet 2006.

En 2005, on évaluait les clandestins à 1,6 million en Espagne, entre 700 000 et un million en Allemagne, 600 000 en Italie, 430 000 en Grande-Bretagne, entre 250 000 et 400 000 en France, 200 000 au Portugal, 160 000 aux Pays-Bas et 90 000 en Belgique.
Certains députés européens aussi ont pris conscience de l’ampleur du phénomène. Exemple ici : MIGRATIONS : Ne pas laisser croire à l’accueil sans limites

Martin de Bruxelles

Publié par Daisy le 10 Septembre 2007

Cet article a été republié le 28 Avril 2008 dans une version plus complète à l’occasion de l’affaire des immigrés clandestins employés illégalement par des restaurateurs : Portée réelle des expulsions d’immigrés illégaux en France

N.B. : du fait de sa republication, les commentaires pour cet article sont fermés.

2 Réponses to “Portée réelle des expulsions d’immigrés illégaux en France (V1)”

  1. […] Une première version de cet article avait été publiée le 10 Septembre 2007 dans une version moins complète : Portée réelle des expulsions d’immigrés illégaux en France (V1) […]

  2. Daisy said

    Les commentaires pour cet article sont fermés.
    Vous pouvez ajouter un commentaire sur la nouvelle version, plus complète, de cet article, ici : Portée réelle des expulsions d’immigrés illégaux en France

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :