SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
    TEKA Plantin sur L’affaire du préservatif et Be…
    thierry sur Secrétaire général à la CGT… c…
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Réchauffement global : Les chiffres truqués

Posted by spqr sur lundi, 19 mars, 2007

Voici la courbe des variations de températures moyennes de l’an 1000 à nos jours sur laquelle a été basé le mythe du réchauffement global dû aux activités humaines, publiée par Michael Mann en 1998 : c’est la fameuse courbe dite en crosse de hockey publiée par le GIEC (1) en 2001 dans son rapport alarmant sur le prétendu réchauffement global ; les parties en grisé représentent les marges d’erreurs :
courbemann98.jpeg

Un mois plus tard, l’US National Assessment publia une courbe dérivée de celle de Mann, en supprimant les marges d’erreurs, obtenant ainsi une courbe de températures avec une précision de 0,1°F pour l’an 1300 ! Un candidat qui présenterait un tel graphique à l’épreuve de physique du Bac serait tout simplement recalé !
courbeusna.jpeg

Pour construire sa courbe, Michael Mann a délibérément ignoré l’optimum médiéval et le Petit Âge Glaciaire ; sa courbe montre une température à peu près constante, se raffraîchissant même légérement jusque vers 1900 et montant en flêche ensuite : le but est de faire croire à une ascension vertigineuse au XXème siècle.

Malgré toutes les critiques et les preuves de la fausseté de cette courbe, ces « scientifiques » la défendent mordicus. Normal : il ont basé toute leur carrière là-dessus.

Voici maintenant la courbe réelle de l’histoire climatique terrestre du dernier millénaire : (2)
3411glo_cool_chart.jpg

La période 700-1300 est une période chaude, nettement plus chaude qu’aujourd’hui, considérée par les climatologues encore il y a peu comme un optimum climatique.
C’est à cette époque que les vikings islandais découvrent le Groenland : Greenland, la Terre Verte, et y établissent une colonie ; ils y pratiquaient l’élevage ! S’ils l’avaient découvert en l’an 1300 ou 1400, ils l’auraient sûrement appelé Huitrland, Whiteland, la Terre Blanche !

Nous possédons des gravures d’époque montrant des paturages là où ajourd’hui la langue terminale de la Mer de Glace à Chamonix recouvre le fond de la vallée (3)

A partir de 1200, le climat se refroidit, on estime que les colonies groenlandaises ont disparu vers l’an 1300 ; le Groeland prend la forme inhospitalière qu’il a encore aujourd’hui.

Suit « le Petit Âge Glaciaire » (1560-1830), période de fort refroidissement, c’est l’époque où en hiver les parisiens pouvaient faire du patin à glace sur la Seine et les anglais la foire sur la Tamise et où le vin gelait sur la table du roi Louis XIV.

Ces variations n’ont pas affecté le seul hémisphère Nord comme tentent de le soutenir Michael Mann et le GIEC, cherchant en permanence à retarder le moment fatidique où la supercherie éclatera aux yeux de tous, mais toute la planète : nous disposons d’éléments probants pour le monde entier.

Les partisans, car c’est bien de partisans qu’il s’agit, du réchauffement global ont toutjours délibérément nié ces deux périodes qui entraient en contradiction avec leurs théories dans leur acharnement à vouloir démontrer que le climat est resté stable de l’an 900 à l’an 1900, de façon à corréler la montée des températures avec le développement de l’industrie à partir de la fin du XIXème siècle.

En matière de science, on a le droit de faire des erreurs, d’émettre des hypothèses mal fondées, de ne pas connaître ce qui contredit ses thèses, d’arriver à de fausses conclusions, c’est humain, ; mais à partir du moment où l’on se fait démontrer ses erreurs et qu’on maintient quand même sa thèse, c’est qu’on est de mauvaise foi.

Conclusions :
– les écologistes mentent,
– il n’y a pas de réchauffement global,
– il y a des variations climatiques mais elles ne sont pas dues aux activités humaines ; dans un futur article, nous exposerons les principales causes de ces changements.

(1) GIEC : Groupe Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (IPCC en anglais) ; c’est ce groupe qui a tant fait parler de lui lors du récent « rassemblement de 500 experts » à Paris.
(2) vous remarquerez qu’après « Present », la courbe redescent fortement : ceci n’est pas fortuit ; nous en reparlerons…!
Cette courbe est simplifiée ; en voici une plus détaillée :
histoireclimatique.jpeg
(3) les archives attestent qu’au Moyen Âge, les glaciers du Mont Blanc n’existaient plus ; la célèbre Mer de Glace était un alpage où venaient paître les vaches italiennes ayant traversé le Col du Géant, course que l’on fait ajourd’hui en cordée avec piolet et crampons. Au Petit Âge Glaciaire ce glacier s’est reformé pour finir par arriver jusqu’à Chamonix vers la fin du XIXème siècle.
Rédigé par spqr le 19 Mars 2007.

Autres articles sur le même sujet :
Non au parti de l’écologie
Ecolo pris en flagrant délit
Réchauffement global : Non au catastrophisme médiatique
Ça se réchauffe encore

93 Réponses to “Réchauffement global : Les chiffres truqués”

  1. stella said

    bonjour spqr, j’ai vu que tu figurais sur l’annuaire des blogs ump mais je n’ai pas vu le mien pourtant j’avais un accusé de réception positif pour ma démarche.
    Peut-être mon blog n’étant pas exclusivement politique…mais bon, pourtant il me semble que je participe pour la campagne !
    Bravo à toi pour ce sujet courageux sur l’écologie et le réchauffement climatique.

  2. spqr said

    Je ne pense pas que ce soit parce qu’il n’est pas exclusivement politique.
    Fais un second essai d’inscription dans cet annuaire ; pour moi, cela n’avait pas marché non plus la première fois 🙂

  3. Genfi said

    Bien évidemment, je ne suis pas d’accord avec toi. En te focalisant sur la température tu tires des conclusions un peu rapides…

    Je pense que tes cours de physiques te permettent d’être d’accord avec l’idée que le CO2 est un gaz à effet de serre. Si le CO2 augmente dans l’atmosphere, la température augmente. C’est un phénomène physique bien connu. Une analyse sur le CO2 est donc plus pertinente que sur la température.

    Si les estimations de températures sont imprécises sur les milliers d’années qui nous ont précédées, les estimations de teneurs de CO2 sont assez précises, celui-ci se faisant piéger par les glaces du pôle sud. Or les études montrent bien que:

    La teneur en CO2 est quasi constante avant 1750 et sur plus de 10000 ans
    La concentration de CO2 augmente depuis l’air industrielle
    Le CO2 d’origine humaine est différent du CO2 naturel notamment par l’isotope carbone 14 qui est inexistant dans le CO2 rejeté par l’activité humaine alors qu’il est présent dans le CO2 rejeté par les océans et la biomasse
    La teneur en carbonne 14 est de plus en plus faible alors que le CO2 augmente. Ce qui valide le fait que la majorité du CO2 provient bien de l’activité humaine.

    Si la Terre a connu plusieurs épisodes climatiques différents, le réchauffement climatique actuel a de très fortes chances d’être d’origine humaine…

    Je rappelle également que la majorité des études niant le réchauffement climatique ont été financées par EXXONMOBIL, on ne peut pas toute les prendre pour argent content…

  4. Curieux said

    @ Genfi, tu écris « Je pense que tes cours de physiques te permettent d’être d’accord avec l’idée que le CO2 est un gaz à effet de serre. Si le CO2 augmente dans l’atmosphère, la température augmente ».

    Alors cours de physique pour cours de physique l’effet de serre via les gaz atmosphérique résulte de l’interception par ceux-ci d’un photon infra-rouge par vibration de la molécule de gaz, ce qui la réchauffe. Cette interception ce fait donc nécessairement avec des photons de longueurs d’ondes bien précises (à 3 longueurs d’ondes pour le CO2).

    Ceci à deux conséquences :

    – il existe une limite ou TOUT les photons à ces longueurs d’ondes sont interceptés, pour le CO2 c’est ~300 ppm (la concentration actuelle). Au delà l’effet de serre sera très marginal. Donc le « quand le CO2 augmente la température augmente » est extrêmement réducteur.

    – Mécaniquement l’interception du photon infra-rouge qui réchauffe le CO2 doit, par conduction, réchauffer aussi l’atmosphère. Hors les mesures satellitaires n’enregistrent pas ce réchauffement, au contraire elles montrent une légère baisse de la température atmosphérique.

    Désolé mais les chiffres des alarmistes sont incomplets et tendancieux.

    P.S. tu écrit aussi, « la majorité des études niant le réchauffement climatique ont été financées par EXXONMOBIL » c’est faut le § ci-dessus vient de l’université de Lyon. Ensuite il y a fort à parier que EXXONMOBIL (avec d’autres) sera ton fournisseur de nouvelle énergie et qu’il doit connaître ce future marché. Enfin, à propos d’argent, le budget de la climatologie tournait aux environs de 160 million de $ en 1990 et dépasse aujourd’hui les 2 milliards de $.
    A ton avis qui préserve son job ?

  5. hellkeeper said

    Certes, nous n’entrons pas dans une période à températures infernales et il a certainement fait plus chaud au moyen age, néammoins, il faut bien constater qu’il y a un réchauffemet par rapport au début du XIX eme siècle (révolution industrielle), qui n’a cessé de s’éccroitre. Même si l’on admet pas que ce échauffement soit un problème ou qu’il soit humain, il faut le reconnaitre.

    En deuxième lieu, il y a le fait que l’industrie actuelle dégage des gazs à effets de serre (et non uniquement du CO2), et que chacun de ces gazs contribue en partie à l’effet, ce qui fait que tout ces effets cumulés sont de loin superieurs aux seuls chiffres du CO2. Or, on sait très bien, et il a été démontré scientifiquement que le taux de CO2 dans l’atmosphère augmente, que d’autres gazs à effets de serre se retrouvent à des altitutes de plus en plus fortes, et que l’ozone se rarédie (cela a été prouvé par les satellies de la NASA qui est loin d’être une association écologique).

    Pour le reste, quand on voit les dégats provoqués par ce « petit échauffement », notamment sur l’agriculture, on ne peut pas nier que cela soit néfaste et qu’il y a des moyens pour le ralentir.

  6. Genfi said

    @ Curieux,

    C’est une belle démonstration, mais elle est toujours dans la même veine des contradicteurs du réchauffement climatique… En effet, l’effet est limité c’est incontestable. Mais ta démonstration aurait été pertinente si tu avais démontré que les quantités de CO2 (entre autre car ce n’est pas le seul gaz à effet de serre) émises par l’homme (environ 3,5 GtC/an d’après les mêmes sources que tu cites à savoir l’université de lyon), avaient atteint les limites que tu ennonces. Or ce n’est pas le cas. Et plutôt que de rentrer dans une polémique de chiffre je reprends la phrase tout en bas de la page consacré au réchauffement climatique par l’université de Lyon puisque tu l’as prise en référence:

    Si des incertitudes demeurent quand à l’effet précis de ces perturbations, il n’en reste pas moins que l’homme est en train de modifier le climat à l’échelle globale …

    chacun pourra se faire sa propre idée en allant directement consulter les infos sur le site de l’université à cette adresse:

    http://www.ens-lyon.fr/Planet-Terre/Infosciences/Climats/Rayonnement/Effetserre/effetserre.html

  7. Curieux said

    @ Genfi,

    « L’atmosphère terrestre absorbe alors 95% de ce rayonnement infrarouge tellurique » même source que ci-dessus.

    Par ailleur, je ne démontre rien, j’informe c’est une grosse nuance.

    Et à ce sujet le lien en rédérence indique clalirement que les 3,5 Gt re présente… 0,5 % du CO2 atmosphérique (780Gt). Ce lien indique aussi les incertitudes sur ces mesures : 30% ! une paille.

    Et le deuxième point reste aussi, les satelites mesure bien un réchauffement mais pas atmosphérique d’ou problème.

    Enfin, Le CO2 n’est PAS à l’origine du réchauffement, les courbes (y compris celles du GIEC) montrent une augmentation de la température PUIS celle du CO2. Le mécanisme de cette augmentation du CO2 est connu, plus les océans sont chaud moins ils dissolvent de CO2, celui-ci est alors relargué dans l’atmosphère (et vis et versa quand la température baisse).

    – Le CO2 n’est pas un toxique, il est essentiel à la vie. C’est avec lui que les plantes construisent feuilles, tiges et troncs. La vie est fille de la chimie du carbone. Seule celle-ci permet la construction et le fonctionnement des cellules vivante.

  8. spqr said

    @Curieux:
    Oui et si on regarde la Terre d’un peu loin, on ne peut pas dire qu’elle soit florissante au niveau végétation.
    Il y a quelques années, certains climatologues ont même avancé l’idée que l’homme, au lieu de réduire ses émissions de CO2, devraient au contraire les laisser s’échapper dans la nature (le CO2 uniquement, pas les autres gaz) de façon à favoriser la pousse de davantage de végétaux, donc de nourriture.
    Position tout à fait iconoclaste dans l’ambiance actuelle ; de quoi se faire lyncher 🙂
    Ce serait à étudier et mériterait d’y réfléchir.

  9. jelise said

    Mes cours de chimie étant un peu « anciens » je suis allé me rafraichir la mémoire et j’ai appris que le CO2 est plus lourd que l’air.

    Puisque tel est le cas, j’ai du mal à comprendre qu’un gaz, qui devrait se trouver plutôt au ras du sol, se retrouve dans l’atmosphère à intercepter les rayons du soleil.

    D’autre part, s’il est capable de retenir les photons réfléchis par la surface du globe, il devrait être capable aussi de réfléchir les photons incidents provenant du soleil. Alors comment pourrait-il provoquer un effet de serre ?

  10. Curieux said

    @ jelise

    – En milieu confiné et calme la segmentation apparaîtrait, mais dans l’atmosphère le mélange est homogénéisé par l’agitation thermique est dynamique (les vents).

    – Il le fait, mais l’effet de serre résulte de la transformation de la lumière visible, plus énergétique (longueur d’onde plus courte) en infra-rouge qui est lui piégé dans l’atmosphère via les phénomènes décrits plus haut.

    – La remarque sur la réflexion du rayonnement de la terre vers l’espace (l’albedo) est très judicieuse. Il s’agit là d’un des comportement du principal gaz à effet de serre la vapeur d’eau (95% en volume 60% en effet). Ce comportement, la nébulosité (les nuages) est très mal connu et n’est pas du tout modélisé dans les modèles informatiques de prévision – notez au passage que 60% de l’effet de serre n’est pas modélisé et on nous prédit l’avenir climatique à 100 ans !!!

    Enfin @ Genfi, je m’aperçois en me relisant, que je suis un peu rude dans mes réponses, j’en suis désolé, ce n’est pas le but.

  11. spqr said

    @Jelise:
    CO2 stagnant : c’est le cas par exemple dans certaines cavernes fossiles (le spéléologue N. Casteret avait failli en mourir mais s’était reculé juste à temps) et dans les caves vinicoles (on y descend une bougie à la main).
    Renvoi des photons vers l’espace : Vénus, avec son atmosphère épaisse et totalement opaque (on ne voit pas le sol) est très lumineuse, et en même temps il fait y très chaud (400°C au sol).

  12. spqr said

    @Genfi:
    Je viens de lire le lien que tu as conseillé. Je commence à me demander si les gens qui parlent tant de « l’effet de serre » n’ont pas oublié dans cette expression le mot « serre » et s’ils sont entrés un jour dans une vraie serre 🙂
    1er § : Le mécanisme de l’effet de serre, analogie avec la serre
    Je cite : « L’effet de serre fait intervenir à la fois le rayonnement solaire et le rayonnement infrarouge. »
    Bien, mais … et l’air chaud (et humide normalement) emprisonné dans la serre ? N’intervient-il pas ?
    2ème § : Le mécanisme de l’effet de serre, analogie avec la serre
    Citation : « L’effet de serre repose sur le fait que certains matériaux ont des propriétés très différentes dans ces deux domaines spectraux. « 
    C’est vrai et c’est pour cela que les serres les plus efficaces ont des parois en verre.
    Citation : « On ne considère que les échanges radiatifs (les échanges par convection et conduction sont supposés négligeables). »
    Mais ce n’est pas comme ça que se refroidit une serre ! Certes il y a du rayonnement, mais l’air chaud monte, se refroidit au contact du toit puis redescend (l’air froid descend) : il y donc bien convection (montée de l’air chaud) et conduction (contact des parois) car on suppose qu’il fait plus froid à l’extérieur (sinon la serre est peu utile). C’est aussi pour cela qu’il est conseillé, dans la mesure du possible, d’installer une serre à l’abri du vent.
    La théorie et schéma proposés suggèrent un dispositif installé dans le vide.
    De plus, s’il n’y a avait que du rayonnement comment ferait-on pour réguler la température d’une serre ? En effet, dans une serre, surtout si elle petite, en plein soleil, la t° monte constamment et les plantes finiraient par souffrir de chaleur 🙂 Pour cela, il y a des lucarnes de toit que l’on peut ouvrir pour laisser s’échapper l’air chaud en excès, et des fenêtres latérales pour laisser entrer l’air froid et assurer ainsi un certain renouvellement d’air.
    3ème § : Les gaz atmosphériques et l’effet de serre
    N’étant pas spécialiste des gaz et du rayonnement absorbé ou réémis par ceux-ci, je me limiterai à des observations :
    – il est un fait, comme cela est expliqué, que la présence de l’atmosphère freine la déperdition de chaleur, sans cela nous ne serions qu’un peu au-dessus du zéro absolu la nuit, comme sur la Lune,
    – cependant la Terre n’est pas sous cloche et est librement ouverte sur le vide spatial où règne le zéro absolu contrairement à une vraie serre ; ne se refroidit-elle pas principalement par convection ?
    – je trouve que la conclusion de l’article de ens-lyon.fr vient un peu comme un cheveu sur la soupe :-I

  13. Curieux said

    @ Spqr

    Oui, la Terre est bien dans le vide.
    Le vide et de très loin le meilleur isolant : il n’y a aucune conduction possible, conduction qui est le principal mécanisme de refroidissement – réchauffement (essais une casserole posé sur la plaque de cuisinière puis à 10 cm au dessus). Sur Terre seul le rayonnement peut évacuer la chaleur. Donc il est juste de considérer les pertes par conduction comme négligeable.

    La régulation thermique de notre planète se fait exclusivement via le rayonnement. La convection, qui a bien lieu, est interne au système et n’intervient pas dans cet équilibre.

    Nota : l’effet de serre de la serre n’est pas tout à fait le même que celui des gaz à effet de serre.
    Le premier agit comme un miroir et renvoi le rayonnement infra-rouge dans la serre ou il va réchauffer les contenus (le siège brûlant dans la voiture au soleil mais les glaces sont à peine tiède).
    Dans le second, le gaz à effet de serre va absorber le rayonnement infra-rouge et se réchauffer puis par conduction (et rayonnement) va réchauffer l’atmosphère et la planète.

  14. spqr said

    OK. Je comprend mieux maintenant le raisonnement du §2.
    « La convection est interne au système. » Ok, mais une masse d’air chaud qui est au niveau du sol ne va-t-elle pas avoir tendance à monter et se refroidir en haute altitude, où l’air est de plus en plus froid, perdre une partie de sa chaleur par conduction au contact de l’air froid, qui lui va continuer à rayonner, en partie vers l’espace ?

  15. Curieux said

    @ Spqr

    « …et se refroidir en haute altitude » bien sur et l’air est même très froid mais il n’y a aucune conduction entre cet air et le vide. Vue de l’espace il n’y a qu’un seul système Terre incluant l’atmosphère. Ce que la Terre réémet n’est que du rayonnement, qu’il vienne de la lumière réfléchi par les nuages et le sol ou de l’infrarouge réémit par la vapeur d’eau à haute altitude.

  16. Global War on Terror said

    Excellent article. Bravo !

  17. spqr said

    Merci !

    @Genfi :
    « En te focalisant sur la température tu tires des conclusions un peu rapides… »
    C’est bien de la hausse de la température dont certains ont peur, non ? Le CO2 n’en est qu’une cause possible.

     » les estimations de teneurs de CO2 sont assez précises, celui-ci se faisant piéger par les glaces du pôle sud.  »
    Le carottage est une bonne méthode pour déterminer la composition des couches géologiques qui autrement seraient inaccessibles pour l’homme, mais il s’agit de matières solides.
    Il y a déjà plus de 10 ans que des objections ont été émises sur le carottage de la glace pour déterminer la composition des gaz emprisonnés dans les bulles :
    – le carottage ne provoque-t-il pas des microfissures dans la glace ainsi perforées avant même que la carotte ne soit remontée ?
    – ne peut-il pas y avoir pollution des bulles via ces microfissures ? C’est-à-dire pollution par le foret, pollution lors de la remontée, pollution par les machines en surface et par les opérateurs, pollution par l’air actuel, pollution lors de l’entreposage, pollution lors de l’analyse ?
    Vidéo de 20 s. : Carottage de glace
    Tout rapport scientifique doit présenter la méthode utilisée avant d’exposer les résultats et d’en tirer des conclusions. Ici, la méthode me parait critiquable.

  18. Genfi said

    Nous ne sommes finalement pas loin d’être d’accord…

    Comme le dit Curieux, la Terre reçoit principalement son énergie thermique par rayonnement solaire sur la face ensoleillée alors que la face à l’ombre (la nuit) relâche une partie de cette énergie également sous forme de rayonnement. La rotation de la Terre permettant une température moyenne entre la chaleur reçue le jour et celle restituée la nuit. L’orbite de la Terre étant plutôt constant, la quantité de chaleur reçue par le soleil étant assez constante sur une année, le système abouti à une température moyenne.

    Si le CO2 augmente, la végétation réagi en absorbant cette augmentation de CO2, ce qui stabilisera le système. Maintenant si le CO2 augmente plus vite que ce que peut absorber la végétation, c’est la température qui augmentera par le phénomène qu’explique très bien Curieux. Maintenant si la température augmente, les océans qui piègent une bonne partie du CO2 relâchent un peu plus de CO2 dans l’atmosphère, que la végétation n’a toujours pas le temps d’absorber ce qui conduit à encore plus d’augmentation de température: le système « s’emballe ».

    Petite parenthèse à Curieux, certes le CO2 n’est pas toxique tel qu’il est présent dans l’atmosphère, mais si il n’y avait que du CO2 on ne pourrait pas vivre. Comme dans tout, c’est la juste mesure qu’il faut atteindre.

    autre phénomène, la banquise joue un rôle assez important dans l’autorégulation du système. Lorsqu’elle est grande, elle réfléchie énormément de d’énergie reçue par le soleil. Lorsqu’elle fond, et donc diminue de surface, elle joue moins ce rôle et l’absorption de chaleur est plus importante. Ce qui participe à déstabiliser le système par une plus fort augmentation de température.

    En quelque sorte, on a un système assez complexe qui s’autorégule assez bien, mais qui n’est pas sur un point d’équilibre hyper stable. Il ne faut « pas grand chose » pour le déséquilibrer et que la machine s’emballe.

    La question est donc de savoir si les milliards de tonnes de gaz à effet de serre rejetées par l’homme participe à déséquilibrer le système ou non. Bien sur on peut raisonner en pourcentage et se dire qu’on ne rajoute que quelques pour cent et se dire que ce n’est pas grand chose, mais quelque part, c’est comme si en nucléaire on disait que rajouter un pour cent de masse ce n’est pas bien grave alors qu’on est au seuil de la masse critique. en dessous de cette masse il ne se passe rien, une fois la masse critique atteinte, la réaction à lieu. Ici c’est pareil. Tant que nous restons dans les marges de stabilité du système, celui-ci arrivera à s’autoréguler. si on dépasse ces bornes c’est l’emballement.

    On peut contester l’impact de l’activité humaine, mais il est difficile d’affirmer qu’elle est sans effet. De plus l’analyse du CO2 dans l’atmosphère montre que la concentration de l’isotope carbone 14 est de plus en plus faible. Or le CO2 émis par l’homme est dépourvu de carbone 14 contrairement au CO2 relâché naturellement. La réduction de la concentration de carbone 14 est donc bien un indice qui permet de déduire que la partie du CO2 dû à l’homme dans l’atmosphère augmente.

    @Curieux, n’ai pas d’inquiétude, la rudesse de tes réponses ne sont pas gênantes, je sais que le débat passionne et nous argumentons tous avec la force de nos convictions. C’est en tout cas une bonne chose que d’avoir ce débat, cela permet de faire avancer les choses, de se faire son propre point de vue. Je suis rarement d’accord avec SPQR, mais cela ne m’empêche pas de venir le lire de temps en temps (même si je n’interviens pas toujours…)

    Bon week-end à tous.

  19. dubitatif said

    Mon cher spqr7 ,

    -si tu présentais tes courbes au bac, tu serais tout simplement recalé. Il n’y a pas d’échelle sur la deuxième (axe des ordonnées), et la première présente des segments tout ce qu’il y a de plus droits. Tu crois vraiment à la véracité d’un tel graphique ? Des segments droits ça te fait pas drôle ?

    -tu ne cite aucune source. D’où sortent ces graphiques fait à la va vite sur un pc ? Qui sont ces scientifiques ? On n’en sait rien…
    « les archives attestent » ; « les climatologues »

    -Al Gore en parle, de la période chaude du Moyen Age ici même :
    http://www.dailymotion.com/notpil/video/x1d4di_une-verite-qui-derange-la-temperatu

    -sur ton fameux graphique, on voit que la température va retomber. J’attends donc tes explications.

    -en quoi la période moyennageuse chaude était un « optimum » ? Explique donc moi ça…

    -Mr Nicolas Sarkozy ne croit pas en ta thèse : il a signé le pacte écologique de Nicolas Hulot. Ou alors c’est un menteur. Quel option tu choisis ?

  20. dubitatif said

    Enfin bref, je t’ai consacré un petit article sur mon blog, ça va te faire plaisr car j’ai l’impression que tu es un peu maso sur les bords…

  21. spqr said

    Sur le dernier graphique, l’échelle est à peu près la même que sur le vert : entre -2°C à +2°C de variation.
    Crois-tu vraiment que la courbe de Mann avec ses oscillations « pour faire plus scientifique » est sérieuse ? C’est de la junk science ! Est-ce sérieux de représenter ainsi les températures à des époques où il n’y avait même pas d’instruments de mesure pour cela ?
    La courbe de Mann était destinée à impressionner le grand public et les décideurs politiques. A noter que sur cette courbe, l’ascension « vertigineuse » de la t° contemporaine n’est que de 1°C !!
    C’est pour cela que les professionnels américains, que ce soit les scientifiques, les managers ou les financiers n’aiment pas les graphiques : avec une échelle bien choisie, on peut considérablement amplifier ou atténuer l’effet causé par des données identiques. Ils préférent les tableaux.
    Film d’Al Gore : je prépare un article qui va le démonter dans les règles de l’art ; cela te fera une bonne raison de revenir.

  22. Félicien said

    Et si se débarrasser de l’hypocrisie politique serait la première mesure écologique à prendre ?

    A défaut de sauver la planète, cela permettrait de mettre les décideurs devant leurs responsabilités et aux citoyens de faire leurs choix en connaissance de cause et non par le ronron bienveillant des médias !

  23. spqr said

    @Dubitatif:
    Vidéo d’Al Gore : parfaite illustration de ce que j’ai écris plus haut sur le carottage ; la méthode de prélévement n’a pas changé depuis 50 ans ! Mieux encore, la carotte d’Al Gore est complétement fissurée !
    Oui, on voit des strates, et alors ? Cela fait de l’effet auprès du public – tout le film du politicien en tentative de come-back Al Gore est comme ça ; à voir comment il passe des strates aux températures. Sinon, il montre une courbe – toujours en « Crosse de hockey », bien sûr – concernant la surface de l’Antarctique, déjà sujette à caution, et il l’étend allégrement à toute la planète.
    Sa courbe ne peut pas être celle des variations climatiques de la Terre : elle ignore complétement les cycles climatiques.

  24. Curieux said

    @ Genfi

    Sur le CO2 il a atteint dans des périodes récentes (moins de 600 millions d’années 6000 ppm (20 fois la valeur actuel).

    A l’origine et jusque’ a 2 milliards d’années c’est le CO2 qui domine. La vie existe, depuis 4 milliards d’années. A ces époques il y a 3% d’O2. Au de là de ces 3%, O2 est un poison mortel pour la vie. D’une certaine manière il le reste, nos cellule fonctionnent toujours avec 3 % d’O2. Qui n’a pas entendu parlé des anti-oxydant élixirs de longue vie ?

    O2 est un rejet, un déchet des cellules primitives. En quelque sorte, nous sommes issus d’un tas d’immondices.

    Philosophiquement, c’est intéressant dans le contexte actuel de « Halte à la pollution anthropique ! ».

    Le problème de l’activité humaine n’est pas de la nier, 6,5 milliards (et bientôt 10) d’humains besogneux ça laisse des traces. Toutes les périodes ont peu ou prou vus leurs habitants, de la bactérie aux animaux, modifier profondément leur milieu dit « naturel ».

    Le problème est de savoir précisément si l’on doit faire quelques choses et quoi. Hors sur le climat on en sait rien et le Giec le démontre tout les jours.
    (e.g. annonces de plus en plus catastrophistes alors que leurs propres chiffres prévoient une DIMINUTIONS de la hausse des températures et de la hausse du niveau des mers par rapport à leurs précédentes prévisions. De plus les barres d’incertitudes de ces prévisions sont en augmentation ce qui indique clairement que le Giec est moins certains de ces prévisions.)

    Hors une analyse fine du principe de « précaution politique » est qu’en cas de doute le mieux et de ne rien faire. (exemple, un blessé au ventre à soif, si vous lui donnez à boire vous avez de bonne chance de le tuer.)

    Donc doit-on éliminer l’espèce humaine ? Pour beaucoup d’activistes écolos, la réponse est clairement oui. Mais pour moi c’est clairement non.

  25. dubitatif said

    j’en ai rien à secouer, du graphique de Mann. Il est certes bizarre, mais la théorie du réchauffement ne repose pas UNIQUEMENT sur ce graphique ! Il y en a des milliers et des milliers d’autres. Là t’en a choisi qu’un seul !
    « je prépare un article qui va le démonter dans les règles de l’art  »
    j’espère que tes règles de l’art seront plus rigoureuses que celles de cet article, hein ?

    En gros tu nous dis : le graphique de Mann ne tient pas compte du réchauffement au moyen âge, donc toutes les publications qu’il y a depuis 20 ans sont fausses aussi. Donc tout est faux, faut pas s’inquièter.
    Par contre tu ne dis pas d’où viennent tes « graphiques », tu ne cite aucune source. Tiens d’ailleurs tu n’as toujours pas répondu, à cette question : QUELLES SONT TES SOURCES ? D’OU VIENNNENT TES GRAPHIQUES ? QUELS SONT LES NOMS DE CES CLIMATOLOGUES QUI PARLENT D’OPTIMUM ?

  26. spqr said

    @Curieux :
    « A l’origine et jusque’ a 2 milliards d’années c’est le CO2 qui domine. La vie existe, depuis 4 milliards d’années. A ces époques il y a 3% d’O2. Au de là de ces 3%, O2 est un poison mortel pour la vie. »
    Il y a deux milliards d’années, les écolos (encore monocellulaires à l’époque (1) auraient manifesté contre l’O2 : « Halte à l’O2 ! », « Non à ce gaz hautement corrosif qui ronge tout ! », « Halte à l’O2 qui va tout faire brûler ! », « Stoppons nos émissions d’O2 », « Protégeons notre taux de CO2 !, « Halte à la prolifération des animaux multicellulaires qui gaspillent le CO2 et rejettent de l’O2 ! »

    « Donc doit-on éliminer l’espèce humaine ? Pour beaucoup d’activistes écolos, la réponse est clairement oui. »
    Oui, là est clairement la philosophie cachée des écolos ; avec une petite réserve : sauf pour eux « les purs et conscients » qui mériteront d’être sauvés 🙂

    (1) aujourd’hui, ils sont mononeurones 🙂

  27. spqr said

    @Dubitatif :
    « j’en ai rien à secouer, du graphique de Mann. »
    Alors tu devrais ne « rien avoir à secouer » du reste aussi, car tout est parti de là.

  28. Curieux said

    @ Dubitatif

    La terre ne se réchauffe pas à cause d’un graphique ou d’une théorie. Elle se réchauffe, point.
    Le problème actuel est que l’explication donnée pour ce réchauffement est fondé sur l’augmentation du CO2 anthropique.
    Cest là que le bâts blesse.
    Les mesures sont sans appel, le CO2 croît APRES l’augmentation des températures.

    Actuellement la seule courbe de mesures qui colle parfaitement à la courbe des températures et celle du cycle de Schwabe (cycle solaire).
    En voici deux graphiques « présentablent au bac » : http://skyfall.free.fr/images/spindle_arctic_cosmicr.jpg ou http://www.ens-lyon.fr/Planet-Terre/Infosciences/Climats/Structure-atm/Images/SCL.gif.

    Pour la chute des températures, l’observation du soleil montre effectivement un minimum de même ampleur qu’au petit âge glacière en 2039.

    La période chaude entre l’an 900-1300 a été NOMME « Optimum Médiéval ». Elle correspond à une période particulièrement riche et prospère pour l’humanité. Les Viking atteignent le Groenland – la terre verte – à cette époque et « Cette période a permis à l’homme de s’installer dans des régions qui seraient aujourd’hui considérées comme trop rudes sur le plan climatique. Durant l’Optimum Médiéval, on cultivait l’avoine et l’orge en Islande et la vigne prospérait dans le sud de l’Angleterre »

    Enfin un film : http://video.google.fr/videoplay?docid=-4123082535546754758&hl=fr sous-titré en français merci à miniTAX

  29. eh…je ne comprends rien aux chiffres et encore moins de chilie, et je ne vais donc pas faire semblant…moi, j’ai pour habitude de parler avec mon coeur et de parler des mes convictions…et avec celà, je pense que tu es dans l’arreur totale, même, je sais, je ne peux pas te le prouver…mais je ressens dans mon fort intérieur que tu n’as pas raison. Imaginons juste que tu as tort, d’accord? Et que, ayant tort, tu incites les gens qui ne sont déjà pas trop convaincus de chnager leur comportement pour sauver ce qui reste de la planète, à continuer de faire leur truc…la planète en subira les conséquences…
    et même si tu avais raison, en rien ça fait du mal que les gens changent leur comportement vers un comportement plus raisonable, donc ne pas mettre ces genres d’articles, fera qu’un monde de bien. Je pense, vu que tu ne peux pas être à 100% sur de ton raisonnement, qu’il ne faut pas prendre le risque d’inciter les gens à continuer comme si de rien était….et si jamais tu as raison, on le verra plus tard, mais là,;si j’étais toi, je ne prendrais pas le risque, en tous cas, en quoi ça peut bien te changer?

  30. eh…je parlais bien sur de la chimie que je ne connais pas, la chilie, je connais…

  31. spqr said

    « tu incites les gens qui ne sont déjà pas trop convaincus de chnager leur comportement pour sauver ce qui reste de la planète, à continuer de faire leur truc…la planète en subira les conséquences… »
    1. Dans ta formulation, je préferais lire « l’humain » que « la planète ».
    2. Changer de comportement : oui, mais il faut le faire pour de bonnes raisons, par exemple, lutte contre la pollution, contre le gaspillage, pour faire des économies, pour améliorer notre vie, notre santé.
    3. Je n’incite pas les gens « à continuer de faire leur truc… »
    4. « et même si tu avais raison, […] donc ne pas mettre ces genres d’articles, »
    Tu es donc partisane de la censure ? Tôt ou tard la vérité éclatera, et si on a poussé les gens à faire ou à ne plus faire certaines choses pour de mauvaises raisons, comment les gens réagiront-ils, à ton avis ?
    5. Il peut y avoir des conséquences beaucoup plus graves dépassant la simple question morale (c’est le grand leitmotiv d’Al Gore) ou les petites économies individuelles jour le jour :
    – supposons qu’on ait incité les gens à prendre des dispositions en vue d’un hypothétique réchauffement important
    et si, pour ne prendre que ce seul exemple et parce que c’est le sujet, c’est l’inverse qui se produit, c’est-à-dire un nouveau Petit Âge Glaciaire dans 30 ans ? Combien y aura-t-il de millions de morts dûs au froid ? Qui en sera responsable ?

  32. dubitatif said

    spqr :

    -et d’une, tu n’as toujours pas répondu à mes questions. A aucune. Je vais pas les réécrire encore une fois, hein. Serais tu en manque d’arguments ?
    -et de deux tu délires complètement : tu nous dis que tout repose sur le graph de mann qui date de 1998 (c’est toi qui l’a écrit). Mais dès le début des années 90 on parlait déjà du réchauffement climatique !

  33. spqr said

    A partir du moment où tu dis n’avoir “rien avoir à secouer” de la courbe de Mann, je crois qu’il n’est pas nécessaire d’aller plus loin.
    « Mais dès le début des années 90 on parlait déjà du réchauffement climatique ! »
    Je te ferai quand même remarquer qu’il n’est pas question d’un « réchauffement climatique » quelconque, mais du réchauffement global qui :
    1. serait prétendument sans précédent dans l’histoire climatique,
    2. serait prétendument dû aux activités humaines.
    A tous mes lecteurs : d’autres articles sont à paraître car (et ceci est particulièrement destiné à Dubitatif) je ne vais par tout mettre en commentaire 🙂

  34. A quoi cela sert de dire que les médias mentent???concernant le réchauffement climatique???Pour lutter contre le réchauffement climatique,on se bat pour supprimer (à terme) les polluants comme les carburants que nous brûlons chaque matin en démarrant la voiture, en produisant toutes sortes de produits pour notre « bien-être ».N’est ce pas une bonne cause??? de protéger notre environnement??? d’avoir un air qui n’est pas vicié comme dans nos villes??? de ne pas avoir nos enfants qui ont de plus en plus d’asthmes ou d’allergies respiratoires???Tu dis que les conséquences que nous pouvons observer ne sont pas dûs aux activités humaines???Les nuages bruns au dessus des villes, les fleuves et rivières polluées,balivernes!!!Lutter pour protéger notre environnement est un devoir et se démener pour essayer de prouver par je ne sais quel moyen que les médias nous embobinent est une dépense non seulement inutile mais à mon avis contraire à ce que l’Homme devrait essayer de faire:protéger sa descendance du mieux qu’il peut et rendre à ses enfants un Monde qui soit propre, équilibré qui ne nous rende pas malade,cancéreux, stérile, fragile, ou simplement une espèce en voie de disparition….

  35. à SPQR:

    Je trouve cela débile de ne pas être écolo aujourd’hui:OUI jetons nos détritus dans les champs, jetons nos huiles usagées dans les rivières,revenons à des usines qui utilisent le charbon,brulons le pétrole dans les champs pétrolifères,bitumons le moindre cm² de nature,massacrons les animaux.Que l’Homme règne enfin sur cette TERRE pour 1000 ans!!un empire qui durera 1000 ans!!mais après??non il n’y aura plus d’homme,plus un seul pour dire que finalement on avait raison de faire attention à notre lieu de vie…on scie la branche où nous nous trouvons…mais personne ne nous récupérera…en dessous….personne….
    QUE DE TEMPS PERDU!!!REAGISSONS et ne nous cachons pas la vérité, nous pourrissons tout ce que nous touchons….
    A quoi servent ces conclusions…:
    – les écologistes mentent,
    – il n’y a pas de réchauffement global,
    – il y a des variations climatiques mais elles ne sont pas dues aux activités humaines ; dans un futur article, nous exposerons les principales causes de ces changements.

    A nous faire croire que l’Homme ne fait pas toutes les bêtises du MONDE!!!Mais lHomme est responsable,c’est le seul animal « conscient » mais putain!!!de quoi??????Je me le demande!!!!

  36. spqr said

    Pour quelqu’un qui signe « Maître Zen » et qui vient d’un blog intitulé « Restons-Zen », vos deux posts ne sont pas vraiment Zen 🙂 et on ne peut pas dire que vous montriez l’exemple !
    Vos deux posts sont tout simplement HORS-SUJET, désolé de vous le dire 😦

  37. danka said

    je vais pas pousser à la polémique sur tes beaux graphiques d’école je te laisse donc à tes certifitudes et on se revoit dans 50 ans 😉

    ps : tu aura le temps d’apprendre à utiliser excel comme ca pour nous faire tes propres graphiques !

  38. Gabe said

    Pourquoi les medias inventeraient que le climat se dérègle?? C’est le cas, moi qui ne regarde plus la télé je m’en rend compte par moi-même. Je sais qu’il fait plus chaud que les années passées…

    Premierement je suis jardinier (BAC pro Travaux Paysager) et j’ai pu voir cette année toutes sortes de plantes fleurir alors que nous étions encore en début Février (mois le plus froid de l’année)

    Deuxiemement son article dit: « les ecolos mentent » … meme si cette prétendu fausse histoire de réchauffement les médias/politiques/publicitaires n’aurait laissé ce nouveau concept de « réchauffement climatique » juste pour ce faire de l’argent?? alors que c’est la première chose que nombre de politique aimerait bien faire disparaitre… si cette hypothèse est juste ils en auraient très vite fait parler..

    D’ailleur en parlant de ca, ton ami doit connaitre la bras droite de Sarkozy au Dévelloppement durable qui dit (grossièrement) : « l’augmentation de la consommation va faire baisser le réchauffemnt climatique « … tu m’en dira tant… Sarkozy ne sait vraiment que s’entourer des dernières loques existantes…

    Et est-ce une raison pour laisser le marché du nucléaire (dchets pour des millions d’années très toxiques) rouler en 4×4 ou prendre l’avion (nous asphixier et bouffer tous le pétrole restant), surconsommer, continuer la guerre (si on ne risque pas de mourir de chaud et que c’est naturel continuons, on a les millinaires devant nous »), Etc, etc,etc

    EN GROS A QUOI CA SERE DE FAIRE DES CONTRE-ANALYSES??

    +++ (Dimanche je serais là pour Hulot car nous ne croyons pas en l’écologie comme en dieu, il y a de nombreuses analyses qui montre ce réchauffement climatique causer, entre autres, par l’homme)

  39. dubitatif said

    hou hou !!! SPQR !!! répond à mes questions :

    QUELLES SONT TES SOURCES ? D’OU VIENNNENT TES GRAPHIQUES ? QUELS SONT LES NOMS DE CES CLIMATOLOGUES QUI PARLENT D’OPTIMUM ? SARKOZY A-T-IL EU RAISON DE SIGNER LE PACTE ECOLOGIQUE ? POURQUOI NE PARLES TU PAS DE TOUS LES GRAPHIQUES QUI TIENNENT COMPTE DU RECHAUFFEMENT QUI A EU LIEU AU MOYEN AGE ? POURQUOI TU NOUS DIT QUE LA THEORIE DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE DATE DE 1998 ALORS QUE C’EST ARCHI FAUX ? POURQUOI N’AS TU PAS L’HONNETETE D’ADMETRE QUE TES GRAPHIQUES SONT DOUTEUX ET SEMBLENT AVOIR ETE FAIT PAR DES ECOLIERS ?(ben oui, hein, un grapjique qui se veut sérieux sans échelle sur les ordonnées, moi perso j’ai jamais vu)

  40. spqr said

    @Gabe:
    « C’est le cas, moi qui ne regarde plus la télé je m’en rend compte par moi-même. »
    Tu as bien raison !
     » Je sais qu’il fait plus chaud que les années passées…
    Premierement je suis jardinier (BAC pro Travaux Paysager) et j’ai pu voir cette année toutes sortes de plantes fleurir alors que nous étions encore en début Février (mois le plus froid de l’année) »
    Oui, mais cf. la réponse que j’ai faite plus haut à Dubitatif, ce n’est pas le réchauffement global ; le réchauffement que tu constates figure sur le graphique vert (marqué « Present »).

  41. spqr said

    @Dubitatif:
    Je t’ai déjà répondu plus haut et n’ai rien à ajouter 😦

  42. dubitatif said

    Mais nan mais tu te rends pas compte que t’as AUCUN argument ?
    c’est bien beau de dire qu’il y a déjà eu un réchauffement au moyen âge, mais et d’une il a été moins important que ce qu’on vit aujourd’hui (tes graphiques sont faux, désolé, tout comme celui de Mann), et de deux tu ne nous apporte strictement RIEN à part tes deux trucs puants d’amateurisme. Qu’est ce que tu veux que je te dise ?
    moi je t’ai montré l’extrait du film d’Al gore où il y a la variation globale, tu me dis « ouais mais c’est faux » sans me dire le pourquoi du comment. Pourquoi tes « scientifiques » ils montent pas au crénau sur la « fausseté » des arguments d’Al Gore ? mais en plus tu nous cite aucun nom ! Il y en a bien un qu’est pas trop d’accord, c’est Claude Allègre, mais lui il avance d’autres arguments : il affirme que le cycle de l’eau est mal pris en compte dans les calculs.

    En plus c’est quoi la finalité de ton article ? Nous inciter à pas faire gaffe ? Réchauffement ou pas, de toute manière, il faut économiser car la surpopulation va rendre les choses impossibles. Et toi tu brandis l’argument que si ça s’trouve, on va refroidir la terre à force de faire attention… Ridicule car si on arrêtait toute production de CO2, on en reviendrait à avant l’êre industrielle, et avant cette période, il me semble pas qu’ils étaient dans une période polaire, hein.

    j’ai une question à te poser pour mieux te cerner : peux tu présenter (juste l’âge, les études, le travail et me confirmer que t’es un mec) ?

  43. dubitatif said

    Nan désolé t’as répondu à rien du tout. je laisse tes « lecteurs » en juger.
    Mais je vais arrêter de venir perdre du temps ici.

    Je pense que tu jubiles qu’il y ait autant de monde qui vienne poster des coms, je pense que c’est ça que tu voulais et t’y est arrivé.

    ça y est. tu as de l’importance. ton blog est le summum. t’es le roi. bravo.

  44. spqr said

    A part te contenter de prétendre que mes deux courbes sont fausses (elles sont parfaitement établies), quels arguments as-tu pour me contredire de façon constructive ?
    Il y a des scientifiques dans le monde entier qui doutent aussi, mais ils se taisent pour les raisons que j’ai exposées dans l’article Réchauffement global : Non au catastrophisme médiatique; de mon (notre si tu veux une petite révélation) côté, nous n’avons pas ce problème là à gérer, donc on a décidé de rentrer dans le chou du scientifiquement correct et de la pensée unique (totalitaire) sans nous occuper des cris 🙂

  45. major tom said

    Que de notoriétés sur ce blog à proprement parler GENIAL…Tellement génial que je vais vous mettre un lien l’ami!

    Cordialement,

    With Love from NYC

    The Major Tom

  46. Febronio said

    Cher SPQR,

    Ton blog a un discours intéressant, politiquement parlant s’entend. Pas très conventionnel, mais pourtant pas nouveau, c’est une vieille tradition en fait, un peu tombée aux oubliettes depuis le siècle des lumières. L’obscurantisme se perd de nos jours au profit d’une désinformation grossière qui se voudrais pourtant subtile.

    Comme nous avons en commun de ne pas être climatologues, je laisserais le soin aux professionnels de t’éclairer s’ils en ont l’intérêt (ces gens là sont d’un dédaigneux pour le vulgus pecum). Puisque tu es militant UMP, et que la plupart des posts de ton blog est plutôt orientée politiquement, tu ne verras (en bon démocrate) aucun inconvénient à ce que je place un peu le débat au niveau des idées. Quelques contradictions me sont apparues, rien de bien grave rassure-toi.

    Ne vois-tu aucun problème à réfuter l’un des discours les plus fameux du fondateur de l’UMP ? Je le cite :
    « Nous avons devant nous, je crois, cinq chantiers prioritaires.

    Le changement climatique d’abord. Il est engagé du fait de l’activité humaine. Il nous menace d’une tragédie planétaire. Il n’est plus temps de jouer chacun pour soi. De Johannesburg, doit s’élever un appel solennel vers tous les pays du monde, et d’abord vers les grands pays industrialisés, pour qu’ils ratifient et appliquent le Protocole de Kyoto. Le réchauffement climatique est encore réversible. Lourde serait la responsabilité de ceux qui refuseraient de le combattre.  »
    Encore une fois, ce n’est pas grave, il suffit de mettre ça sur le compte de la rupture tranquille. Après tout, Jacques Chirac n’est pas reconnu pour la justesse de ses analyses. Surtout quand c’est un écologiste qui écrit ses discours.

    Autre légère contradiction, lorsque tu parles de désinformation je suis extrêmement étonné. Tu es, selon toi, en mesure de démontrer la manipulation médiatique à des fins pécunières (qui permettrait de préserver voire d’augmenter les budgets de laboratoires de climatologie). Pourtant, le second post que j’ai vu sur ton blog « Sauvage agression d’une femme âgée » montre que cette manipulation là t’a échappée. C’est pourtant la forme la plus basique, un document et un commentaire sans rapport. La vidéo provient du site Zanyvideo comme l’insert en bas à droite le montre. Je n’ai pas de certitudes (heureusement, je reste vigilant comme toi sur ce que je lis sur le net) mais je ne crois pas qu’il s’agisse d’une vidéo prise en France. Je ne sais pas exactement, mais je pencherais pour les Etats Unis. Tu devrais peut être le préciser, non ? Ca éviterait que tendre le dos à la critique de ces gauchistes qui savent lire (Si seulement on apprenait à lire que dans les permanences du parti).

    Enfin, et ce n’est toujours pas grave, en dénonçant la conspiration du tout catastrophisme, tu bases uniquement ta réflexion sur l’anti-catastrophisme. Il semblerait plus adéquat de présenter les arguments des deux opinions, afin que chacun puisse juger à quel point ton objectivité (qui reste indubitable) t’honore. Parce que finalement, comme le reconnaissent volontiers les scientifiques, les conséquences d’un réchauffement dans un système aussi complexe qu’une atmosphère sont actuellement imprévisibles. D’ailleurs finalement on ne fait que constater pour l’instant uniquement des phénomènes qu’on attribue qu’après coup au réchauffement climatique. La migration d’espèces animales et végétales, des épisodes météo extrêmes (qui n’ont effectivement pas tous pu être rapporter c’est 5 derniers milliards d’années).

    Néanmoins, je t’encourage, tu sembles être sur la bonne voie. Nul doute que l’actuel président du parti saura récompenser ses fidèles grognards. Même s’il a jugé électoralement judicieux de signer le pacte écologique d’Hulot, ça ne trompe personne. Nous savons toi et moi que ce genre de promesse en période électorale n’est pas vraiment sincère.

    Fébronio

  47. spqr said

    @Febronio:
    Avant de répondre, que voyons-nous sur ton blog :
    – Nicolas Sarkozy comparé tour à tour à Mussolini (« Petit Benito ») et à Pétain (« Sarko-Pétain », « ça sent la vieille Francisque »)
    – le futur Ministère de l’Immigration et de l’Identité Nationale proposé par Sarkozy renommé par toi (je recopie un billet de ton blog) :
      
    « Le Ministère de l’identité nationale, de la délation et de la rafle
    Virez-moi tout ces nègres et ces bougnoules, laissez les tafioles de coté pour Le Pen[1]. Après sa période rupture tranquille, sa période Jaurès-Blum, le président de l’Union pour une Milice Patriotique se lance dans sa période maréchaliste-café du commerce. Avec son projet de « ministère de l’identité nationale », il nous refait le commissariat général à la question immigrée ?
    Sarko facho, idéaux débilos ? »
    (Fin de citation).
      
    Te rends-tu compte de ce que tu écris est à la fois injurieux et diffamant ?
      
    Pas de chance pour toi, Sarkozy est partiellement (par un grand-père) issu d’une famille juive de Hongrie qui a sûrement eu quelques ennuis à l’époque ; je doute qu’il appréciera ta littérature.
    Quant à moi qui te répond ici, une des branches de ma famille est aussi issue de Hongrie (ça tombe bien, tu vas pouvoir fantasmer), elle comprenait 450 personnes en 1939 et seulement 5 personnes après 1947.
    Je laisse nos lecteurs trouver le qualificatif que tu mérites, OK ?
    Normalement, je devrais supprimer ton post mais je le laisse volontairement afin que nos lecteurs qui n’ont pas l’habitude de la littérature répandue sur les blogs de ton genre sache ce que l’on peut y trouver et ce qui se cache réellement sous ton discours verbeux et insinuateur.
      
    Sur ton message :
     » le siècle des lumières. L’obscurantisme se perd de nos jours au profit d’une désinformation grossière qui se voudrais pourtant subtile. »
    Là tu fais semblant d’être complétement à côté de la plaque ; nous faisons justement partie des gens qui luttent pour qu’on ne perde pas pas cette tradition des Lumières et pour qu’on ne replonge pas dans l’obscurantisme (actuellement on y va tout droit). (A tous) Lisez donc cet article sur le blog de Léviathan : La France contre les Lumières: petite histoire d’une conversion.
      
    « Ne vois-tu aucun problème à réfuter l’un des discours les plus fameux du fondateur de l’UMP ?  »
    Le fondateur de L’UMP est Jacques Chirac. Un Président ne peut gouverner que s’il est entouré de bons conseillers et de bons informateurs. Et pour prendre de bonnes décisions, il lui faut les données réelles VU ?
      
    « Vidéo » sur « second post » : hors sujet. Zanyvidéo, et alors ? Ce n’est qu’un de ces nombreux sites offrant des liens vers divers autres sites présentant, entre autres, des vidéos (dont celle-ci sur Youtube). Pour toi, cet acte serait donc moins grave si c’était aux USA ? De toute façon, c’est hors sujet.
      
    « Il semblerait plus adéquat de présenter les arguments des deux opinions »
    La Science n’est pas une affaire d’opinion mais de FAITS et de démonstrations. S’il raisonnait comme toi, un astronome présentant le système solaire devrait aussi présenter la thèse des partisans de la Terre à la fois plate et centre de l’Univers.
      
    « Même s’il a jugé électoralement judicieux de signer le pacte écologique d’Hulot, ça ne trompe personne. Nous savons toi et moi que ce genre de promesse en période électorale n’est pas vraiment sincère. »
    On te laisse à croire ce que tu veux et à ton persiflage.
      
    P.S. : je ne laisserais pas passer d’autres posts hors sujet ; la technique des gauchistes – j’ai vu sur ton blog que tu étais aussi un fana de Marx et de Lénine – consistant à faire dévier le débat vers un autre sujet ne fonctionne pas avec moi, OK ?

  48. Raggamine said

    Je suis quand même assez septique par rapport à tout ca… C’est certain qu’il ya un réchauffement de la planète, l’homme est coupable de ca et nous devons nous « battre » pour sauver ce qu’il reste de notre terre.
    Il n’y a rien de politique et je pense rien de truquer.
    C’est un fait REEL!

  49. thalys said

    Curieux à dit:
    25 mars 2007 à 10:22

    « Hors une analyse fine du principe… Hors sur le climat on en … »

    On n’écrit pas « hors », mais « or »!
    « Hors » veut dire : dehors, et « or » : cependant.
    Veilles au moins à ne pas écorcher la langue française et à bien appliquer la grammaire lorsque tu défends tes théories pour le moins arbitraires!

  50. Vous non plus!!!! (pour l’exemple!!!) Ah Ah Ah!!!

  51. Curieux said

    @ Thalis

    Ok sur Hors et or. Mais ce blog et sur le climat, non ?

    Donc Thalis HORS sujet, et comme il s’agit d’orthographe et non de grammaire, hors sujet encore.

    Par contre « théories pour le moins arbitraires » doit-être développer.
    Je veux bien développer avec les mots justes, mais tu devrais, toi, défendre tes postions avec des opinions appuyées sur des informations sourcés (un barbarisme pour te faire plaisir).

  52. Artno said

    Cela fait longtemps qu’on a passé le cap de pinailler sur ce genre d’arguments paléoclimatiques.
    Pour la première courbe, nul besoin de supprimer la marge d’erreur pour vous dire que vous êtes dans l’erreur. Depuis le 17è siècle la marge d’erreur est très faible, et quasiment anodine depuis 1900, puique les chiffres proviennent de vraies mesures ! Et il apparait clairement que depuis l’ère industrielle que vous ne mentionnez pas, la température globale a augmenté rapidement.
    Il est exact qu’en comparaison des données paléoclimatiques, que vous indiquez clairement par des exemples anthropocentriques,la valeur absolue de cette variation de température n’est pas alarmante. Mais ce qui est alarmant c’est sa vitesse de variation et son origine anthropique. Car c’est cela qui est inquiétant. Comment les espèces animales et végétales vont-elles pouvoir réagir face à une évolution rapide du climat ? Quelle va être l’accélération de ce réchauffement étant donné que l’homme est loin d’avoir fini de rejeter en masse dans l’atmosphère les gaz et particules à effet de serre ?

  53. Curieux said

    @ atno
    Beaucoup de mots, pas de données :

    Le problème actuel est que l’explication donnée pour ce réchauffement est fondé sur l’augmentation du CO2 anthropique.
    Cest là que le bâts blesse.
    Les mesures sont sans appel, le CO2 croît APRES l’augmentation des températures.

    Actuellement la seule courbe de mesures qui colle parfaitement à la courbe des températures et celle du cycle de Schwabe (cycle solaire).
    En voici deux graphiques : http://skyfall.free.fr/images/spindle_arctic_cosmicr.jpg ou http://www.ens-lyon.fr/Planet-Terre/Infosciences/Climats/Structure-atm/Images/SCL.gif
    Ici la courbe du CO2 sur la même période http://skyfall.free.fr/images/spindle_arctic_co2.jpg

    Un exemple d’une autre période (plus) chaude qu’aujourd’hui :
    La période chaude entre l’an 900-1300 a été NOMME « Optimum Médiéval ». Elle correspond à une période particulièrement riche et prospère pour l’humanité. Les Viking atteignent le Groenland – la terre verte – à cette époque et « Cette période a permis à l’homme de s’installer dans des régions qui seraient aujourd’hui considérées comme trop rudes sur le plan climatique. Durant l’Optimum Médiéval, on cultivait l’avoine et l’orge en Islande et la vigne prospérait dans le sud de l’Angleterre »

    un exemple d’une période froide récente :
    1709 Hiver le plus froid du siècle avec 1788. Paris atteint les -26°C, la Seine gèle. Ces intempéries entraînent une famine et le début de nouvelles jacqueries.

    20 janvier : Dixième jour consécutif où la température est inférieure à -10° à Paris. Record jamais battu. Record de -26° à Paris. 24 000 morts de froid à Paris durant le mois de janvier.

    5 avril : Bloqué par les rigueurs de l’hiver, Paris est approvisionné pour la première fois depuis trois mois.

    Vous noterez qu’en terme « écologique » ces époques étaient parfaites : pas de combustible fossile ni 4×4 en vu.

  54. jelise said

    Enfin, on revient au sujet !

    Voici un lien vers le site de Pierre de Châtillon

    C’est par lui que j’ai entendu parler pour la première fois d’Astro-Climat.

    Voir son livre sur le sujet : BOULEVERSEMENTS CLIMATIQUES

  55. spqr said

    @Curieux:
    Merci pour ces trois graphiques et pour ces précisions sur les hivers 1709 et 1788.
    J’ai corrigé le lien vers le graphique de l’ens-lyon car il ne marchait pas (un point en trop).

  56. Artno said

    @ Curieux
    Comment ça pas de donnés ? Mes donnés sont les mêmes que celle de l’article de Spqr, mais mon interprétation est différente.
    Je ne vois absolument pas en quoi les exemple de période plus chaude et plus froide que maintenant sont des arguments en faveur du non réchauffement climatique ? Ce n’est parce qu’il y a eu plus chaud ou plus froid avant sans l’intervention de l’homme, que l’homme n’est pas responsable du réchauffement actuel !

  57. Genfi said

    Eh ben j’en ai raté des commentaires depuis mon dernier…

    Tu comprendras que je ne te suis pas du tout dans ton raisonnement. Dire que la volonté des écolos et de faire disparaitre l’humanité, c’est un peu du grand n’importe quoi. Je suis écolo, et mon seul but, c’est que tes enfants comme les miens puissent récupérer une planète viable. Que tu ne sois pas d’accord avec moi, ne m’empeche pas de me démené pour ton bien-être car la vie est une chance qu’il ne faut pas gacher. l’écologie c’est vivre en bonne intelligence avec son environnement pour que le plus grand nombre puisse y vivre.

    Je suis bien évidemment profondément choqué par cette afirmation qui consiste à dire que le désir secret des écolos c’est de voir disparaitre l’humanité mais cela ne m’empechera pas de continuer à défendre les valeurs écologiques et ce pour le bien de tous.

  58. Artno said

    à Curieux et Spqr, sur l’argument cycle solaire…
    …il faut donner toutes les données.
    1. L’augmentation de la luminosité pendant un cycle solaire de onze ans se traduit par une augmentation radiatif de 0,2 W.m-2 , le chiffre est à comparer au 0,35W.m-2 du aux perturbations antrhopiques sur 10 ans !
    2. Les extremus climatique de la période industrielle correspondent en effet au variations du cycle solaire pour trois périodes (1856-1910, 1910-1945, et 1946-1975), mais pour la période de 1976-2000 qui est la période où le réchauffement est de loin le plus important… aucune corrélation avec le cycle solaire !!
    Cordialement.

  59. Curieux said

    @ Artno

    D’abord bravo tu lis et tu recherches.

    Sur le 2) la courbe se vérifie aussi sur l’Optimum Médiéval et le Petit Age Glacière. Nous entrons actuellement dans une descente de cette courbe avec un minimum (très froid) en 2040. Je rappel que l’année la plus chaude reste 1998 (bien que cela ne soit pas une « preuve » mais une indication).

    Sur le 1), exact, mais ce n’est pas ce processus qui est à l’œuvre (ce qui est probablement le raison de la non prise en compte de ce cycle). Il s’agit de l’action des « vents » solaires, flux de particules de basses énergies qui sont émis massivement par le soleil (ils sont aussi problématiques pour les vols spatiaux). Ceux ci interceptent les rayons cosmiques (en provenances de la Galaxie ou de source plus lointaines). Ces rayons cosmiques, très énergétiques ionisent la vapeur d’eau et accélèrent la formation des nuages. En l’absence de ces rayons la nébulosité baisse et l’ensoleillement augmente. C’est là l’origine du réchauffement.

    Enfin dernier point la hausse des température PRECEDE la hausse du CO2.
    Pour information, le Quaternaire, notre époque est une période froide de l’histoire de la Terre. Durant la majeur partie de cette histoire, il n’y avait AUCUNE glace aux pôles. La température y était positive en hiver (-80 actuellement). et le CO2 atteignait 6000 ppm ! (380 ppm actuellement). Les dinosaures et les mammifères sont apparus à ces époques.

  60. […] Réchauffement global : Les chiffres truqués […]

  61. David said

    Ce blog c’est simplement de la provoc!

    L’idée d’un complot de scientifiques qui voudrait plus d’argent, de financement pour leurs labos, vivant du catastrophisme? pourquoi pas mais j’y crois pas une seconde.

    Voyons… des entreprises industrielles qui voudraient continuer leur business sans se poser de question…

    Décidémment, croire qu’il y a un lobby scientifique (avec des budgets misérables) et que face à des lobbys industriels dotées de moyens et budgets monstrueux, y a pas photos, on sait ceux qui font prévaloir leurs arguments!

  62. spqr said

    Nous avons déjà répondu à cela dans deux autres articles au moins :
    Réchauffement global : Non au catastrophisme médiatique
    et
    Une vérité qui dérange : un maladroit mensonge
    ainsi que dans leurs commentaires.
    Dans le cas qui nous occupe (GIEC et consorts), il ne s’agit pas d’un lobby scientifique ou industriel mais d’un lobby politico-médiatico-scientiste, NU-ANCE 🙂

  63. Christian Harel said

    Le meilleur site que je connaisse sur le sujet est celui de Jean-Marc Jancovici, spécialiste climat et énergie de l’équipe de Nicolas Hulot: http://www.manicore.com.

    Il répond (je crois) à tous les points évoqués dans cette page.

  64. spqr said

    Ce site ne fait que reprendre les “conclusions” du GIEC et en particulier la fameuse courbe de Mann dont la fausseté n’est plus à démontrer. Il se range du côté des partisans du réchauffement global sans rien apporter de nouveau et sans le moindre regard critique.

  65. COLIGNON Alain said

    Mes chers amis,
    Je suis chirurgien vasculaire mais je ne limite pas mes connaissances à la médecine. J’essaye de rester au top en mathématique et en physique.
    Mon plus grand désespoir consiste à avoir observé qu’il y avait bien davantage de scientifiques que d’hommes de sciences!!! D’innombrables scientifiques se présentent comme des experts en climatologie, en laser ou en mécanique osseuse et ignorent complètement ce qu’est une équation différentielle!!! Un grande majorité de « scientifiques » savent tout sur tout mais sont des ignares en mathématiques. Ils sortent des modèles de logiciels qui pondent tout seul des « Monte-Carlo » et ne font somme toute que répéter des inepties qui leur ont été « INCULQUEES ».
    L’esprit critique est mort et enterré !
    Que veut donc dire : « La majorité des scientifiques s’accordent à dire tralalala…. ». Puisqu’il s’agit de la majorité, cela veut dire: « Un tas d’imbéciles s’accordent à dire…. »
    Si l’on avait demandé aux « scientifiques » en 1639: Est-ce que la terre tourne autour du soleil ? Ils auraient répondu en coeur : Bien sur que non!
    Si l’on avait demandé aux « scientifiques » en 1905: Est-ce que le temps varie en fonction de la vitesse relative ? Ils auraient répondu en coeur : « Bien sur que non ! ».
    La majorité a toujours eu tort!
    Je serais par contre très inquiet si Poincarré revenait en nous disant: « Messieurs, le réchauffement climatique est le résultat de l’activité humaine »… Seulement voila, des hommes de cette trempe répondent à des questions de cette portée : « Je ne sais pas ».

  66. spqr said

    Merci pour votre excellent commentaire qui illustre parfaitement le mot de Jean-Claude Devé dans la colonne de droite du blog 😉

  67. spqr said

    Cet article a été republié aimablement par le site drzz le 6 Juin 2007. Date symbolique : c’est le commencement de la fin pour les partisans du réchauffement global 😀

  68. Paolo said

    Pagine piuttosto informative, piacevoli 🙂

  69. xavdr said

    L’association Liberté Chérie vient de publier un article dansla même lignée. https://spqr7.wordpress.com/2007/03/19/rechauffement-global-les-chiffres-truques/

    Egalement militant de l’UMP, je suis perplexe sur les décisions très serviles de l’UMP en matière d’écologie. Il semble que SARKOZY échange son suivisme écologise contre un crédit politique reconverti en sortie d’ornière face à la syndicratie et au collectivisme.

    N’hésitez pas à venir en discuter au Café Liberté !
    http://www.affinitiz.com/space/cafeliberte

  70. spqr said

    La propagande écologiste a tellement imbibé l’opinion via les médias qui ont écarté toutes les voix discordantes dans ce domaine qu’aucun parti ne peut se permettre d’aller à l’encontre sans se couler politiquement. C’est l’interprétation que je tire des positions de l’UMP en matière d’écologie. Tant que cela n’entraîne pas de décisions graves, je ne trouve pas cela trop gênant. Cette mode finira par passer.
    En tous cas, merci pour votre invitation ; j’en prend note.

  71. noumichou said

    spqr, la theorie que tu avance sur cette manipulation mondiale qui vise a dire qu’il y a un rechauffement mondial de la temperature, est pour le moins la plus idiote que je ai jamais entendue,…

    qu’elle serait l’interet des medias, des scientifiques,et j’en passe, de nous faire croire a un rechauffement que n’existerai pas??

    reflechis un petit peu mon bonhome…

    haa oui, peut-etre qu’il font juste croire cela pour nous faire chier, nous qu’on se privent, pour qu’on se sentent coupables…
    tu as cefrtainement raison, et d’ailleurs c’est peut-etre le complot de tout les cervices secrets du monde rassemble!!!!!

    de toute facon mon coco, dis-toi que de toute facon, les americans qui sont contre le fait de diminuer la pollution qu’ils produisent, n’ont aucun interets a confirmer les thearies de mann et ce malgré le fait qu’il soit lui aussi americain.

    et meme si c’est toujours difficile de se dire  » j’avais tors  » c’est aussi ca, grandir, alors peut-etre que maintenant, tu n’est pas encore assez grand…

  72. JB said

    L’intérêt ? Le pognon !

    Clamer a la télé que la fin du monde est pour demain, ca « scotche » le téléspectateur devant l’écran, au moins jusqu’à la page de pub ! Les bonnes nouvelles ne font pas recette, alors qu’une bonne catastrophe c’est vendeur. Ca booste l’audimat … et ca augmente les recettes publicitaires.

    Même topo pour les scientifiques. Annonce une grosse catastrophe, même hypothétique et les subventions pleuvent. C’est l’assurance de bosser encore 5 ans, en embauchant quelques copains comme assistants.

    Le gouvernement américain a refusé pendant 10 ans de sacrifier sa croissance et ses emplois pour l’écologie. Aujourd’hui, il accepte d’en tenir compte. Ce n’est pas par hasard: ils ont trouvés toutes les parades pour « faire écolo » sans casser la croissance. Lampes basse conso, écrans plats, nouveaux refrigérateurs, carburant végétal, panneaux solaires domestiques, filtres à carbone sur les cheminées des centrales qui brulent du charbon…

    Les écolos révaient d’un retour au moyen-age, synonyme de frustration, et chacun sait qu’une frustration engendre un vote radical. La seule chance pour les écolos de s’emparer du pouvoir était de créer cette frustration. C’est raté. D’ailleurs il suffit de voir les derniers votes aux présidentielles: Voynet l’écolo ? 2%. Bové le héros des médias ? 1%. Le peuple a tranché.

    Quand aux scientifiques qui ont toujours raison… tiens, va lire ça, ca devrait t’ouvrir un peu les yeux.

    http://leblogdrzz.over-blog.com/article-11590587.html

    Savais-tu qu’ils avaient annoncé un nouvel age glaciaire inévitable… il y a 30 ans ?

  73. […] articles sur le même sujet : Une vérité qui dérange : un maladroit mensonge Réchauffement global : les chiffres truqués Réchauffement global : Non au catastrophisme médiatique Ça se réchauffe encore N.B. : si vous […]

  74. Shen-Te said

    Bon.

    En effet, le CO2 se réchauffe d’abord à cause d’une hausse de l’ensoleillement (donc des températures). Mais il « paraît que » depuis 2001, l’ensoleillement devient plus faible, et que pourtant, les températures ne baissent pas. A vérifier.
    M’enfin, je crois quand même que le GIEC donne dans la propagande mensongère quand il omet de dire que c’est le « surplus » de réchauffement qui est occasionné par les activités humaines, industrielles, intensives (surtout depuis l’après seconde guerre mondiale). Parce que le climat augmentait bien avant cela (normal, après un petit âge glaciaire, le cycle climatique est censé reprendre un cours ascendant). L’homme n’a donc pas inversé la tendance naturelle, il l’a par contre amplifié (ça, je crois que c’est difficile de le nier).

  75. Jon said

    La terre est dans une période de réchauffement depuis la dernière glaciation. C’est un fait établi et reconnu par l’ensemble des climatologues. Les sceptiques pensent que l’emmission par nos sociétés de C02 n’y contribue pas.
    Pour le prouver, ils mettent en avant les autres facteurs de rechauffement. Or ceux ci n’expliquent plus depuis 30 ans l’intensification du phénomène. Autre argument avancé, le passé. Or à ces époques, aucun rejet de C02 du à l’homme n’existait. Le rejet massif de gaz à effet de serre est un phénomène nouveau.

    Est ce difficile à intégrer le fait que l’homme est aujourd’hui un facteur à part entière en climatologie ? Et que c’est d’ailleurs le seul à pouvoir être contrôlé ?

    Tempérer le discours alarmiste est une chose avec laquelle je suis entièrement d’accord. Nier l’influence de l’homme me parait tout aussi alarmant.

  76. Jon said

    Quant au fait qu’avec une augmentation de la température suit une augmentation du taux de CO2 dans l’atmosphère à cause des océans qui se réchauffent, c’est totalement vrai et non remis en cause par les climatologues.

    C’est la conclusion qui provoque des divergences. Ce phénomène est un phénomène naturel qui s’étale sur une longue pèriode. Or l’homme a rejeté 30 % du C02 actuelle depuis 50 ans. Et ceci n’est pas un phénomène naturel qui plus est sur une très courte période.

  77. torontof said

    Alors l’exemple typique du mec qui veut pas comprendre qu’un scienfitique décris ce qu’il trouve, qui croit en dieu tout puissant et truc bidule. Si tu crois encore que Eve et Adam sont nos ancètre c’est…. . Moi je serais plus pour dire c’est les atomes, les quarks et tous ce que tu veux qui ont crée le monde pas dieu ou nimporte quoi les américains sont trop croyant pour comprendre le monde toi c’est peut etre ton cas enfin je l’espère…et pis voila quoi t’a pas un niveau te permettant de critiquer des scientifique je pense je me trompe?
    Et pour te dire les seuls scientifiques ayant niés le réchauffement climatique sont les scientifiques du gouvernement américain… les meilleurs… des procés sont en cours pour trucage car le gouvernement a truqués leurs notes (vive la démocratie)
    mais je n’ai rein contre les américains comme sarkozy l’a dit aujourd’hui tous les français aiment les américains!!!

  78. Revan said

    Juste comme ça, vous avez des preuves de ce que vous avancez, concernant les « truquages » des « méchants » américians « ultralibéraux »?

    Quant aux atomes qui ont crée le monde,sans commentaires……

  79. Commissaire said

    @ Torontof
    […]Moi je serais plus pour dire c’est les atomes, les quarks et tous ce que tu veux qui ont crée le monde pas dieu ou nimporte quoi les américains sont trop croyant pour comprendre le monde toi c’est peut etre ton cas enfin je l’espère…et pis voila quoi t’a pas un niveau te permettant de critiquer des scientifique je pense je me trompe?[…]

    Je me demande bien comment tu peux évaluer le niveau de quelqu’un sans le connaitre. Parce que si je devais le faire pour toi, vu la façon dont tu expose les faits et la façon dont tu t’exprimes…bonjour le niveau.
    La question du réchauffement climatique n’est pas une question de fait ou d’analyse, mais une question d’interprétation.

    Le verre à moitié vide ou le verre à moitié plein.

    Il ne faut pas non plus se voiler la face sur le fait qu’aujourd’hui l’écologie est autant un pouvoir économique et politique que l’ai l’industrie en générale. Beaucoup y voit une force de développement et un moyen de se faire un maximum de fric dans un future très proche, mais ça on ne le dit pas parce que ça risquerai de choquer les biens pensants qui veulent se persuader que l’écologie a un but purement humanitaire et non lucratif.

    En dehors de toutes ces considérations, que les gens croient ou ne croient pas en Dieu ne fait pas d’eux des gens plus naïf ou plus crédules que d’autres. Il est même important de considérer le fait que tout BON, et j’appuie précisement sur le terme de « BON » croyant, se doit d’avoir une vie juste et en accord avec les enseignement de Dieu qui invite tout bon disciple à respecter les autres et également respecter la terre que Dieu leur a donné. En conséquence, c’est tout « bénéf » pour les groupements écologiques.

    Enfin pour finir, il n’est pas nécessaire de vivre dans les bois, de ce chauffer au feu et de se laver dans la rivière pour faire de bien à son environnement et vivre en accord avec la nature…Le bon sens et l’ouverture d’esprit peu déjà faire beaucoup. Le pire de tout dans un sens, comme dans l’autre, c’est le fanatisme, l’extrémisme et l’obstination.

    Le dialogue résout beaucoup plus de choses que les insultes et les agressions. Mais pour comprendre ça, il faut d’abord comprendre que la penser unique n’est pas synonyme de démocratie. Et que ça n’est pas parce qu’un écolo parle qu’il a forcement raison… Comme tous, ils sont humains et ne sont pas à l’abri de commettre des erreurs…

    A bon entendeur…

  80. Anonyme said

    En effet pensée unique n’est pas synonime de démocratie je suis totalement d’accord
    Mais l’écologie c’est vivre dans la foret et se laver dans la rivière
    Je pense qu’on peut très bien diminué la pollution sans pour autant revenir au moyen age
    Il est clair qu’il y a création d’un lobby de l’environnement mais bon des lobby il y en a des plus influent (pétrole, armement,…)
    enfin tout ca pour dire que nier que le réchauffement soit due a l’homme je trouve ca… C’est tout de même voyant que le CO2 augmente la température comme la vapeur d’eau suffit d’aller dans une serre et puis après faut etre aveugle pour pas voir que l’homme rejette du CO2 ! La combustion de l’essence donnera toujours du CO2 c’est chimique y’a pas besoin d’un raisonnement scientifique poussé pour comprendre nn?

  81. spqr said

    Il a déjà été répondu à cela : la Terre n’est pas un système fermé. Le fait que l’homme (ou plutôt ses activités) rejete du CO2 n’est pas forcément un mal.
    Ne confondez pas la pollution et le réchauffement. Bien sûr qu’il faut lutter contre la pollution et qu’il y a encore de gros progrès à faire, même dans les pays occidentaux.
    Les mesures montrent que c’est l’augmentation de la température qui provoque la majeure partie de l’augmentation du CO2 et non l’inverse comme le préendent Al Gore et le GIEC.
    Vapeur d’eau : vous faites bien de la mentionner ; c’est en effet elle qui est la principale responsable de l’effet de serre.
    Essence : sa combustion rejette des quantités de gaz polluants, mais le CO2 n’en est pas un.

  82. Toronto said

    Ouh la je crois faut tu révise ta chimie ! C’est une abération ce que tu dis fais moi l’equation de combustion des composants de l’essence tu va avoir une surprise !
    Tout c’est de la chimie organique pour simplifié je fait le méthane t’as qu’a faire l’octane
    CH4+02=>C02+2H20
    et puis cadeau le butane
    2C4H10+1302=>8C02+10H20

  83. Toronto said

    Oups pour le méthane faut 2O2

  84. […] on Une vérité qui dérange : un ma…Motercalo on Jeune fille kurde lapidéeMichel on Réchauffement global : Les chi…spqr on Réchauffement global : Les chi…Tinisha Sloss on Mariage de l’homme le […]

  85. Michel said

    (3) les archives attestent qu’au Moyen Âge, les glaciers du Mont Blanc n’existaient plus ; la célèbre Mer de Glace était un alpage où venaient paître les vaches italiennes ayant traversé le Col du Géant, course que l’on fait ajourd’hui en cordée avec piolet et crampons. Au Petit Âge Glaciaire ce glacier s’est reformé pour finir par arriver jusqu’à Chamonix vers la fin du XIXème siècle.
    Rédigé par spqr le 19 Mars 2007.

    Je vous met au défi de prouver ce qu vous dites, c’est totalement inexact, il y a inversion totale.
    Ce sont les chamoniards qui remontaient la Mer de glace pour aller faire paître leurs troupeaux en Italie par le Col du géant.
    Le glacier existait, mais était plus réduit qu’actuellement.
    Dire que les glaciers du Mont Blanc n’existaient plus est une erreur monumentale, ou de la désinformation.

  86. Michel said

    Désolé pour les 2 fautes… pas relu ! « Je vous mets au défi de prouver ce que vous dites »

  87. spqr said

    Nous avons des gravures d’époque. De plus :
    – les chamoniards peuvent-ils aujourd’hui; avec leurs troupeaux, remonter la Mer de Glace, remonter le Glacier du Géant et traverser la Vallée Blanche pour aller les faire paître en Italie ?
    – ce n’est pas le seul point qui prouve l’optimum climatique médiéval, délibérément ignoré par le GIEC pour faire croire au réchauffement climatique causé par l’humain.
      
    Nous vous recommandons de lire aussi : CO2 : arnaque et falsification par les écologistes

  88. Michel said

    Des gravures d’époque montrant des troupeaux venant d’Italie paitre où est maintenant la Mer de glace ? Assurément non ! Serait il possible de voir cela ? Il y a forcément erreur.
    Il suffit de se reporter à l’étude de l’historien du climat Emmanuel Leroy Ladurie (Histoire du climat de l’an Mil à nos jours) pour être certains qu’il n’en est rien.
    Peut être ne nous sommes nous pas compris ? Sur le reste de l’article, je suis bien d’accord avec ce que vous dites.

    Bien sur que non, les Chamoniards ne peuvent actuellement pas remonter la Mer de glace avec des troupeaux, je n’ai jamais dit cela.
    Lors de l’optimum Médiéval la Mer de glace était plus en recul qu’actuellement. Le glaciologue Luc Moreau le répète chaque fois que le sujet est abordé dans les médias. Depuis la fin du PAG, le retrait n’est pas encore aussi important que lors de l’optimum médiéval.

    Bien sur que le GIEC a longtemps ignoré le réchauffement médiéval, bien que maintenant avec leurs graphiques sérieusement contestés, et des gens comme Vincent Courtillot qui ouvrent le débat contre leurs certitudes tant entendues, les choses évoluent enfin.

  89. spqr said

    Dans nos dossiers se trouve une gravure du Moyen-Age montrant des vaches en train de paître dans une prairie là où est actuellement la langue terminale de la Mer de Glace mais je n’arrive plus à la retrouver. Elle n’est pas perdue, patientez, cela risque de prendre du temps car c’est un document-papier parmi des milliers d’autres mais dès qu’elle sera réapparaîtra nous la publierons dans cet article.
    Quant à savoir si ces vaches étaient italiennes ou françaises… c’est une autre question !
    En tous cas, que des vaches aient pu passer à l’époque dans un sens ou dans un autre, cela prouve qu’il existait, ne serait-ce que quelques semaines par an, un chemin libre de glace praticable par des vaches passant par des vallées actuellement entièrement occupées par des glaciers.
    Il est probable en effet que ces glaciers n’avaient pas entièrement disparu à l’époque ; ils devaient être simplement réduits par rapport à ce qu’ils sont aujourd’hui, suffisamment réduit pour laisser un passage non englacé.

  90. Michel said

    Dans nos dossiers se trouve une gravure du Moyen-Age montrant des vaches en train de paître dans une prairie là où est actuellement la langue terminale de la Mer de Glace mais je n’arrive plus à la retrouver.
    Je connais parfaitement cette gravure, et Louis Reynaud glaciologue en parle dans une étude qu’il m’a confié pour mon site.
    « …car il reste encore plus de 200 m de glace sur l’alpage du « Val à Bayer », sous la Mer de Glace à Chamonix… »

    Ce sont bien des vaches de la vallée de Chamonix, pas Italiennes, pour la bonne raison que les pâturages sont rares à Chamonix et très abondants du côté Italien.
    C’est pour cela que les paysans Chamoniards on demandé aux autorités de pouvoir aller faite paitre des troupeaux versant italien.
    Le chemin n’était pas totalement libre de glace. Les paysans équipaient les pieds des vaches de grosses chaussettes en laine pour qu’elles ne glissent pas dans les secteurs englacés.

    (On peut voir pas mal d’éléments dont au parle à l’exposition « Les glaciers et les hommes » à Chamonix).

    Oui les glaciers étaient assez réduits, la Mer de glace avait sans doute son extrémité aux environs de l’actuelle moraine des Egralets (jonction glacier de Leschaux / Mer de glace).

  91. spqr said

    Merci pour toutes ces précisions.
    Cette gravure a-t-elle été publiée sur le Web ? Cela m’éviterait de fouiller.
      
    « Le chemin n’était pas totalement libre de glace. Les paysans équipaient les pieds des vaches de grosses chaussettes en laine pour qu’elles ne glissent pas dans les secteurs englacés. »
    Je m’étais dit : « Ils n’avaient pas de crampons pour vaches, tout de même !? ». Je n’étais pas loin 😆
      
    Je vais commencer à corriger l’article en fonction des éléments que vous m’avez fournis.
      
    Egralets : cela fait vraiment très en arrière ; juste en dessous-du refuge du Couvercle, donc. Je suppose aussi que le Jardin de Talèfre devait être beaucoup plus étendu ?
      
    J’en ai profité pour découvrir votre beau site Web, en particulier les photos de la Mer de Glace. Très intéressant.

  92. Michel said

    Bonjour, et merci pour vos réponses ainsi que votre appréciation pour mon site.

    Je n’ai jamais vu cette lithographie sur le Web. Il en existe aussi une autre avec des chèvres qui remontent dans la neige vers le col du Géant.

    Hé oui, les crampons de l’époque étaient en laine… Pendant le Petit âge glaciaire, c’était courant pour faire traverser la Mer de glace aux touristes par le « mauvais pas », en costume ou longues robes, il y a quantité de descriptions à ce sujet.

    Oui, les Egralets sont juste avant le grand virage à droite que l’on voit depuis le Montenvers. La langue devait finir en douceur en aval de ce secteur, et le jardin de Talèfre était sans doute bien plus étendu.

  93. […] autre exemple de mensonge fut le graphique « en crosse de hockey », que le GIEC publia en 2001 et qui fut immédiatement reproduit à travers le monde. Les lecteurs […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :