SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    top wordpress blogs sur Dangereuse insuffisance de la…
    dangerous drugs sur Quand la City veut légaliser l…
    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

La gauche et ses obsessions

Posted by spqr sur jeudi, 19 avril, 2007

Courte vidéo (2 min 01) sur le discours de Ségolène Royal au Poinçonnet (Berry, Indre) :


Transcription de ce discours qui est un bon condensé de quelques-uns des préjugés et obsessions de la gauche :

– la gratuité : « …que dans l’école publique et laïque de la République, justement, on puisse apporter aux élèves le soutien individuel gratuit dont ils ont besoin ; ça je pense que c’est une vraie révolution scolaire à faire. »

Devant un auditoire gagné d’avance : applaudissement et grande satisfaction de SR !

– les moyens : « et je pense que nous en avons les moyens. »

– l’égalitarisme : « …quand on voit la grande différence… Grosse inégalité là-aussi entre les parents qui ont des enfants en difficulté, et qui ont les moyens de payer des cours de rattrapage, des cours de soutien, et ceux qui n’ont pas ces moyens-là.« 

– la Bourse : « …et savez-vous qu’en France, il y a maintenant des entreprises de soutien scolaire qui sont côtées en Bourse ?« 

– la haine du profit et le dégoût de l’argent : « c’est vous dire le pactole. » (1)

– la Bourse (again) : « et souvent ce sont d’ailleurs les enseignants du secteur public qui donnent ces cours aux élèves des entreprises côtées en Bourse.« 

– les moyens (encore), la gratuité (encore) : « et donc je pense qu’il vaudrait mieux, et nous en avons les moyens, payer des heures supplémentaires aux enseignants publics pour que ce soit dans l’Ecole de la République pour tous les élèves qui …(inintelligible)… des cours de soutien scolaire gratuits(inintelligible)… »

– la coercition : « Et puisqu’il y a (? aura ?) un service civil obligatoire (2), on verra, parce que mot passe assez mal auprès des jeunes, je pense aussi qu’il faudra faire en sorte… »

– la chance de faire des études (deux fois) : « …que tous les jeunes qui ont la chance de faire des études supérieures, et bien…, apportent aussi gratuitement (3) une partie de leur temps qui pourrait être valorisé en unités de valorisation dans les études notées, avec une note supplémentaire, des points supplémentaires pour leurs diplômes et en contrepartie (3), ils viendraient, dans les collèges, dans les lycées, dans les écoles apporter du soutien scolaire gratuit puisqu’ils ont la chance de faire des études supérieures. Çà aussi, c’est une société (?)(inintelligible). »

De telles idées, de lutte des classes, ne sont pas dignes d’un parti qui se prétend « de gouvernement ».

Commentaires :

– la gratuité : rien n’est gratuit.

– les moyens : toujours ces fameux moyens, sans cesse réclamés par les socialistes, et ces dépenses augmentant sans cesse : aux frais de qui ?

– l’égalitarisme : « ceux et qui ont les moyens » : est-ce uniquement une question de moyens ? N’est-ce pas aussi une question de conscience du devoir des parents et de sacrifices ? « et ceux qui n’ont pas ces moyens-là. » : sûrement, mais n’y en a-t-il pas aussi qui s’en fichent et/ou préférent consacrer leur argent à autre chose ? Comme depuis toujours, la gauche confond l’égalité (des Droits, de la Déclaration des Droits de l’Homme et de la Constitution) et l’égalitarisme.

– la Bourse (le « brûlons la Corbeille » des soixante-huitards) : horreur !

– la haine du profit et le dégoût de l’argent : « c’est vous dire le pactole. » : c’est mieux de ne pas gagner d’argent ? La fin des fins morale étant d’en perdre 🙂

– la chance de faire des études (deux fois) : faire (et réussir) des études est-il uniquement une question de chance ?

(1) : et dire que Laurent Fabius, Ministre socialiste du Budget de 1981 à 1983 et Premier Ministre socialiste de 1984 à 1986, avait réussi à réconcilier les français avec l’entreprise, la Bourse, l’argent, le profit. Quelle régression depuis : la gauche est revenue à ses vieux démons.
(2) Traduisez : Service du Travail Obligatoire.
(3) gratuitement : Pourquoi gratuitement ?
(3) en contrepartie de quoi ?
(3) pour ceux qui se destinent au métier d’enseignant, pourquoi pas, ce serait un bon moyen de tester leur vocation et de vérifier leur aptitude, mais pour les autres ? Des stages pratiques en entreprise ne seraient-ils pas plus profitables ? Pourquoi faut-il que la gauche ne voie que l’enseignement ?

Rédigé par spqr le 19 Avril 2007.

Autres articles sur le même sujet :

Comment a été fabriquée Ségolène Royal
Le livre noir des régions socialistes
François Hollande prêt à voter pour Besancenot
Désir d’Avenir ou déserts d’avenir ?
La gauche et l’économie, ça fait deux !
Ségolène Royal veut faire travailler les profs
MAM contre Hollande
Délire à gauche (3) : Riche en impôts, pauvre en idées
Régions socialistes : Mauvais exemple
Délire à gauche (2)
Délire à gauche (1)
Les idées de gauche sont des idées malsaines

3 Réponses to “La gauche et ses obsessions”

  1. Deborah said

    BOnjour!

    J’ai bcp apprécié le thème de ton article!
    Les moyens de la gauche sont inépuisables, Bécassine est une magicienne irréaliste!!
    L’éducation nationale devrait entreprendre de grosses réformes!!!!!!!!!!!! Bourses au mérite (combien ai je vu d’étudiants venir signer leur présence pendant les partiels pour bénéficier des bourses scolaires!!!!), révision des programmes, valorisation du travail manuel etc…
    Mais l’éducation n’est elle pas la charge des parents??? Une suppression des allocations familiales devrait etre envisagée qd les parents ne jouent pas correctement leur rôle (delinquance de leurs progenitures etc)
    Et l’argent… il est honteux d’en gagner en France!!!!!!!!!!!!!!!! Mais qui est responsable de la croissance de notre pays?? les oisifs et la cgt???????????????????? ou les entrepreneurs qui prennent des risques?!!!!!!!!!!!!!!!!
    Ceux qui bossent 15 heures par jour pour bénéficier d’un train de vie agreable seraient à pointer du doigt???!!!!
    Il y aurait tant de choses à écrire, je pourrais y passer des heures… stressantes!! ;o)
    Bisous
    Deborah

  2. spqr said

    « Mais l’éducation n’est elle pas la charge des parents??? « 
    Parfaitement, l’éducation doit être à la charge des parents.
    En France, on emploie le mot éducation au sens américain (enseignement) ; le Ministère de l’Education Nationale devrait s’appeller Ministère de l’Enseignement ou plus exactement : Ministère de l’Instruction Publique, comme autrefois.
    En effet, on pourrait passer des heures sur ces sujets. Bisous.

  3. Cyrod said

    Rien n’est gratuit ? ça te coûte combien ton blog ? Pfff …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :