SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
    TEKA Plantin sur L’affaire du préservatif et Be…
    thierry sur Secrétaire général à la CGT… c…
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Réchauffement global : Non au catastrophisme médiatique

Posted by spqr sur vendredi, 9 février, 2007

Le catastrophisme fait recette. Il y a quelques jours le réchauffement de la planète et l’effet de serre faisaient la Une de tous les quotidiens français. 500 experts se sont réunis à Paris « en conclave » (sic) pour finalement décréter que la planète se réchauffait et que c’était de la faute de l’homme (une déclaration en sens contraire eut été impensable) : que de temps et d’argent gaspillé.

global.gif

Nous devons nous soumettre à l’écolo-fascisme.

Les medias ne donnent donc la parole qu’aux climatologues les plus enclins a dresser un tableau apocalyptique du réchauffement (1) ; cela tourne même à l’hystérie (2). Toutefois, ce qui fait aujourd’hui la force de ces alarmistes fera demain leur faiblesse. Les lois de la vente d’information sont mieux connues que celles de la météorologie. La presse sait que, pour renouveler l’inquiétude du public, il faut renouveler la menace.
On peut donc faire la prévision médiatique que voici : tôt ou tard, le réchauffement lassera ; la presse oubliera l’effet de serre, comme elle a oublié le péril atomique, les soucoupes volantes, Hitler toujours vivant en Amérique du Sud, les extra-terrestres, les pluies acides, le trou d’ozone ou la vache folle, et elle se mettra à vaticiner sur quelque autre risque de catastrophe. A la bourse des idées en vogue, on verra s’effondrer le cours de l’idée selon laquelle la planète se rechauffe dangereusement. Si vous n’avez pas vendu vos actions « réchauffement » à ce moment-la, elles ne vaudront plus rien…

L’hypothétique réchauffement de la planète est indubitablement une imposture sur le plan scientifique. C’est même une double imposture : imposture sur le réchauffement lui-même et imposture sur le fait qu’il serait du aux activités humaines. Mais qu’importe le débat scientifique !

(1) Depuis de nombreuses années seuls les climatologues, les météorologues, et les océanographes qui vont dans le sens du réchauffement de la planète du aux activités humaines ont accès aux grands médias, y compris à la publication dans les grandes revues scientifiques, telle Nature ; seuls ceux qui annoncent à l’avance que leurs travaux conclueront au réchauffement global du à l’homme obtiennent des crédits pour leurs laboratoires ; les autres sont obligés de se taire et de voir leur carrière stagner s’ils veulent rester honnêtes intellectuellement.

(2) Aux USA, une responsable de la chaîne de télévision Weather Channel a demandé à l’association de métérologie des Etats-Unis d’établir un code limogeant de facto tous les scientifiques remettant en doute le réchauffement climatique. En 2006 déjà, le responsable d’un magazine écologique, David Roberts, avait comparé les climatologues sceptiques aux négationnistes de la Shoah et avait exigé la tenue de procès pour « crimes de guerre à la manière du procès de Nurenberg » pour tout scientifique exprimant son désaccord sur la théorie du réchauffement climatique.

Ainsi les partisans du réchauffement global causés par les activités humaines voulant museler les sceptiques ne trouvent plus d’autres moyens que d’envisager de les poursuivre en justice (« un procès style Nurenberg », c’est du délire et à la limite de la minimisation de la Shoah).

Je conseille à tous de lire les liens précités, notamment le premier, à la fin de cet article on comprend mieux pourquoi : ces gens vivent de crédits et ne tiennent pas à les voir remis en cause !
Ils sont d’autant plus inquiets qu’une part croissante du public américain devient de plus en plus sceptique.

Cela pourrait montrer aussi que les partisans du réchauffement global sont en train de perdre et deviennent de plus en plus agressifs ; quand on en arrive pour soutenir une thèse scientifique à n’avoir plus comme argument que l’interdiction de ceux qui la mettent en doute, c’est que sa fin n’est pas loin.

* Traduction dessin :
Repentez-vous, réutilisez, recyclez, ou vous brûlerez !
– Loué soit le Globe !
Rédigé par spqr le 09 Février 2007.

Autre article sur le même sujet :
Ça se réchauffe encore

34 Réponses to “Réchauffement global : Non au catastrophisme médiatique”

  1. Marie said

    Moi je ne sais plus quoi penser mais j’ai tendance à croire ce qu’on me dit au niveau du changement climatique.

    Est-ce que les photos de Yann Arthus Bertrand sont des montages (celles qui nous montrent les lacs et les mers qui s’assèchent).

    Il y a quelques jours j’ai entendu que certains spécialistes attribuent le réchauffement que l’on ne peut nier à l’influence de certaines planètes.

    En sais-tu plus sur la question ?

  2. stella said

    J’ai voulu discuter de ça en réunion cette semaine, et je me suis fait tomber dessus par l’ensemble des protagonistes me jugeant absolument inconsciente de douter des études pessimistes sur le réchauffement climatique.
    Combien il est difficile de ne pas être d’accord, la vox populi dans ce cas devient une vraie dictature.

  3. spqr said

    @Marie:
    Je prépare une série d’articles sur le sujet dont un au moins qui constituera une réfutation des arguments des partisans de la thèse du réchauffement global.

  4. stella said

    Bonjour en passant, rien de neuf sous le soleil ? Dommage j’aime bien te lire.
    Bonne journée et à bientôt.

  5. Deborah said

    Bonjour!
    Eh bien le programme politique de certains reposant essentiellement sur les dérèglement climatiques, il est dans leur intérêt de souligner les folies de l’homme en la mtière…
    Mais rappelons nous la couche d’ozone… Il y a dix ans son ouverture apparaissait comme dramatique… depuis elle se referme…

    Bonne soirée
    Deborah

  6. spqr said

    @Stella:
    Pour répondre à ton commentaire, je dirais que j’ai ralenti un peu pour deux raisons:
    – un peu de découragement face au petit nombre de commentaires ; cela dit, il y a des sites très intéressants que je consulte régulièrement et qui ont zéro ou un commentaire par article (le mien, parfois 🙂 ; j’espère qu’ils ont le succès qu’ils méritent.
    – au départ, je ne voulais pas suivre l’actualité, mais je constate aussi que la majorité des lecteurs cherchent des textes sur des questions d’actualité immédiate. J’ai de nombreux articles prêts ou presque mais à quoi bon les publier « dans le vide » ?

  7. Genfi said

    Comme j’ai déjà eu la chance de te compter parmis mes visiteurs tu dois également savoir que je fait partie des « partisans » du réchauffement climatique. Dire que l’homme n’est pas responsable du changement climatique pourquoi pas. Le climat est une chose suffisament complexe pour pourvoir affirmer tout et son contraire. La question principale à mes yeux est plutôt: « L’homme par son activité est-il en train de rendre l’envirronnement impropre à sa survie? » Car nier le réchauffement climatique revient à dire qu’il n’est pas utile de modifier nos comportements. Que le réchauffement climatique soit prit en exemple pour donner une raison de modifier nos comportements n’est pas une mauvaise chose que ce réchauffement soit la conséquence de l’activité humaine ou pas. Est-ce normal aujourd’hui de ne plus pouvoir boire l’eau des rivières? Est-ce normal de devoir traiter l’eau de plus en plus car celle-ci est de plus en plus polluée par des éléments toxiques du à l’activité humaine. Est-ce normal de ne plus pouvoir respirer correctement dans une grande métropole? Les questions comme celles-ci il y en a des milliers. Si le réchauffement climatique est une supercherie scientifique mais que nos comportements aient besoins d’être changer, alors pourquoi ne pas utiliser le réchauffement climatique pour sensibiliser puisque le doute existe. Maintenant si les gens qui sont contre pense qu’il n’est pas besoin de changer nos comportements, si ces mêmes personnes pensent que la Terre qui est un système de dimension fini a un pouvoir d’absoption infini que ces gens le disent et le démontrent et ne se contentent pas de dire que le réchauffement est une supercherie. Aujourd’hui je pense que nos comportements doivent changer car notre activité change notre envirronnement de manière certaine et néfaste. Nous polluons beaucoup plus vite que ce que met la terre à se régénérer.

    Quel est donc le message de ceux qui conteste le réchauffement climatique? Que veulent-ils démontrer? Car croire au réchauffement climatique nous pousse à être plus responsable, moins gaspilleurs et plus innovants pour trouver des solutions aux problèmes de demain? Croire au réchauffement climatique ne nous fait pas régresser, mais nous oblige à l’excellence alors pourquoi aller contre? Que le réchauffement soit vrai ou faux, y croire augmentera notre qualité de vie de manière bien plus efficace que si on n’y croit pas.

  8. spqr said

    Merci de ce message car il va me permettre de clarifier certains points :
    « je fait partie des “partisans” du réchauffement climatique. » Et… cela ne me surprend pas 🙂

    “L’homme par son activité est-il en train de rendre l’environnement impropre à sa survie?” C’est une question plus vaste et qui était déjà posée il y cinquante ans.

    « Car nier le réchauffement climatique revient à dire qu’il n’est pas utile de modifier nos comportements. » Ah non ! Le climat pourrait être parfaitement stable, ce ne serait pas une raison pour ne pas modifier nos comportements.

    « Que le réchauffement climatique soit prit en exemple pour donner une raison de modifier nos comportements n’est pas une mauvaise chose «  Non, car il ne faut pas inventer de mauvaises raisons, même si c’est pour la bonne cause car cela risque de faire boomerang un jour. Il y a de bonnes raisons sans invoquer le climat : lutte contre le gaspillage, combat contre la pollution, économies etc…

    « Est-ce normal aujourd’hui de ne plus pouvoir boire l’eau des rivières? «  Te souviens-tu d’une époque où on pouvait la boire ? 🙂
    Non, on a jamais pu boire l’eau des rivières sans risques ; même dans les régions où elles sont censées non polluées par l’homme, elles le sont par d’autres causes : trop chargées de certains éléments chimiques pourtant « naturels », infestées de parasites, polluées par des charognes et des excréments d’animaux etc… L’homme la buvait mais il en était souvent malade et il en mourait (on trouve le bilharzia dans les momies égyptiennes).
    En Europe, de gros progrès ont été accompli contre la pollution des rivières ; dans les années 60, la Tamise était un cloaque et la Seine aussi (nous étions très en retard).

    « Est-ce normal de devoir traiter l’eau de plus en plus car celle-ci est de plus en plus polluée par des éléments toxiques du à l’activité humaine. » Il est clair que moins on pollue en amont, moins l’eau sera difficile à traiter ; là, je te rejoins tout à fait.

    « Est-ce normal de ne plus pouvoir respirer correctement dans une grande métropole? » Cela a été pire dans le passé à l’époque où les usines ne filtraient rien, même s’il y a encore des progrès à faire (question de coût).

    « Si le réchauffement climatique est une supercherie scientifique mais que nos comportements aient besoins d’être changer, alors pourquoi ne pas utiliser le réchauffement climatique pour sensibiliser puisque le doute existe. » Alors non ! J’estime que le mensonge n’est pas payant à long terme, même pour la bonne cause. Il risque de faire plus de mal que de bien et d’entraîner des décisions erronées.

    « Maintenant si les gens qui sont contre pense qu’il n’est pas besoin de changer nos comportements, si ces mêmes personnes pensent que la Terre qui est un système de dimension fini a un pouvoir d’absorption infini… » Non, ces gens ne le pensent pas !

    « Quel est donc le message de ceux qui conteste le réchauffement climatique? Que veulent-ils démontrer? « 
    1. Que cela repose sur des bases qui ne sont pas scientifiques mais politiques et financières.
    2. Que cela va entraîner des décisions catastrophiques pour l’homme.
    Ce qui serait plutôt intéressant serait de savoir quel est le but des partisans du réchauffement global.

    « Car croire au réchauffement climatique nous pousse à être plus responsable, […] alors pourquoi aller contre? « 
    Et si, il va pousser à croire que la solution est le malthusianisme alors que les problèmes à résoudre ne peuvent l’être que par la science, la technique, l’innovation.

    « Que le réchauffement soit vrai ou faux, y croire augmentera notre qualité de vie de manière bien plus efficace que si on n’y croit pas. » Je pense que nous pouvons améliorer notre qualité de vie par d’autres moyens que cette croyance. Cette croyance (quid de la foi en matière de science ?), si elle persiste, va nous détourner des vrais problèmes à résoudre.

    P.S. : attention, cela ne signifie pas qu’il n’y ait pas de variations climatiques

  9. Genfi said

    Je répondrai en commençant par le P.S. Le changement climatique est une certitude et je pense qu’il n’y a personne pour le nier. Le seul point de divergence réside dans la responsabilité de l’homme dans celui-ci. Le débat consiste donc à savoir si par la modification de son comportement l’homme peut limiter le changement climatique, et pourquoi pas l’inverser.

    Sur le fond maintenant.
    Le CO2 est-il un gaz à effet serre? Oui tout le monde est d’accord. C’est une donnée scientifique connue et vérifiable.
    L’homme émet-il de grandes quantités de C02? là aussi c’est incontestable et admis par tout le monde
    Qu’y a t-il d’absurde à dire que les émissions de l’homme participe au réchauffement climatique dans la mesure où il emet en grandes quantités un gaz à effet de serre?

    Un des arguments des gens qui contestent le rôle de l’activité humaine dans le réchauffement et de dire que ce réchauffement est un mécanisme naturel qui aurait lieu de toute façon avec ou sans l’homme. C’est évidemment une possibilité. Toutefois, si il est prouvé que par le passé la teneur en CO2 a déjà été élevée, les dynamiques des phénomènes sont bien différentes. Aujourd’hui ce réchauffement se passe dans un laps de temps assez court qui met à mal tout mécanisme naturel d’adaptation.

    Prennons une image simple. Si on prend une corde pouvant supporter 100kg sans casser, et qu’au bout de cette corde y sont déjà suspendu 99kg. Si on rajoute 2kg, la corde casse! Si l’activité humaine s’incrit dans un système déjà proche la saturation, même si notre activité peut sembler négligeable, les conséquences elles ne le seront pas.

    Tu nous dis qu’il faut changer notre comportement pour combattre la pollution… Quels sont les effets de cette pollution dans la mesure où d’après toi, cette pollution ne participe pas au réchauffement climatique. Et d’ailleurs quel pollution faudrait-il combattre?

    Tu nous dis également qu’il faut lutter contre le gaspillage. A quel gaspillage penses tu? Et pourquoi il faudrait lutter contre en quoi est-il gênant?

    Concernant l’eau des rivières, j’ai peut être choisi le mauvais mot, mais oui j’ai au cours de ma jeunesse pu boire plusieurs fois de l’eau dans des cours d’eau dans le Verdon ou dans les Alpes sans en être malade. Aujourd’hui c’est fortement déconseillé voire interdit. De plus, par le passer, il suffisait parfois de simplement faire bouillir de l’eau pour qu’elle puisse être consommée. Maintenant sa teneur en métaux lourd, nitrates et tout le reste la rende impropre à la consommation même après l’avoir fait bouillir. L’homme à quand même survécu des millions d’années sans avoir à traiter l’eau…

    Tu nous dis également que le message de ceux qui contestent le réchauffement climatique est que cela va entrainer des décisions catastrophiques pour l’homme… alors là j’aimerai franchement que tu détailles car pour l’instant les actions en court pour lutter contre le réchauffement climatique vont plutôt dans le bon sens! Tu l’as dit toi-même réchauffement climatique ou pas il faut changer nos comportements.

    Imaginer que lutter contre le réchauffement climatique conduira au malthusianisme, est une absurdité… Le principe du développement durable stipule bien que nos actions ne doivent pas compromettre le développement des générations futures.

    Rappelons également que EXXONMOBIL a financé pendant des années des scientifiques pour qu’ils démontent les arguments concernant le réchauffement climatique et qu’un rapport récent a mis en lumière toutes ces manipulations des données sur le changement climatique orchestré par EXXONMOBIL. Et que la majorité du temps lorsqu’on invoques des études démontant les arguments du réchauffement climatique c’est à ces études qu’on se réffèrent… Ci dessous le lien vers ce rapport

    http://www.ucsusa.org/assets/documents/global_warming/exxon_report.pdf

    Le réchauffement climatique n’est pas une croyance. Lorsque je parle d’y croire ou pas, c’est une façon de dire que dans la mesure où les scientifiques ne sont pas d’accord entre eux, on a le droit de « choisir » un camps, et je pense que choisir le principe de précaution ne peux pas être néfaste à l’humanité. Il vaut mieux se tromper par exces du prudence que de laisser évoluer une situation en ignorant un risque.

  10. spqr said

    « Prennons une image simple. Si on prend une corde pouvant supporter 100kg sans casser, et qu’au bout de cette corde y sont déjà suspendu 99kg. Si on rajoute 2kg, la corde casse! Si l’activité humaine s’incrit dans un système déjà proche la saturation, même si notre activité peut sembler négligeable, les conséquences elles ne le seront pas. »
    Notre système est loin de la saturation concernant le CO2, il est quasiment au plus bas niveau connu : il était deux fois plus élevé il y a 10 000 ans et six fois plus élevé il y a 60 millions d’années ; au cours des âges il n’a cessé de diminuer.

    « Et d’ailleurs quel pollution faudrait-il combattre? » Toutes.

    « A quel gaspillage penses tu? Et pourquoi il faudrait lutter contre en quoi est-il gênant? »
    Cela me parait évident, il y a du gaspillage de toutes sortes de choses : papier, eau potable…

    « Aujourd’hui c’est fortement déconseillé voire interdit. » Cela est déconseillé depuis très longtemps ; tu n’as pas été malade et tant mieux, heureusement que ce n’est pas automatique. Ceci n’empêche pas qu’elle pouvait être polluée quand même (cf. mon post précédent).

    « Le principe du développement durable stipule bien que nos actions ne doivent pas compromettre le développement des générations futures. » Là tu prêche pour un converti : prenons exemple sur les romains dont les constructions, si elles ont été entretenues, tiennent encore debout 2000 ans après. Les routes : n’as-tu jamais remarqué comment les municipalités s’empressaient de faire des trous dans les rues fraîchement remises à neuf… L’édile municipal moderne est un animal fouisseur 🙂

    « Il vaut mieux se tromper par exces du prudence que de laisser évoluer une situation en ignorant un risque. » Peut-être, tout dépend à quoi conduit l’excès de prudence… Pour résumer, je pense que – même si c’était pour une bonne cause supposée * – il n’est pas bon de mentir à la population car le jour où une vraie catastrophe arrivera, les gens risquent de plus croire à ce qu’on leur dit : « Si c’est aussi vrai que le réchauffement global… ».
    Connais-tu la fable de Pierre et le Loup ?

    * si cela conduisait de façon sûre à l’abandon du pétrole comme source d’énergie et à pousser le nucléaire et surtout la fusion, y compris pour des usages automobiles ou domestiques, je serais prêt à me taire le temps que cela se fasse 🙂
    ———-

  11. moi said

    Tu me fais pleurer de rire aux premiers abords, mais tu me fais pleurer tout court au bout de quelques secondes.

    « Que cela repose sur des bases qui ne sont pas scientifiques mais politiques et financières. » Heu franchement, tu crois que t’as les compétences scientifiques pour affirmer une telle chose ? Bah vas-y, on t’écoute : explique nous pourquoi les conclusions de 500 scientifiques les plus prestigieux en la matière qui ont mis 6 ans à voir le jour sont éronnées. Et attention, hein ? Pas de « Ils disent ça pour avoir plus de subventions ». Nan nan !

    Bien sûr qu’il y en a qui contestent l’implication de l’homme dans le réchauffement. Ils ne sont pas muselés,au contraire, même ! On en a vu souvent ! C’est vendeur ! « Voici Claude Allègre qui contredit la thèse ! Tout le monde en parle ! » D’aileurs puisque tu connais leur existance, c’est qu’ils ne sont pas muselé, nan ? Ils sont simplement ultra-minoritaire. Tu crois que c’est parceque c’est plus vendeur pour tout le monde qu’on nous présente les autres ? Mon cher ami, « les scientifiques » qui contredisent la thèse sont tout simplement payés pour le dire, et tu te doutes bien de qui est derrière tout ça.

    Si on t’écoutais, on croirait encore les « scientifiques » qui nous expliquaient que fumer c’était bon pour la santé, que c’était pas addictif dans les années 50 !

    « Que cela va entraîner des décisions catastrophiques pour l’homme » Je suis mort de rire ! C’est sûr que ça va être catastrophique ! Oulala ! Passer à des technologies moins polluantes, ça va pas créer d’emploi, non ! Faire de l’agriculture bio ça va tous nous tuer hein ? HOlala ! Et après tu oses critiquer le catastrophisme actuel??????????? Mais dire « Que cela va entraîner des décisions catastrophiques pour l’homme », c’est pas du catastrophisme ? Nannnnn A peine !

  12. spqr said

    @moi :
    « explique nous pourquoi … : trop long à développer dans un commentaire et même dans un seul article ; je prévois une série de textes sur le sujet.

    « Mon cher ami, “les scientifiques” qui contredisent la thèse sont tout simplement payés pour le dire, et tu te doutes bien de qui est derrière tout ça. » A qui penses-tu ?

  13. moi said

    Bah si tu as vu le film d’Al Gore, mais j’en doute (d’ailleurs il est sur la liste des potentiels futurs prix nobel de la paix), il s’agit des lobbies pétroliers, et autres pollueurs qui se passeraient bien de ça. Ces scientifiques sont censé jetter le trouble dans l’opinion publique.

    Tout comme les fabricants de tabac avaient payé des scientifiques (tu n’as pas vu le film « révélations », de Michael Mann ?)

    Mais as tu au moins vu le film « une vérité qui dérange » ?

    Si non, va donc là

    :http://uraken.over-blog.net/article-4666591.html

    En plus ça te fera faire des progrès en anglais, que demande le peuple ?

    Tiens je lis à l’instant qu’on a eu le mois de janvier le plus chaud depuis qu’on enregistre les températures. Après l’automne qui fut dans le même style, et les dix dernières années où on a battu tous les records, la canicule, ça fait pas tilt ?

    je te laisse réfléchir.

  14. moi said

    « Notre système est loin de la saturation concernant le CO2, il est quasiment au plus bas niveau connu : il était deux fois plus élevé il y a 10 000 ans et six fois plus élevé il y a 60 millions d’années ; au cours des âges il n’a cessé de diminuer. »

    J’avais pas lu ça !!!!!!!!!!!!!!!!!

    Tu te fous de qui là ???????? On t’a trompé, mon pote !!!!!!!!!

    Nan mais au moins, regarde la partie 3 du film, c’est tout ce que je peux te dire.
    Le niveau actuel n’a jamais été aussi haut depuis 650 000 ans, il me semble.

    MERDE !!! les vidéos sont plus là !

    mais ce dont je te parle, c’est là :

    http://www.dailymotion.com/utopist/video/xnx2w_une-verite-qui-derange-al-gore

    Alors ? t’aura le culos de dire que le taux de CO2 est le plus bas connu après ça ? Tu crois que c’est faux ce que dit Al Gore, là ? Personne n’a mit en doute une seule des affirmations qu’on trouve dans ce film.

  15. spqr said

    @Moi:
    « il s’agit des lobbies pétroliers, et autres pollueurs qui se passeraient bien de ça. » Que ceux qui font fortune grâce au pétrole fassent tout pour éviter qu’on puisse s’en passer, non seulement je le crois, mais c’est sûr, mais cela ne prouve pas que les partisans du réchauffement global aient raison.

    Tout comme les fabricants de tabac avaient payé des scientifiques (tu n’as pas vu le film “révélations”, de Michael Mann ?) Non, je n’ai pas vu ce film. Il est clair que la corruption ça existe, mais puisque tu as vu ce film, est-il probant ?

    « Mais as tu au moins vu le film “une vérité qui dérange” ? » A ce sujet, un article à venir.

    « Tiens je lis à l’instant qu’on a eu le mois de janvier le plus chaud depuis qu’on enregistre les températures. Après l’automne qui fut dans le même style, et les dix dernières années où on a battu tous les records, la canicule, ça fait pas tilt ? Il y a des variations climatiques ; ce n’est pas la 1ère fois qu’on accuse l’homme de détraquer le climat : il y a eu la bombe atomique, les satellites, les sondes spatiales (si ! si ! entendu cela il y a deux ans !).
    -40° dans la ville de Québec mi Janvier, qu’en penses-tu ?
    -50° à Montréal il y a 8 ans, qu’en penses-tu ?

  16. spqr said

    @Moi
    « Tu te fous de qui là ???????? On t’a trompé, mon pote !!!!!!!!! »> De personne, mon cher, article à paraître avec chiffres et graphiques provenant de carotages, d’analyses et de datations ; irréfutable.

    « Le niveau actuel n’a jamais été aussi haut depuis 650 000 ans, il me semble. » Il est la moitié de ce qu’il était à la fin de la dernière glaciation il y a 10 000 ans mais c’était probablement dû au feux de bois de l’homme de Cro-Magnon 🙂

    « Alors ? t’aura le culos de dire que le taux de CO2 est le plus bas connu après ça ? » Oui 🙂 Un petit peu plus élevé qu’en 1900, certes, mais ce n’est rien par rapport à ce que la Terre a connu (les dinosaures s’accomodaient très bien d’en avoir 6 fois plus et l’homme de ce qu’il y en avait 2 à 3 fois plus dans les derniers millions d’années.
     » Tu crois que c’est faux ce que dit Al Gore, là ? » Article à paraître.

  17. moi said

    Mais attends tu les sors d’où toutes tes ‘informations’ là ? Dans l’extrait d’Al Gore, il explique que les courbes de CO2 qu’il montre sont presque inédites, tant elles remontent loin dans le temps (650 000 ans). L’homme est apparu il y a 3 M d’années et toi tu nous parle des dinosaures ?!?

    J’attends avec impatience ton article sur le film d’Al Gore, et sur les « preuves » de tout ce que tu avances.

    Tu sais, je ne te connais pas, mais moi je suis un jeune diplômé ingénieur chimiste, autant te prévenir tout de suite qu’il y aura quelqu’un en face de toi, saches le. Et pas un guignol, hein ? Je suis dans les sciences depuis ma plus tendre enfance alors paufine bien ton article.

    D’ailleurs je pense que quand tu l’aura fait, ton article, j’inciterai les gens à venir le voir dans mon blog. Il y a à peu près 500 personnes qui le visitent chaque jour. Et beaucoup sont des amis scientifiques eux aussi. Toi qui te plains de pas avoir assez de com, tu vas être servi, là !

  18. spqr said

    L’important est de poursuivre la discussion.

  19. Anonyme said

    J’ai vu ce film d’Al Gore et voici ce que j’en pense :
    Le film de Al Gore « Une vérité qui dérange » est ce qu’il est, un habile montage : il est en fait basé à 90% sur une conférence donnée des milliers de fois et filmée ici dans une de ses meilleurs salles, un jour où il était en forme malgré les 20 kilos qu’il a pris depuis sa retraite politique.

    L’homme parle distinctement avec une bonne voix et un accent pas trop typé, tout ça est sympathique en diable et la foule est tout acquise.

    Il projette ses graphiques sur un écran géant de 5 m de large et 3 m de haut: ça aide à captiver et quand la courbe qu’il affiche grimpe trop vite (comme le CO2), il monte sur un petit élévateur pour la rejoindre et la salle rit bon enfant…

    Pour agrémenter ces prises de vue en studio, le film vous balance de temps en temps quelques vues de rivière et de fumées de cheminées et le tour est joué.

    Pour ceux qui ne le savent pas encore, tout ce cinéma a un seul thème: le réchauffement de la planète du au CO2 humain.

    Une réalité incontestable, prétend Al Gore ; en tout cas incontestée par les scientifiques (dans son échantillon, 100% d’articles sont d’accord) mais pas par les médias (dans son autre échantillon, 53% d’artices contestent, ah ces médias, dit-il !)…

    Ensuite, l’ex-futur président (comme il se présente à la salle qui rit encore, toujours aussi bon enfant) dérape un peu, sans preuves, sur toute une série de maux qu’il attribue directement à ce réchauffement, comme la disparition d’espèces, le risque de montée des eaux submergeant Manhattan – dont , suprème horreur, le site de commération du 11 septembre 2001 – ou la fin du Gulf Stream si cher à Erik Orsenna: Portrait du Gulf Stream : Eloge des courants.

    Mais surtout, ce film a un énorme défaut: il passe son temps à nous montrer Al Gore en train de bosser l’air concentré sur son micro-ordinateur…

    En résumé je le vois avant tout comme un film de propagande électorale, une sorte de tract électoral géant destiné à le remettre en piste pour 2008.

  20. spqr said

    C’est très exactement ce que j’en ai pensé en le voyant.

  21. […] En réalité c’est l’inverse : Propagande écrasante des médias nous assenant le réchauffement global et silence forcé des scientifiques qui ne veulent pas perdre leur poste. […]

  22. David said

    Intéressant l’hypothèse que tous les scientifiques du monde se sont soudainement trouvés une solution pour avoir des crédits de recherche!!! et puis ils se sont refilés le filon entre scientifiques d’un pays à l’autre!! « si tu causes rechauffement climatique, tu vas avoir de la tune! »…

    Franchement… le lobby scientifique, on rigole bien sur ce blog!

    Vous avez le droit de ne pas croire au réchauffement climatique mais invoqué le complot scientifique??? des scientifiques qui fausseraient leurs études simplement pour vivre…?
    en général ce sont plutot les industriels qui font cela.

  23. spqr said

    Cela a toujours existé, bien avant l’histoire du réchauffement global ; pour avoir des crédits, les chercheurs doivent souvent ruser sur les véritables buts des recherches et s’arranger pour qu’elles correspondent à des thèmes à la mode ; ce n’est même pas une question ce complot.
    Beoucoup sont obligés de raisonner comme suit : « Si je ne le fais pas, un autre le fera et aura ses crédits et moi pas ! ».

    « en général ce sont plutot les industriels qui font cela. »
    Non, c’est exactement l’inverse, une étude scientifique fausse n’entraîne généralement aucune conséquence à court terme pour son auteur.
    Par contre, des industriels qui fausseraient leurs études (dans quel but puisqu’elles sont pour eux-mêmes ?) le paieraient cher tôt ou tard au niveau de la réalisation, du fonctionnement et de la vente de leurs produits et installations.
    La triche dans le domaine industriel porte plutôt sur les coûts et les délais, pour obtenir le lancement d’une affaire ou la commande d’un client.

  24. CHATEAUFORT said

    Hello les filles.
    Si, il y a du monde qui lit les articles.
    Alors, oui, il y a une escroquerie: c’est un certain écologisme au service du pouvoir. C’est de dimension mondiale.

    On s’accorde à peu près sur le fait qu’il y a variations climatiques. Mais ce n’est pas la première fois; depuis 10.000 ans il y a eu des hausses et des baisses au-delà de nos prévisions « catastrophiques » et surtout catastrophistes. Pour rappel: on allait à pied depuis la pointe du Cotentin à Jersey il y a 500 ans, on cultivait des vignes en Ecosse. En revanche, à l’époque de Saint-Martin, celui-ci traverse une Gaule où les innombrables cadavres le long des routes gelées l’appellent vers sa vocation : c’est une période très froide.
    Voyons bien ceci : la Terre possède un système complexe de régulation. Réchauffement = fonte des glaces = étendue des zones submergées = élévation de l’évaporation = plus d’humidité dans l’air = REFROIDISSEMENT !
    Cela s’appelle l’équilibre naturel.
    Il est vrai, dira-t-on, qu’un drainage abîmé (par l’homme) peut conduire à une perte de retenue d’eau dans les sols et donc moins d’humidité (la déforestation, par exemple au Tibet, par les Chinois, produit un déversement de sédiments dans les cinq grands cours d’eau asiatiques). Cependant, la fonte des glaces conduit bel et bien à une augmentation de l’hygrométrie et, sur de grandes étendues telle la Sibérie, cela a des conséquences favorables à la régulation des climats. Il y a régulation naturelle. Pas de panique donc. On nous bourre le mou lorsqu’on cherche à nous affoler.
    Donc, le réchauffement est une donnée connue et sans vrai problème pour la nature. Pour l’homme: probables inondations etc. Voir les spécialistes sur ces points de conséquences. Un mot tout de même: la disparition de qs espèces (qs millions si on y tient) mais apparition d’autres espèces (tout autant semblablement).

    L’autre question est beaucoup plus importante: est-ce l’homme le responsable? Eh bien, la réponse ne fera pas plaisir aux partisans volontaires ou involontaires d’une globalisation mondialo-écologiste: oui, un peu. Mais peu. La moindre irruption volcanique a en moyenne une production en chaleur comparable à plusieurs fois Tchernobyl, tel le Piton de la Fournaise en ce moment. L’activité solaire est un facteur primordial, comme vous l’avez dit justement. L’élevage, et d’autres choses encore, mais les infos finiront par sortir.
    ENTRETEMPS, on aura eu le temps de mondialiser la question et d’en faire un instrument de contrôle. Car là est le vrai intérêt des journaux, sans quoi ils n’en parleraient pas. Ne croyez pas qu’ils ont des préoccupations humanitaires. Chaque jour, 20.000 personnes meurent de faim, 30.000 de soif. Le dit-on assez, en parle-t-on autant que du « réchauffement » ? Non.
    Un signe du trucage, c’est bien sûr la disparition de la couche d’ozone… des médias. Tiens, tout d’un coup ceux qui insultaient et gesticulaient ne disent plus rien sur la couche d’ozone. Ils ne se rendent pas compte qu’ils se comportent en petits soldats du mondialisme. Gaïa sera la nouvelle divinité. A nous de ne pas laisser cette idole debout.

  25. FIVE said

    « Silence forcé des scientifiques qui savent » ? Le « grand complot » ?
    On va dire aussi que les données présentées sous forme de courbe (sans analyse, données brutes) sont purement mensonges ?
    Ok, alors le site de sciences « Futura Sciences » ment aussi alors ?
    Il donnent les grahiques issus des analyses sur le lien entre la température et l’activité humaine (avec analyse des carottes glaciaires et des arbres de certains secteurs).
    Merci de m’expliquer où est la supercherie SVP parce que pour ma part, il n’y en pas !
    http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier36-3.php

  26. spqr said

    Ce site ne fait que reprendre les “conclusions” du GIEC et en particulier la fameuse courbe de Mann (ou ses variantes) dont la fausseté n’est plus à démontrer. Il se range du côté des partisans du réchauffement global sans rien apporter de nouveau et sans le moindre regard critique.
    Carottes glaciaires : cf. le commentaire #17 de l’article Réchauffement global : Les chiffres truqués.
    Cernes des arbres : c’est précisément sur l’examen des cernes des arbres que s’est basé Mann pour construire sa fameuse courbe ; il y a déjà plusieurs années que les climatologues ont démontré le caractère erronné de cette méthode ; en effet, les variations des cernes des arbres ne sont absolument pas représentatives des variations climatiques globales de la Terre, en résumé :
    – les arbres ne poussent que sur la terre ferme, or les terres émergées représentent moins de la moité de la surface de la planète,
    – les arbres ne poussent que sur une petite partie des terres émergées, pas au-delà d’une certaine latitude, ni d’une certaine altitude, ni dans les zones trop peu arrosées (déserts),
    – d’autres facteurs interviennent aussi sur la variation des cernes des arbres à climat identique
    Conclusion : on ne donc pas se baser sur eux pour en déduire le climat de l’ensemble de la Terre.
    C’est là une seconde approche pour démonter la fausseté de la courbe de Mann et de toutes les conclusions qui en ont été tirées, en plus de l’approche via les données historiques.

  27. Quentin said

    Moi je crois simplement que’il y a un seul motif pour que des gens tel que vous fasse paraitre des articles discréditant le rechauffement :
    La peur, et peu être aussi une certaine lacheté.
    Mais je suis tenté de dire que cette lacheté est propre à l’homme, à son envie de confort.
    Peur simplement de ce que pourrait être le futur si l’on continue comme cela. Parce que au fond de nous, tout le monde à compris ce qu’il se passe, ce qu’il va advenir des générations futures.
    Mais cette peur je la couple à la lacheté de ne pas vouloir cela, qui incomberait de changer notre confort car nous voulons tous le garder, ce confort.
    Je ne dis pas qu’il faille revenir au Moyen Age, mais je dis que trop de gens s’arrete à des considérations materielles que nous nous offrons sur le dos de pays pauvres.
    Je trouve dommage que des gens preferent la « statégie de l’autruche » plutot que d’essayer de faire avancer la communauté des peuples vers quelque chose de meilleurs pour nos enfants, et pour nous également à voir les prévisions désastreuses de cetains scientifique.
    Je pense qu’il est simplement plus facile de chercher les petites failles des démonstrations d’individus ayant fait plus 10 ans d’études, plutot que de chercher à changer. L’homme à toujours eu du mal à se remettre en cause, mais il en va de notre qualité de vie future.
    Parce que je remarque aussi qu’au delà de critiquer des gens qui ne se cache pas derriere un pseudonyme, il me semble que vous n’avez aucune accréditation scientifique pour pouvoir affirmer ce que vous dites, non ? Vous vous présentez comme étant politique, faisant de la vraie politique, mais ce ne sont la que des mots, n’est ce pas ? De plus je n’ai pas vu sur votre blog vos réalisations, où en est il mention ?

    Je pense monsieur, que si vous voulez faire de la vraie politique, et non pas de la propagande pour rassurer votre électorat, allez donc rencontrer quelques uns de ces scientifiques. Mieux, je vous mets au défi de faire un débat entre deux scientifiques en débat, l’un plutot pro réchauffement, l’autre contre (si tenté que vous en trouvez un), que vous le filmiez, et publiez sur votre blog. Nous verons ensuite ce qu’il en ressortira.

    Et avancez donc à visage découvert, crédibilisez un peu vos dires, vos actes, on à jamais vu des politiciens se cacher sous des pseudonymes maintenant ! C’est quand même un monde.

  28. Philippe said

    Quentin:
    Je trouve assez gonflé que vous utilisiez le mot ‘peur’ a propos de ce site et du réchauffement climatique.
    Qui est-ce qui utilise le plus la peur et le catastrophisme? C’est les écologistes! Pour eux le catastrophisme est devenu une religion!
    Alors balayez devant votre porte avant de critiquer les autres.

  29. Quentin said

    J’utilise le mot « peur » car ici (sur ce blog) vous niez l’existence du changement climatique pour rester dans l’inactivité. C’est la peur de changements dans notre vie/confort quotidien qui pousse un certain négationnisme (dans le sens « négation de la réalité »).

    Je dis que ce site pousse à la technique de l’autruche, où l’on prefere dire qu’il n’y a rien, pour éviter de se confronter à la réalité, par « peur » égoiste, lache.

    Les écologistes n’utilisent pas le rechauffement climatique de façon démagogique comme vous le dites dans ce site. Ils l’utilisent sur des rapports, des constats, établit par des collèges de scientifiques mondiaux. Il est effectivement plus facile de remettre en cause leur légimité plutot que de mettre en place de véritables actions, propositions.

    Car ce n’est pas en disant qu’il faut attendre les évolutions de la technologie que l’on apporte une véritable réponse. Pour le moment nous n’avons rien, rien qui puisse enrayer de façon durable le réchauffement. Cela reviendrait ici à guérir plutot que de prévenir, et il me semble que c’est le « leitmotive » de Mr Sarkozy.

    Pour ce qui est de la religion du catastrophisme, et du fait que les écologistes doivent balayer devant leur porte, il me semble que le catastrophisme est aussi de mise dans votre parti politique où l’on peut entendre que le pays est au bord de la ruine, en appauvrissement j’en passe et des meilleurs. La France ne fait elle pas parti du G7, groupement des 7 plus grandes puissances mondiales ? Du très fermé conseil de sécurité, avec un droit de véto ? N’avons nous pas des systemes sociaux que memes les citoyens de la premiere puissance mondiale nous envient ?

  30. […] : Une vérité qui dérange : un maladroit mensonge Réchauffement global : les chiffres truqués Réchauffement global : Non au catastrophisme médiatique Ça se réchauffe encore N.B. : si vous souhaitez écrire un commentaire , sachez que […]

  31. Selwin said

    J’ai eu du mal à ecrire ce petit message qui n’a rien de scientifique mais bon je me lance…

    Sur certain site, on parle d’une religion, d’une croyance mondiale où il y aura un « eveil » de la population pour bientôt et bien d’autre chose aussi. Pour info, je ne suis pas croyant du tout et je ne vous cache pas que c’est sur les sites qui parlent de 2012, j’ai ce genre de lecture car j’aime bien tout simplement. Ce qui m’amuse c’est d’essayer de trouver des relations entre science, religion, mytologie, histoire, astrologie, croyance, … (j’ai un esprit assez logique et rêveur a la fois 🙂 ).
    Mais je ne peux m’empecher de faire le lien entre ce qu’il a été dis plus haut. Si on peut interpreter le rechauffement mondial comme nouvelle croyance cela se rejoind.

    Alors quoi penser, OUI il faut faire quelque chose pour notre nature et OUI il faut ouvrir les yeux aux gens sur le capitalisme. Car ceux qui vont s’enrichir sur les nouvelles technologies ca sera toujours les memes et on sera toujours les pigeons payeurs. Avez vous deja entendu un gouvenement ou une industrie qui payerait toutes ses nouvelles technologies pour notre nature. Moi pas ou bien en partie car en belgique pour avoir les aides il faut etre chomeur et les chomeur n’ont pas les moyens… Rien que de simple panneau solaire c’est +/- 10.000€, et +/-8 mois de salaire donc pour vous les payer faudra faire un pret, et qui dit pret dit taux d’interet. Donc sans vraiment faire un calcul precis vous etes a nouveau parti avec un pret sur +/-4ans à +/- 250€/mois et la vous comntribuer a nouveau a la richesse des banques au capitalisme (*).

    Les données scientifique sont surement juste mais tous ce show autour est pour endoctirmner les gens a investir dans des nouvelles technologies. Et comme quelqu’un disait plus haut se sentir responsable et se dire je fait quelque chose pour mes petits enfants. Autre chose ce genre de discours vient en meme temps que le developpement de la Chine et de certains pays, (*)tout comme l’instabilitée des bourses.

    Une chouette lecture aussi, qu’elle soit vrai ou fause, s’est sur le controle du climat. Je vous invite aussi a regarder les anciens reportages et certain post afin d’avoir une penssée plus ouverte sur notre monde.

    J’ai apprecié vous lire tous mais ce que j’ai ressenti c’est beaucoup « c’est moi qui ai raison et toi tu est un imbécile ». Une certain agressivité aussi.

    Sur mes lectures basé sur 2012, si vous lisez beaucoup, vous trouverez pas mal de coincidences. Et si comme moi vous lisez ce genre de lecture, ne croyer pas forcement tous ce qu’on vous dit. Faite vous votre propre analyse.

  32. love bill said

    Bonjour,
    rien que sur la 1ère phrase
     » Les medias ne donnent donc la parole qu’aux climatologues les plus enclins a dresser un tableau apocalyptique du réchauffement »
    je suis totalement en désaccord. Je dirais même qu’aujourd’hui, je n’arrive pas à comprendre pourquoi les médias sont à ce point muselés sur le problème du réchauffement climatique. Les faits sont là, et il est temps d’agir. Et tant que les grands médias ne s’y mettront pas, les problèmes écologiques n’existent pas vraiment…

  33. David V. Fregoe said

    Je ne crois pas à la thèse officielle du réchauffement climatique, chez moi personne ne croit à la thèse officielle du réchauffement climatique. Techniquement pour nous il n’y a pas de différence entre l’abstinence sexuelle et l’abstinence énergétique. Toutefois nous encourageons tous ceux qui y croient à réduire fortement leur train de vie parce que plus vous vous abstinez, plus nous gaspillons. Moins vous polluez plus nous avons le droit de polluer. La vérité c’est que si il n’y avait pas autant d’idiots sur terre la vie serait vraiment infernale.

  34. masch said

    Les »croyants » et disciples du réchauffement ont besoin de se rafraichir les idées:pour cela pas de problèmes:la neige et le gel de plus en plus fréquents sur la cote d azur en italie et en espagne et autres sites normalement »méditerranéens » de climat les y attendent;ce serait marrant de voir la tete des bigots du réchauffement si une petite ère glaciaire semblable à celle du 18e,19e siecle survenait(ce qui semble etre le penchant du climat en Europe continentale)Pour notre part dans notre région(Jura)ou les étés sont de plus en plus frisquets!nous préfererions une petite ère chaude semblable à celle du moyen age gothique;lors était il à peine besoin de feu en hiver, les récoltes étaient meilleures,pour certaines deux dans l année,la vigne poussait partout,jusqu en Ecosse et Danemark,le bétail restait dehors toute l année(aurait on réalisé ces merveilleuses dentelles et sculptures des cathédrales par un climat pourri comme le notre actuel?)vive les économies d’énergie,vive le soleil et ses bienfaits(que serait Tahiti sil y faisait froid?)vive la facilité de vivre avec la douceur de l air;au fait il paraitrait que certains se font beaucoup de pognon avec la secte Réchauffement,pas vrai M.Gore avec votre fortune aux Caraibes et autres profiteurs;Réchauffement est grand,béni soit il

    l

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :