SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    seo canberra sur Libye : le Parti Socialiste s’…
    Perfumes a pronta en… sur 26 mythes sur la Russie
    บริษัท digital agenc… sur Dangereuse insuffisance de la…
    top wordpress blogs sur Dangereuse insuffisance de la…
    dangerous drugs sur Quand la City veut légaliser l…
    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Nicolas Sarkozy et les infirmières bulgares

Posted by Daisy sur lundi, 13 août, 2007

daisy2.jpgQue n’a-t-on pas entendu sur le dénouement de cette affaire !
Ou plutôt, quasiment une seule version : Rançon versée à un état soutenant le terrorisme (attentat de Lockerbie) et renouant avec la tradition de preneurs d’otages des pirates barbaresques, Tripoli remplaçant le nid de pirates qu’était Alger jusqu’en 1830 (1).
Et en même temps, coup médiatique, opération de prestige personnel du président Nicolas Sarkozy et de sa femme, Cécilia.

Avez-vous pensé que ces deux contrats auraient sûrement été signés même s’il n’y avait pas eu cette affaire de « prises d’otages bulgares » par Khadafi ? Surtout celui pour une centrale nucléaire civile : la signature d’un tel contrat ne s’improvise pas.

Qu’auraient dit ces mêmes médias si ces contrats avaient été signés sans que l’affaire des infirmières n’ait été évoquée ? Dans ce cas notre gouvernement aurait été accusé – il faut bien une accusation de rechange – d’être sans scrupule et les industriels français de n’être intéressés que par l’appat du gain, sans état d’âmes etc…

La version officielle est bien :
1. la libération des infirmières et du médecin, sans contrepartie financière,
2. le contrat avec EADS pour la fourniture de missiles anti-chars Milan et d’un système Tetra de communication radio était sans rapport et en négociation depuis 18 mois,
3. tous ces contrats ont été signés en parallèlle.

Mais beaucoup de français, intoxiqués par certains médias, reprenant les dires du PS, à partir du moment où une version est « officielle » préférent ne pas la croire, si l’on en croit les sondage. Un peu fort, non ?

Ces médias affirment sans aucune preuve que ces contrats sont un cadeau en échange de la libération des infirmières. Ils préférent la rumeur à la déclaration officielle.

Hervé Morin, Ministre de la Défense a déclaré : « Je trouve que cet esprit quasiment systématique de démolition des succès du pays est absolument ahurissant. »

Il pourrait pourtant tout aussi bien être avancée une hypothèse au moins aussi valable que celle de ces médias : la libération des infirmières fut une condition de la signature des contrats. Le langage tenu à Khadafi pourrait très bien avoir été : « Tant que les infirmières sont prisonnières, pas de centrale nucléaire et pas de rénovation de vos hôpitaux ! » (3) Qui dit que ce n’est pas Khadafi qui a cédé ?!

La déclaration du fils de Khadafi, négociateur pour l’affaire des infirmières bulgares côté lybien :
« Le contrat d’armement conclu avec la Libye n’est « pas un troc » pour la libération des infirmières et du médecin bulgare »
« La date était une coïncidence»,
« La libération des infirmières avait une dimension humanitaire et n’était pas négociable»
« l’accord ne reposait pas sur une contrepartie»

Manière de révéler sans dire, de ne rien dire tout en parlant, de démentir ce que l’on ne savait pas et de rassurer en jetant le trouble.
Je ne sais pas s’il a lu Le Livre des Ruses, mais il l’applique !

Ces phrases, même formulées négativement (pourquoi faire une déclaration, s’il n’y a rien ?) ont semé le doute.
Le fils de Khadafi n’a sûrement pas fait cette déclaration sans l’accord, voire l’ordre, de son père. Aucun média ne s’est posé la question du pourquoi de cette sortie. Alors cherchons.

Quel est son but ? L’amour de la vérité et de la franchise envers le peuple français ?
Pour savoir quel est le but, il suffit de constater quel est l’effet : les français en majorité ne croient pas la version de leur Président.
Ce n’est qu’un des nombreux coups que Sarkozy a reçu avant d’être candidat, en tant que candidat, depuis qu’il est président et qu’il recevra encore. C’est la méthode qu’a employé la gauche chaque fois qu’elle s’est trouvée dans l’opposition : la critique, le négativisme et le dénigrement systématiques.

Intérêt côté arabe ? Facile à deviner ou du moins à supposer :
1. sauver la face vis-à-vis du reste de monde arabe,
2. saper, au moins un petit peu, le Président et le gouvernement d’un pays dont la politique étrangère (2) est en train tout doucement de virer du pro-arabisme, de l’anti-israélisme et de l’anti-américanisme systématique vers une position, sinon contraire, du moins plus équilibrée, ce qui n’est pas de leur goût.

(1)– débarquement des troupes françaises, mandatées par les puissances riveraines de la Méditerranée, sur la côte algérienne, point de départ de la future colonisation de l’Afrique du Nord (1875).
(2)– la politique étrangère peut se comparer à un pétrolier géant : il lui faut des dizaines de milles vant de virer de bord.
(3)– Khadafi aurait-il pu s’adresser à des concurrents de la France ? Pas sûr ; les constructeurs de centrales nucléaires ne sont pas nombreux dans le monde :
– Grande-Bretagne : exclu
– USA : exclu
– Canada : exclu
– Japon : peu probable
– Allemagne : elle abandonne (temporairement 😉 le nucléaire ; de plus les deux constructeurs allemands, ABB et Siemens, ont cédé leur activité nucléaire respectivement aux français et aux anglais depuis 7 ans.
– Russie : ?
– Asean Brown Boveri (Suède/Suisse) : exclu probablement aussi
– France : numéro 1 mondial avec Areva (et oui, la France n’est pas dernière en tout).

Le nucléaire fait vivre 400 000 personnes en Europe :
– les USA n’ont pas construit de centrales depuis les années 1970 ; une dizaine sont prévues mais de toute façon ce n’est pas l’Europe qui aura les marchés
– en France : une seule prévue, une centrale EPR

Les constructeurs, à défaut de marchés locaux à court terme, sont obligés de se tourner vers le tiers-monde s’ils ne veulent pas licencier et perdre leur savoir-faire.

Que pensez-vous de ceci :
Altercation entre un fils de Kadhafi et la police à Paris

Le médecin d’origine palestinienne a déclaré qu’il ne visiterait plus jamais un pays arabe; ce d’autant plus qu’il a été, depuis son incarcération, abandonné par les autorités de son pays.

Publié par Daisy le 13 Août 2007.

Autres articles sur le même sujet :
Top Gun pour les infirmières bulgares
Les infirmières bulgares condamnées à mort en Libye

4 Réponses to “Nicolas Sarkozy et les infirmières bulgares”

  1. JB said

    Effectivement, le contrat avec la Lybie était prévu depuis plusieurs mois, ce qui est « génant ». Cela voudrait dire que Messieurs Chirac et De Villepin ont conclu cet accord jugé scandaleux par les médias. Mais ces deux personnes sont gaullistes pur jus, donc étatistes et pro-arabes, donc dans le camp du bien. Des « gens biens » ne peuvent pas avoir fait ce genre d’erreur ! C’est donc Sarkozy (trop libéral et atlantiste) le coupable. CQFD.

  2. Marie said

    Le fils Khadafi s’est quand même un peu contredit.

    Et puis les 300 millions d’euros au moins que va coûter la restauration d’un hôpital libyen, tu les as oubliés :-))

  3. stella said

    bonsoir spqr.
    Bonsoir, pas trop la pêche en ce Dimanche 15 Août.
    Tous ces morts en Irak à cause des attentats commandités par Al Quaîda, moi ça me démonte et ça me fout le moral dans les chaussettes. Que peut-on faire devant ces actes odieux commis par les fous d’Allah ?
    Bonne soirée quand même et bisous

  4. […] Nicolas Sarkozy et les infirmières bulgares […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :