SPQR

Informations occultées par les médias – Actualité insolite – Politiquement Incorrect – Créer un vrai changement de politique : Instaurer la Démocratie.


  • READ THIS BLOG

    IN ENGLISH

    AUF DEUTSCH

    France Etats_Unis

    Israël Québec

    Canada

  • Commentaires récents

    top wordpress blogs sur Dangereuse insuffisance de la…
    dangerous drugs sur Quand la City veut légaliser l…
    hosman pandor sur La dispense de recherche …
    Jean-François RP sur Quand la City veut légaliser l…
    Une vérité qui déran… sur Une vérité qui dérange : un ma…
    Agencias de modelos… sur La revue de presse de SPQR…
    spqr sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Anonyme sur La dispense de recherche …
    GIULIA sur La dispense de recherche …
    spqr sur La dispense de recherche …
    Baron sur La dispense de recherche …
    spqr sur Gauchistes en action
    Elgocho sur Gauchistes en action
  • Blogs amis

    Deborah  Deborah
    Marie BlandMarie Bland
    Michel Garroté
    Monde Info
    Dave
     Dave.new
    Naibed Élisa Naibed :  de moi, et (surtout) de féminisme
    YAHEL : NUEVA EUROPA Desde el presente miremos hacia el futuro
    Amiral Woland brèves 3.0
    Commissaire : APEX
    couLisa  LisaLisa
    a-fleur-de-vieA fleur de vie
    : Emploi et santé
    asturies.png Reconquista Redux

  • Rien que pour les images !

  • Citations

    "Les faits sont têtus; quels que soient nos souhaits, nos inclinations ou les voeux de nos passions, ils ne peuvent changer l'état de fait et la preuve." John Adams

    "Je regarde vraiment avec commisération la grande masse de mes concitoyens qui, lisant les journaux, vivent et meurent dans la croyance qu’ils ont su quelque chose de ce qui s’est passé dans le monde à leur époque." Thomas Jefferson

    "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences des causes qu’ils chérissent." Bossuet

    "Une société qui abandonne un peu de liberté pour gagner un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre et perd les deux." Benjamin Franklin

    "A fanatic is one who can't change his mind and won't change the subject." Winston Churchill

    "Les paroles qui ne sont suivies d'aucun effet sont comptées pour rien." Démosthène

    "Je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent." Démosthène

    "Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir tort que l'on a raison." Jean-Claude Devé

    "Les hommes croient ce qu'ils désirent." Jules César

    "Il y a en permanence un cinquième des gens qui sont contre." John F. Kennedy

    "Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Vous pouvez même tromper quelques personnes tout le temps, mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps." Abraham Lincoln

    "Pousser en commun, mais non penser en commun." Marc-Aurèle

    "On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière." Platon

    "L'opinion est quelque chose d'intermédiaire entre la connaissance et l'ignorance." Platon

    "Les pays n’ont pas d’amis, mais des intérêts." Général de Gaulle

    "Il y a une immense distance entre un peuple libre se donnant à lui-même ses lois et un peuple désignant des représentants pour écrire des lois à leur place." Rousseau

    "Je veux dire qu’il est considéré comme démocratique que les magistratures soient attribuées par le sort et comme oligarchique qu’elles soient électives." Aristote

    "Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant, de chercher la vérité et de la dire." Jean Jaurès

    "La censure la plus efficace est l'abrutissement de la population mais aussi le fait de la mener vers des combats inutiles."
    The Thinker

    "On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, en cultivant la terre, font vivre les autres."
    François-Marie Arouet, dit Voltaire

    "De prime abord, je ne crois jamais en ce que l'on me dit de façon péremptoire, je vérifie, et si je ne le peux pas, je réfléchis, je compare."
    Cevennevive

    "En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi."
    Léon Trotsky

    "Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être."
    Johann Wolfgang von Goethe

Ségolène Royal, deux ou trois choses que je sais d’elle…

Posted by spqr sur vendredi, 19 janvier, 2007

ValériePécresse.gifPar Valérie Pécresse :

Un président de la République, c’est d’abord une personnalité, un tempérament, un caractère. Il faut à la fois qu’il sache rassembler les français et qu’il ait le courage et l’énergie de mettre le pays en mouvement.

Ségolène Royal est-elle de l’étoffe dont on fait les hommes d’Etat ? Un certain nombre d’indices m’incitent à en douter.

D’abord, son comportement avec ses adversaires politiques.

En déplacement au Chili pour soutenir la candidate socialiste, elle refuse de serrer la main de son adversaire libéral.
En déplacement à Jérusalem, elle refuse de saluer une députée de la République, Françoise de Panafieu, qui avait eu l’audace, la veille, de critiquer son comportement face aux députés libanais du Hezbollah.

Que nous apprennent ces réflexes instinctifs du caractère de Mme Royal ?

Qu’il est marqué par une intolérance et un sectarisme d’un autre âge : « celui qui ne pense pas la même chose que moi n’est pas digne de me serrer la main », voilà ce que pense au fond Mme Royal ! Mais le président de la république n’est pas le président des socialistes, il est le président de tous les Français. Mme Royal serait-elle capable de porter les valeurs du rassemblement et de la cohérence nationale ? En la regardant se conduire ainsi, j’ai peine à le croire.

Examinons ensuite la « méthode politique » de la candidate socialiste, qui consiste à dire à chaque auditoire ce qu’il a envie d’entendre. « Vos idées sont les miennes », se plaît-elle à dire.

Encore faudrait-il que ses convictions ne changent pas du jour au lendemain. Ainsi, en déplacement au Liban, Mme Royal déclare aux soldats français de la Finul que c’est un scandale qu’ils soient survolés par des avions israéliens. Le lendemain, en Israël, elle estimera « normaux » les survols du Liban.

De même, interrogée par des militants socialistes à huis clos, elle prône les 35 heures de présence des enseignants devant les élèves… tout en ajoutant qu’elle ne dira jamais cela ouvertement aux syndicats d’enseignants ! Enfin, s’agissant de l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne, sans doute incapable de se faire une opinion personnelle, elle affirme qu’elle « s’en remettra à la décision du peuple français ». Et je n’évoquerai pas sa conversion tardive au mariage homosexuel…

Qu’en serait-il si Mme royal était présidente de la république ? Aurait-elle la force d’âme de dire la vérité sur la situation du pays aux français, et à ces puissantes organisations syndicales qu’elle semble tant redouter ? Aurait-elle le courage de prendre des décisions impopulaires comme réformer l’Etat, les régimes de retraite, l’université ou l’assurance maladie ? Au vu de ses premiers pas de candidate, on peut en douter.

Enfin je suis particulièrement choquée de l’instrumentalisation par Ségolène Royal de la cause des femmes à son profit. Comme si elle représentait à elle seule, toutes les femmes. Comme si toutes les femmes devaient nécessairement voter pour elle.

Cela mérite qu’on s’arrête pas à ses belles paroles, mais qu’on regarde ses actes.

Mme Royal est favorable à l’évaluation des élus par des jurys citoyens, évaluons donc sa présence au Parlement : depuis cinq ans que je travaille sur ces questions, je n’ai vu Mme Royal dans l’Hémicycle ni pour l’examen de la loi sur le divorce, ni pour celle sur l’égalité salariale, encore moins pour la loi sur les violences conjugales –votée à l’unanimité-, dans laquelle j’ai fait inclure un large volet de prévention des mariages forcés. Alors la candidate Royal se réveille aujourd’hui pour dire que sa première loi, si elle était élue, serait une loi contre les violences faites aux femmes !

Que n’était-elle là lorsque nous nous sommes saisis de ce sujet il y a un an ?

Une campagne présidentielle dévoile. Elle ne tolère pas longtemps les masques et les postures. Mme Royal ne réussira pas à esquiver jusqu’au bout les questions des français, ni à dissimuler un caractère qui semble aux antipodes de l’image souriante et amicale qu’elle donne sur papier glacé.

Valérie Pécresse

9782841879137.jpgValérie Pécresse, porte-parole de l’UMP, députée des Yvelines, a sorti le 10 janvier dernier un livre intitulé Être une femme politique…c’est pas si facile ! dans lequel elle raconte son quotidien d’élue et formule des propositions concrètes pour mieux vivre ensemble.

 

(Ajout d’interlignes, de liens, de couleur et de surlignages en gras par spqr en vue de la publication sur Internet).

Publié par spqr le 19 Janvier 2007.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :